fbpx
French VERSION

200 m : Ofili détrône Ahouré et éclipse Okagbare

Flavour Ofili (22’’75) s’offre le record africain du 200 m en salle, détenu depuis 2009 par Murielle Ahouré (22’’80). Et la jeune pensionnaire de la LSU (18 ans) devient, dans la foulée, la première athlète du Nigeria à courir sous les 23 secondes. Ofili s’imposait ainsi samedi au championnat SEC Indoor au Randal Tyson Indoor Center de Fayetteville, aux États-Unis.

Flavour Ofili, désormais N°1 sur 200 m en Afrique
Flavour Ofili est désormais la N°1 sur 200 m en salle au Nigeria et en Afrique

Les Championnats universitaires des États-Unis n’ont pas fini de livrer tous leurs secrets. Au moment où Ruth Usoro volait vers des records du Nigeria, une de ses compatriotes sprintait pour entrer dans l’histoire. Flavour Ofili, en l’occurrence, a, en effet, effacé samedi la marque de Murielle Ahouré sur 200 m en salle.

C’est le 2e record personnel de Flavour Ofili au 200 m en deux jours. En demi-finale, la veille, elle réussissait notamment 23’’15 pour se qualifier en finale. Alors que c’était seulement la 3e course individuelle de la double médaillée (argent et or sur 400 et 4x400 m) des Jeux africains 2019 sur le circuit collégial. Mais de 5e chrono national et 6e continental de tous les temps, elle passe désormais à N°1 du 200 m au Nigeria. Et en Afrique, Ofili ravit le trône du 200 m à Ahouré.

En attendant une qualification sur 400 m

Regina George, avec 23’’00 en 2013, justement à Fayetteville, n’est donc plus la Nigériane la plus rapide de l’histoire. Déjà Blessing Okagbare (23’’01) était à 1/100e de seconde de l'égaler le 08 février dernier à Fayetteville, décidément !

Les 22’’75 secondes de Flavour Ofili, c’est même mieux que le temps de qualification du 200 m (22''80) pour les JO 2021. Du reste, elle entre dans l'histoire de son équipe en étant la troisième athlète la plus rapide de la LSU de tous les temps. C'est aussi le 4e meilleur temps de la NCAA.

Elle accompagnera ainsi Usoro, doublement qualifiée en sauts horizontaux, une première au Nigeria (hommes et femmes confondus). Mais Ofili pourrait très prochainement l’imiter en se qualifiant également pour le 400 m. Ce sera son objectif en clôture de la saison 2021 des championnats en salle de la NCAA , du 11 au 13 mars.

La championne d'Afrique U20 2019 sur 200 et 400 m peut bien le faire. Elle qui a aidé le relais 4x400 mètres féminin de la LSU à réaliser un record de la saison en 3’31’’82. Avec ses co-équipières Symone Mason, Milan Young et Amber Anning, elle clôt ainsi admirablement son week-end.

Outre Usoro, sept autres de ses compatriotes sont détenteurs du billet pour Tokyo cet été. Notamment, le lanceur de poids Isaac Odugbesan, également auteur d’un record personnel massif de 20,50 m. C’est désormais le troisième Nigérian à lancer au-delà de 20 m en salle après Stephen Mozia et Chukwuebuka Enekwechi.

Amina SOGUI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram