fbpx
LIVE
23
French VERSION

MATCHS DU JOUR 23

15H00 CR Belouizdad 1-0 ES Sétif
13H00 Stade Renard de Melong - Union Sportive de Douala
13H00 PWD de Bamenda - Fovu Club de Baham
14H30 Fauve Azur Elite FC - APEJES Football Academy
14H30 Colombe Sportive du Dja et Lobo - Tonnerre Kalara Club de Yaoundé
14H30 Bamboutos de Mbouda - New Star de Douala
14H30 Union des Mouvements Sportifs de Loum - Dragon Club de Yaoundé
14H30 Renaissance FC de Ngoumou - Yafoot FC (Yaoundé FC II)
15H00 Djiko FC de Bandjoun - AS Fortuna Mfou
15H00 Panthère Sportive du Ndé - Canon de Yaoundé
15H00 OFTA FC - Avion Academy FC
15H00 Cotonsport de Garoua - Eding Sport FC de la Lékié
17H00 Young Sport Academy Bamenda - Les Astres FC de Douala
13H00 Rangers Bafut - Unisport de Bafang
13H00 Aigle Royal de la Menoua (Dschang) - Ngaoundéré FC
13H00 Les Forces armées et police de Yaoundé FC - Leopard Sportif de Douala
16H00 AS des Employés de Commerce Mimosas - Stella Club d'Adjamé
18H00 National Bank of Egypt SC 0-0 Al Ahly SC
17H00 AS Réal de Bamako - Djoliba AC Bamako
17H15 Maghreb AS de Fès 1-1 Wydad Athletic Club
14H00 Espoir Sportif de Hammam-Sousse 1-1 ES Zarzis
14H00 Olympique de Béja 2-0 Étoile Sportive de Métlaoui
15H00 Club Africain 0-1 Étoile Sportive du Sahel

CAN 2021-Ghislain Konan : « La Côte d’Ivoire sera meilleure en 2023 »

Ghislain Kona, le latéral gauche des Eléphants s’est confié à Sport News Africa après l’élimination face à l’Egypte en 8èmes de finale de la CAN 2021. Il fait le bilan de sa CAN tout en se projetant sur son avenir.

De notre envoyé spécial à Douala

Ghislain Konan a été très en vue dans son couloir gauche durant la CAN 2021.

Ghislain Konan, avec le recul, quel sentiment vous anime après cette élimination de la CAN ?

Nous sommes découragés parce qu’on savait qu’il y avait toute une nation derrière nous. Nous aurions voulu la rendre fière, mais les choses se sont passées différemment avec cette séance de tirs au but qui ne nous a pas souri. C’est le foot, c’est la vie. On n’obtient pas toujours ce que l’on veut. Au football, il y a toujours un gagnant et un perdant. Cette fois, c’est nous les perdants. Nous allons rentrer en club et travailler dur pour revenir plus forts.

Qu’est-ce qui vous a manqué pour passer le cap égyptien ?

Je crois qu’il nous a manqué l’efficacité. Nous avons fait jeu égal avec les Egyptiens. Nous n’avons pas été réalistes comme face à l’Algérie. Et dans toutes les séances de tirs aux but, il y a un joueur qui manque le sien. Manque de bol, ça nous est tombé dessus. Il faut se remobiliser pour les échéances à venir.

« Sur le terrain, nous étions solidaires »

Comment était l’ambiance au sein du groupe Eléphants ?

Ghislain Konan : L’ambiance était incroyable avant la défaite. J’ai rarement vu ça et je voudrais profiter de votre lucarne pour dire merci aux cadres. Depuis la préparation à Djeddah en Arabie Saoudite jusqu’à Douala, ils ont tout fait pour que les jeunes comme moi, Konaté Karim et aux autres d'être à l’aise. Ils se sont mis au même niveau que nous pour faciliter notre intégration. Ça m’a permis d’exprimer la pleine mesure de mon talent. Sur le terrain tout le monde a pu s’apercevoir, malgré le résultat final décevant, que nous étions solidaires les uns des autres.

A un niveau personnel, vous avez été éblouissant. Qu’est-ce qui explique cette forme étincelante durant la compétition ?

Ghislain Konan : Je rends grâce à Dieu de m’avoir épargné des blessures. La santé est primordiale pour faire un grand tournoi. Je me suis bien préparé pour cette CAN. Les cadres ont facilité mon retour en sélection. Le soutien de mes fans a été aussi prépondérant. Je savais que je ne devais pas me louper pour mon premier tournoi majeur. Je suis heureux que personnellement les choses se soient bien passées. Elles auraient été meilleures si on revenait à la maison avec le trophée.

Justement parlant de vos fans, ils vous comparent de plus en plus à Boka Arthur…

(Il sourit) Je suis très heureux qu’on me compare à Boka Arthur. Pour quelqu’un qui a grandi avec le poster du meilleur latéral gauche ivoirien de la décennie, c’est un honneur. Mais Boka, à vrai dire, c’est le haut niveau. Quand j’étais en formation à l’Académie Mimosifcom de l’Asec Mimosas à Abidjan, là où il a également fait ses premiers pas, je ne rêvais que d’une chose, c’est porter le numéro 3 qu’il arborait avec la tunique orange des Eléphants. En plus, la sélection venait s’entraîner à Sol Béni, centre d’entraînement de l’Asec, quand j’étais gamin. Mes yeux s’illuminaient…J’ai réalisé mon rêve cette année à la CAN. C’est très émouvant mais en même temps, cela veut dire que je dois travailler pour rester au sommet pour la décennie à venir.

Votre retour en sélection, alors qu’Hassane Kamara avait pris le pouvoir au poste de latéral gauche, est aussi le fruit du travail en club…

(Il coupe) Absolument. Je n’ai rien volé. Le bilan de ma première partie de saison a été très positif. Reims a changé d’entraîneur en début de saison avec l’arrivée d’Oscar Garcia. Je savais que je partais pour être titulaire à mon poste mais je n’ai rien lâché. J’ai montré au coach que j’en avais sous le capot. Et mon but face à Clermont, en première partie de saison, devant mon père, à la 90e, en a été le point d’orgue.

« Aller le plus haut possible vu mon potentiel »

Avec cette CAN réussie sur le plan personnel, il y aura forcément des chants de sirènes. Pensez-vous à aller plus haut dans votre carrière ?

Ghislain Konan : Pour être honnête, je n’ai jamais caché mes ambitions à mes dirigeants. A ce niveau, eux et moi sommes en phase. Ils savent que je tiens au club car il m’a révélé quand je suis arrivé en Ligue 1 en provenance du Portugal. Cependant, j’ai toujours voulu aller plus haut vu le potentiel que Dieu m’a donné. J’aurais cette possibilité dans les jours à venir (Il est en partance pour Fenerbahçe en Turquie, Ndlr).

La prochaine échéance pour les Eléphants, c’est en mars face à l’Angleterre à Wembley, en amical. Cela pourrait-il remobiliser les fans ?

Difficile à dire mai j’ai un message pour nos supporters et je vais être bref. Je voudrais leur dire merci pour le soutien. Quand ça va bien, ils sont avec nous. Quand ça va mal également même s’ils n’hésitent pas à nous brocarder. Cette sélection a un potentiel énorme. Elle sera meilleure à la CAN 2023. Ils verront réellement de quoi elle est capable.

Sanh Séverin

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

Aubameyang et le Gabon, 13 ans de hauts et de bas https://sportnewsafrica.com/a-la-une/gabon-aubameyang-dit-stop-avec-les-pantheres/

La Guinée dévoile sa liste pour les éliminatoires de la CAN 2023, avec un premier choc contre l’Égypte https://sportnewsafrica.com/breve/can-2023-naby-keita-tete-de-gondole-de-la-liste-du-syli/

Janny Sikazwe, tristement célèbre pour avoir interrompu le match entre le Mali & la Tunisie avant la fin du chrono lors de la CAN, a été désigné pour arbitrer vendredi la finale de la Coupe CAF entre Berkane & et Orlando Pirates

http://sportnewsafrica.com/breve/coupe-de…

Load More...
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram