fbpx
French VERSION

Le Sénégalais Brancou Badio, la «révélation» de l’Afrobasket

Brancou Badio-Barça-Sénégal
Brancou Badio.

Makrem Ben Romdhane a été désigné MVP de la 30ème édition de l’Afrobasket masculin. Le tournoi a pris fin dimanche 5 septembre à Kigali, la capitale du Rwanda. L’ailier tunisien a joué un rôle déterminant dans le troisième sacre des Aigles de Carthage, leur deuxième d'affilée. Mais à côté de Romdhane, un jeune joueur s'est distingué au milieu des autres étoiles du tournoi. Il s'agit du Sénégalais Brancou Badio, 22 ans et un sacré culot.

Le petit meneur du FC Barcelone (Liga ACB Espagne) a assumé, tel un vieux briscard, le rôle de lieutenant de Gorguy Dieng, le patron des Lions. Installé dans le 5 majeur du Sénégal par le sélectionneur Boniface Ndong, «Papy» comme le surnomment les intimes, s’est envolé sur le parquet de la Kigali Arena.

«Quand on m’a parlé de lui, j’ai appelé à Barcelone, j’ai parlé avec Navarro (Juan Carlos). Il me dit : 'Boni (Boniface Ndong), ce gamin c’est un 10/10', a raconté l’ancien joueur du Barça dans un entretien avec Canal Plus. Meneur-arrière, je pense que c’est un des rares styles de joueurs qu’on n’a pas eus depuis longtemps en sélection. C’est quelqu’un qui va nous aider à nous bonifier dans cette sélection.»

Contaminé par sa sœur

Né le 17 février 1999 à Rufisque (dans la région de Dakar), Brancou Badio a chopé le virus de la balle orange par sa sœur basketteuse qu’il accompagnait toujours aux entraînements. «C’est ainsi que j’ai débuté ce sport, confiait-il au site BasketSenegal en 2018. J’avais 7 ou 8 ans à l’époque et je m’entraînais avec le coach Moustapha Cissé en minimes.»

Après les minimes de Saltigué, le club de sa ville natale, il passe en cadets. Moins d’un an plus tard, il est déjà surclassé chez les séniors pour évoluer en deuxième division nationale.

«Je l’ai vu jouer avec les jeunes, à l’époque il était cadet, se souvient fièrement son coach à l’époque, Tapha Kane. Je lui ai dit : 'Papy veux-tu jouer avec les séniors ?' Il était hésitant, mais je l’ai un peu taquiné en lui disant qu’il a peur de se frotter aux plus grands. Il me rétorque : 'Je n’ai peur de rien, coach !' Je lui ai dit qu’il avait sa place avec l’équipe séniors.»

Cette saison-là, en 2018, le Saltigué est promu dans l’élite et Brancou Badio est désigné Révélation de la saison. Etape suivante ? L’Espagne. Il rejoint Tenerife et son académie de basket des Canaries. Puis le grand FC Barcelone dès la saison suivante. Même s’il est plus utilisé dans l’équipe réserve du club catalan, le Rufisquois ne cesse de progresser. Des internationaux espagnols et d'ex-joueurs de la prestigieuse NBA, tels que Mirotic ou Alex Abrines, figuraient parmi ses partenaires à l'époque .

Brancou, une première prometteuse

Pour son premier Afrobasket, Brancou Badio n’a pas terminé dans le meilleur Cinq majeur. Le meneur de la Tunisie Omar Abada lui a été préféré. Mais, il a enchanté Kigali par sa vista et un QI basket jusqu’alors insoupçonné. Meneur d’1m91, le Barcelonais a fait étalage de son explosivité avec un jump digne de celui des arrières de la NBA. Cerise sur le gâteau ? Badio est fiable derrière la ligne à 3 points. Il a terminé à plus de 40%, en plus d’être 11ème meilleur marqueur de la compétition avec 15.8 points par match et un total de 33 passes décisives. Il est deuxième Passeur du tournoi.

Ces statistiques donnent le tournis. Elles constituent un motif d’espoir pour les supporters sénégalais dans l’optique de l’Afrobasket 2025. «Badio est la révélation du tournoi, même si ce titre n'a pas été décerné officiellement, décrète Raoul Toupane, directeur technique national adjoint du Sénégal, joint par Sport News Africa. Les férus du basket qui viennent de le découvrir sont subjugués par l'immensité de son talent. La relève est assurée.»

La sélection du Sénégal n’est pas parvenue à mettre fin à 24 ans de disette. Mais, les fans des Lions n’ont pas boudé leur plaisir devant le spectaculaire et non moins efficace Brancou Badio. Dans quatre ans, l’arrière barcelonais devrait être la pièce maîtresse des Lions vers ce tant attendu sixième titre de champion d’Afrique.

Moustapha M. SADIO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram