fbpx
French VERSION

2020, une année fondatrice pour l’e-sport africain

S’il est évident que l’Afrique est le continent le plus en retard dans l’e-sport mondial, de grands jalons ont été posés tout au long de l’année 2020, pour développer la discipline.

Les championnats d'e-sport organisés au Ghana en 2019

L'année 2020 a été fondatrice pour l'e-sport africain. Plusieurs pays ont su créer des structures pour davantage professionnaliser les sports électroniques. En outre, des talents ont su tant bien que mal percer sur le plan international.

En 2018, une étude menée par Orange en collaboration avec des cabinets de conseil internationaux estimait que l'Afrique représentait 1% du marché mondial du jeu vidéo. Aucune équipe africaine n’a pris part aux grandes compétitions internationales dans l’e-sport. Notamment League of Legends, Dota ou encore Global offensive Counter Strike. Mais ce constat amer renseigne sur l’ampleur des taches à effectuer pour l’e-sport en Afrique. Plusieurs motifs d’espoir sont pourtant à signaler et l’optimisme est de mise pour les années à venir.

En 2020, des équipes e-sport inédites

Si le Maghreb et l’Afrique du Sud semblent être les locomotives de l’e-sport africain. Tout n’est pas encore rose, cependant. Au Maroc par exemple, il a fallu attendre début 2020 pour assister à la naissance du premier club e-sport, une innovation notable.

MCES Africa est ainsi crée à Casablanca. Dotée d'une gaming house dans la mégalopole marocaine, l’équipe offre à ses protégés un salaire fixe. De quoi quitter l'univers amateur et offrir aux meilleurs gamers marocains une plate-forme professionnelles pour progresser.

En Afrique au sud du Sahara toutefois, les clubs e-sport ne sont pas encore nombreux. Le Sénégal, dans le sillage du Maroc, crée également la première équipe de son histoire dans les sports électroniques. Le "Senegal Official Legion Of esport" (SOLO) est lancé au mois de novembre et officialisé en grande pompe en décembre. SOLO compte donner aux meilleurs joueurs sénégalais l’opportunité de participer aux grandes compétitions internationales. Le club est créé grâce au soutien de l’ambassade de France.     

La Tunisie compte déjà, de son côté, quelques clubs en e-sport et une fédération des sports électroniques. Elle a fait un pas de plus et a réussi, en juin 2020, à obtenir son affiliation à la Fédération Internationale des Sports Electroniques “Global Esports Federation”. Cette affiliation permettra à la Fédération Tunisienne de prendre part d’une façon officielle aux compétitions internationales.

Un exploit et une prouesse en 2020

L’année 2020 est marquée par la consécration du grand talent sud-africain, ThaboMoloialias Yvng Savage. Il estle premier Red Bull Esports Athlète sur le continent africain. Joueur tonitruant de Fifa, il réussi à intégrer l’une des plus grandes structures e-sport au monde. Il est à coup sûr l’un des plus grands espoirs africains des sports électroniques.

Mais la prouesse de l’année 2020 est l’organisation du festival de l’Electronique et des Jeux Vidéos d’Abidjan. Dans un contexte économique et sanitaire difficiles, avec le Covid-19, les organisateurs ont pu maintenir la 4ème édition du FEJA. Elle est marquée par une finale époustouflante sur 3 jeux, FIFA 21, PES 21 et Tekken. Le Sénégalais Mouhalmed Thiam, alias Dexx Junior, et les Ivoiriens Xerdan Herman et Skywalker ont été les grands vainqueurs de cette édition.

Elimane NDAO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram