fbpx
French VERSION

Basket : Sika Koné, la pépite malienne qui a illuminé le Mondial U19

Sika Koné-basket-Mali U19
Sika Koné rêve de la WNBA

Le futur du basket féminin malien c’est certainement elle : Sika Koné. En Hongrie il y a quelques jours, elle a confirmé tout le potentiel entrevu en 2019 aux championnats du monde de basket U19 en Thaïlande. Alors qu’elle n’était âgée que de 17 ans, Sika Koné émerveille déjà. Par son talent et son audace. L’intérieur qui mesure 1m90 finit la compétition avec une moyenne de 15 points et 14 rebonds. Le Mali sort de la compétition en quart de finale.

Des statistiques magnifiques

Un beau parcours déjà. Mais loin d’être rassasié, à Debrecen au début du mois d’août pour le compte des championnats du monde U19, Sika Koné permet aux Aiglonnes de faire encore un pas de plus vers le sommet du basket mondial. Les Maliennes atteignent, en effet, les demi-finales. Grâce notamment à des performances XXL du pivot. En quarts de finale par exemple face à la Russie, la basketteuse malienne plante 21 points et gobe 11 rebonds. Elles seront cependant freinées par l’Australie aux portes des demi-finales. «Nous avions la volonté de faire mieux. Nous n’y sommes pas parvenues. confie Sika Koné après cette élimination. Mais, nous y parviendrons un jour si nous continuons à travailler comme il se doit. Nous rêvons tous de consécrations. Et seul le travail peut nous aider à réaliser nos rêves».

Travailler pour réussir ! La jeune Aiglonne y croit dur comme fer. Née le 13 juillet 2002 (1,90m) à Bamako, Sika Koné a quitté le Mali à 14 ans pour la Canterbury Academy en Espagne. C’est lors du championnat d’Espagne junior 2018, organisé à Huelva, qu’elle s’est illustrée en décrochant le titre de MVP à seulement 15 ans. Cette performance l’amène à quitter Gran Canaria à Tenerife pour rejoindre les rangs de CB Adareva avec lequel elle décroche encore le titre de MVP du championnat junior avec une moyenne de 21.3 points et 28.8 rebonds. Elle revient à Tenerife un an après avoir quitté l’île.

Sika Koné, un avenir en WNBA

Dès sa première saison en tant que professionnelle avec Spar Gran Canaria (Liga Femenina 2), la Malienne devient l’une des joueuses les plus décisives du basket-ball féminin en Espagne. Pour de nombreux observateurs, sa polyvalence dans le jeu intérieur fait d’elle un danger constant pour ses rivales. Au finish, elle termine la saison régulière comme meilleure rebondeuse (15.2 rbds). Beaucoup d’observateurs la voient dans un avenir proche intégrer la prestigieuse WNBA. C’est d’ailleurs dans un coin de sa tête. «C’est un rêve d’enfance et je travaille dur pour atteindre cet objectif» indique l’internationale malienne à la presse.

S’il y a un homme qui n’est pas surpris par la fulgurante ascension de Sika, c’est sans doute Moussa Kondo. Ancien basketteur, journaliste et coordinateur d’Accountability Lab Mali (ALAB, ONG), il est devenu un mécène qui aide les jeunes talents à s’expatrier pour disposer de meilleures conditions leur permettant de réaliser leurs rêves.

«Avec Sika, on est toujours fasciné par cette volonté de réussir, ce mental hors du commun», témoigne M. Kondo. «Elle ne lâche rien. Même en congés au Mali, elle quitte matin et soir Faladié (rive droite fleuve Niger) pour s’entraîner dans la salle de Gym où elle s’est inscrite à l’ACI 2000 (rive gauche). Et elle fait régulièrement ce trajet d’une vingtaine de kilomètres».

Sika Koné, toujours prête à mouiller le maillot

«Elle rappelle Hamchetou Maiga»

Au Mali d’ailleurs, Sika Koné fait l’unanimité auprès des amateurs de basket. Son talent ne souffre d’aucun doute. Son mental et son abnégation dans le travail non plus. «Depuis ses débuts, Sika Koné se fixe comme objectif la WNBA avant ses 22 ans. Et elle est sur la bonne voie parce qu’elle ne manque pas d’atouts pour y parvenir. Elle est notamment dotée d’une puissance athlétique au-dessus de la moyenne. C’est une joueuse intraitable dans la raquette», reconnaît Souleymane Bouaré, ancien basketteur et promoteur d’un centre de basket. Il suit la jeune prodige depuis ses débuts dans le quartier, puis au Djoliba AC.

«Sika rappelle Hamchétou Maïga à bien des égards. C’est un vrai leader» renchérit Alphaly, chroniqueur sportif indépendant. Avoir la même carrière que Hamchétou serait bien une grande consécration pour Sika Koné.

Moussa BOLLY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram