fbpx
LIVE
16

MATCHS DU JOUR 16

15H00 Renaissance FC de Ngoumou - Cotonsport de Garoua
14H00 Diables Noirs - AS Otôho d'Oyo
15H30 USC Bassam - Racing Club d'Abidjan
18H00 Académie de Football Amadou Diallo de Djékanou - SOL FC
12H45 El Dakhleya SC - Aswan SC
12H45 Ghazl El Mehalla - Haras El Hodood
17H00 Al Ittihad Al Iskandary - Ismaily SC
17H00 Ceramica Cleopatra FC - ENPPI Club
13H00 CA Bizertin - Stade Tunisien
13H00 Espoir Sportif de Hammam-Sousse - CS Sfaxien
13H00 CS Chebba - Étoile Sportive du Sahel
13H00 US Tataouine - Espérance Sportive de Tunis
13H00 Club Africain - AS Rejiche
13H00 AS Soliman - Etoile Olympique Sidi Bouzid
13H00 Étoile Sportive de Métlaoui - Olympique de Béja
13H00 US Monastirienne - Union Sportive de Ben Guerdane
, ,

Abus sexuels sur des joueurs mineurs : entre indignation et stupéfaction en RD Congo

L'enquête de Sport News Africa sur les chantages et abus sexuels sur des mineurs dans le milieu du football congolais a provoqué une grande indignation. La FECOFA a annoncé la mise en place d'une commission d'enquête indépendante pour tirer au clair ce scandale qui ternit l’image de son football.

De jeunes footballeurs congolais lors d'un tournoi de la Fecofa
De jeunes footballeurs congolais lors d'un tournoi de la Fecofa

Le football congolais est ébranlé par le scandale d'abus sexuels dévoilé par Sport News Africa. Des faits commis par des dirigeants et techniciens de plusieurs clubs. Dans l’enquête figurent les avis de grands noms du football congolais à l'instar des anciens internationaux Hérita Ilunga et Youssouf Mulumbu qui ont, tous les deux, affirmé avoir récolté des témoignages des certaines victimes. Il y a aussi le témoignage de l'entraîneur adjoint de l'équipe nationale U23, Papy Kimoto et d'autres éléments sonores confirmant les faits.

Le ministre des sports hausse le ton, la Fecofa va enquêter

Réuni en séance extraordinaire ce jeudi, le comité exécutif de la FECOFA a annoncé «la mise en place d'une commission d'enquête indépendante afin de recueillir des informations nécessaires, susceptibles de constituer des pièces à conviction en vue de mettre en œuvre les procédures administratives et disciplinaires prévues par les règlements sportifs». La Fédération congolaise a, par ailleurs, appelé toute victime de ces abus sexuels à contacter cette commission par un numéro de téléphone rendu opérationnel pour la cause à partir de lundi 7 novembre (+243808371230). L'ouverture de cette enquête était d’ailleurs une demande du ministre des Sports à la FECOFA, la publication de l’article par Sport News Africa. Indigné, Serge Nkonde a, par ailleurs, demandé au mouvement sportif, aux fédérations et groupements sportifs de mettre en place des politiques de protection de jeunes athlètes en général et des jeunes filles sportives en particulier, contre toute forme d'abus et d'harcèlement sexuel.

Lupopo crie à la conspiration

Parmi les coaches cités comme auteurs de ces abus sexuels sur les joueurs figure Bertin Maku, actuel entraîneur adjoint du FC Saint Eloi Lupopo. Le club de Lubumbashi engagé aux barrages de la Coupe de la confédération, voit en ces révélations une sorte de conspiration à son encontre par ses détracteurs, question de déstabiliser son staff technique et ses joueurs à quelques jours du match contre le Rail Club Kadiogo du Burkina Faso (tour de cadrage retour de la Coupe CAF). Lupopo dit apporter son soutien à son entraîneur adjoint. «Ceux qui complotent contre Lupopo sont connus et ne réussiront pas. Ce matin, le coach Maku a reçu les encouragements du comité sportif et la promesse de l'accompagner en justice contre tous ceux qui ternissent par jalousie son image»a indiqué le secrétaire général du FC Saint-Éloi Lupopo, Donat Mulongoy.

Florent Ibenge favorable à ce que les victimes portent plainte

Cité par Papy Kimoto comme étant l'une des personnes, ensemble avec le directeur technique national Médard Lusadisu, à avoir, il y a quelques années, refusé que les techniciens qui seraient pris en flagrant délit soient sanctionnés, Florent Ibenge, ancien sélectionneur des Léopards de la RDC, a réagi sur les réseaux sociaux. Il encourage les victimes à porter plainte. «Dans l'affaire révélée sur les abus sexuels dans le football congolais, je tiens à dire que je suis très favorable que les choses sortent au grand jour et que les victimes puissent porter plainte afin que les cours et tribunaux puissent agir en conséquence avec des preuves à l'appui. Preuves que je n'ai jamais eues et que je n'ai pas d'ailleurs, soit dit en passant. Par contre, profiter de ces faits graves pour me salir en insinuant que j'ai défendu ça est ignoble et tient de la méchanceté gratuite voir du désir de nuire assurément. Tout le monde me connaît et connaît mon engagement dans le domaine de l'enfance et de l'épanouissement de tout un chacun et notamment de nos joueurs. Je me réserve le droit de porter plainte à l'avenir» a-t-il écrit.

La presse se déchaîne

Les débats vont dans tous les sens dans la presse sportive congolaise après la publication de cette enquête. Si tout le monde condamne ces pratiques, les chevaliers de la plume ne sont pas tous d'accord sur la procédure à adopter pour punir les présumés auteurs. Pour Gédéon Kupa, journaliste de «7 sur 7.cd», les présumés auteurs de ces actes qui sont encore en activité devraient être licenciés immédiatement par leurs médias en attendant leur procès.

Francine Nkufi par contre estime qu'il faut donner aux accusés la chance d'être écoutés avant toute sorte de condamnation. Ce qui est sûr, cette affaire est loin d’être terminée.

Jonathan MASIALA

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram