fbpx
LIVE
13

MATCHS DU JOUR 13

14H00 Al-Merreikh Al-Sudan - Al Ahli Tripoli
06H26 USM Alger - ES Sétif
06H26 ASO Chlef - JS Saoura
06H26 CR Belouizdad - US Biskra
06H26 JS Kabylie - Paradou AC
14H30 NC Magra 0-0 RC Arbaâ
06H26 AS Forces Armées Royales de Rabat - Olympic Club de Safi
06H26 Ittihad Riadhi de Tanger - Wydad Athletic Club
06H26 Renaissance Sportive de Berkane - Moghreb Athlétic de Tétouan
06H26 Raja Club Athletic de Casablanca - Hassania Union Sport d'Agadir
17H00 Union Touarga Sportif - Sporting Club Chabab Mohammédia
14H00 AS Rejiche 0-0 AS Soliman
14H00 Union Sportive de Ben Guerdane 0-0 Etoile Olympique Sidi Bouzid

CAN 2021 : Belmadi fait le bilan de l’échec algérien

Il a attendu un peu plus d’un mois avant de sortir de son silence et expliquer ce qui n’a pas marché au Cameroun. Djamel Belmadi, le sélectionneur de l’équipe nationale d’Algérie, a dévoilé sa version de l’histoire ce dimanche 27 février, lors d’une conférence de presse.

Djamel Belmadi
Djamel Belmadi, sélectionneur des Fennecs d'Algérie

Les coéquipiers de Riyad Mahrez sont complètement passés à côté de leur tournoi. N’ayant empoché que deux petits points en phase de groupes, les champions d’Afrique 2019 ont dit adieu au passage à leur impressionnante série d’invincibilité (35 matchs).

Un échec retentissant dans un pays où le football, sport roi, anime le quotidien des citoyens tout au long de l’année et où l’équipe nationale est source de bonheur mais aussi, parfois, de grandes désillusions.

« Une préparation chaotique »

Si le public algérien n’a pas incombé la responsabilité de cette sortie précoce en compétition africaine à Djamel Belmadi, les fans d’El Khadra attendait avec impatience la version du sélectionneur national. Et ce dimanche 27 février 2022 en conférence de presse, le technicien algérien est revenu, face à la presse locale, dans le détail sur les raisons de l’échec de son groupe au Cameroun.

« Ces dernières années étaient une succession d’éléments favorables. Un échec est une addiction d’éléments défavorables. Il y a eu une faillite collective dont je suis responsable », a-t-il d’abord expliqué.

Djamel Belmadi évoque ensuite la première étape de l’exercice : « La préparation a été chaotique... Une date de rassemblement de départ était prévue le 27 décembre. Au final, j’ai eu mon effectif sur lequel je peux compter le 3 janvier et nous l’avons su 2-3 jours avant. Ça chamboule toute la préparation. Il y a un manque de considération envers ce continent. »  Ici, le patron de la formation algérienne rappelle la décision des clubs européens de garder les joueurs africains plus longtemps que prévu. Il a ensuite évoqué le désistement de la Gambie, sparring-partner des Verts.

Les Fennecs touchés de plein fouet par la Covid-19

Méconnaissables dans le jeu, les Fennecs n’ont réussi à remporter aucune victoire durant cette 33e édition. Dépassés sur le plan physique, les Algériens ont payé le tribut des séquelles de la Covid-19. « Je ne peux pas tout dire, mais c’est à vous de comprendre. Nous avons 5 joueurs qui n’ont pas eu la Covid, a révélé Djamel Belmadi. 23 joueurs sur 27 sont positifs. La moitié du staff aussi. C’était une hécatombe, la préparation était chaotique », révèle technicien algérien. « On n’avait pas de force pour courir. Ce sont des données athlétiques, a-t-il enchainé. C’est nos fondamentaux, ça se voit à l’entraînement. »

L’inefficacité offensive, le grand problème de l’Algérie

Après s’être étalé sur les conditions difficiles dans lesquelles son équipe s’est préparée, l’entraîneur algérien a évoqué l’état de la pelouse du stade de Douala et l’enchainement des matchs.

« Il y a le premier match contre la Sierra Leone. Je l’ai dit sur notre terrain à nous, et on l’a dit chez eux. L’Algérie a besoin d’avoir un bon terrain, a-t-il déclaré. En plus, on n’avait pas le droit à un cooling-break alors que d’autres si. »

Si Djamel Belmadi a essayé de justifier leur élimination précoce en invoquant ces circonstances atténuantes, il n’a pas oublié de rappeler le plus grand problème des Verts en janvier dernier : l’inefficacité du secteur offensif.

« Les occasions ne rentrent pas. On n’était pas assez tueurs, pas assez chirurgicaux. On sort frustrés, fâchés, fatigués. Tout n’a pas été parfait, a-t-il expliqué. On a les situations pour marquer mais on ne les met pas au fond », a-t-il notamment regretté.

Touabi Juba Arris

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

⭐️ Les stars du continent se sont bien fait remarqués en milieu de semaine à l’occasion des différentes coupes d’Europe. Que ce soit Mané, Aubameyang ou encore Mo Salah, ils ont tous trouvé le chemin des filets, mais les autres n’ont pas été en reste

https://sportnewsafrica.com/breve/ligue-des-champions-ligue-europa-et-ligue-europa-conference/

👀 La performance du gardien camerounais contre le Barça en Ligue des Champions n’est pas passée inaperçue

🟢 Doit-il définitivement être installé comme n°1 dans les cages de l’Inter à votre avis ?

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/fabio-capello-prefere-onana-a-handanovic/

#SNA

🇸🇳 Le champion d’Afrique s’est rétabli plus vite que prévu et pourrait causer d’autres soucis de sélection à Aliou Cissé

🗣️: «Même le chirurgien était surpris»

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/joseph-lopy-est-de-retour-a-lentrainement/

#SNA

🟢 Le latéral malien sera suspendu ! Coup dur pour Rennes selon vous ?

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/rennes-hamari-traore-absent-contre-lyon/

#SNA

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram