fbpx
LIVE
10
French VERSION

MATCHS DU JOUR 10

14H30 Les Forces armées et police de Yaoundé FC - Unisport de Bafang
14H30 Daring Club Motema Pembe - JS Groupe Bazano
14H30 FC Renaissance - CS Don Bosco Lubumbashi
16H00 San-Pédro FC - Racing Club d'Abidjan
16H30 Al Masry Club 1-3 National Bank of Egypt SC
19H00 Pyramids FC 0-0 Future FC
15H00 US Monastirienne 3-2 Espérance Sportive de Tunis
15H00 Club Africain 2-1 Union Sportive de Ben Guerdane
15H00 Étoile Sportive de Métlaoui 1-0 ES Zarzis
15H00 Olympique de Béja 0-0 Espoir Sportif de Hammam-Sousse

CAN 2021 : Sénégal-Egypte, point final 

Les Pharaons et les Lions de la Téranga s’affrontent, ce dimanche 6 février (19h GMT), en finale de la CAN 2021. Les premiers visent un huitième sacre tandis que les seconds cherchent à inscrire pour la première fois leur nom au palmarès de la compétition continentale.

Egypte ou Sénégal ? Qui récupérera le trophée continental ?
Egypte ou Sénégal ? Qui récupérera le trophée continental ?

La CAN 2021 est à bon port. Malgré la tentative de sabordage la veille du départ, la houle permanente qui l’a fait tanguer par moments et les autres vents contraires qui l’ont fouetté, le navire amiral des compétitions africaines de football est arrivé à destination. Comme prévu, il a bouclé le parcours en 29 jours et traversé au moins trois fois cinq villes du Cameroun (Yaoundé, Douala, Garoua, Bafoussam et Limbé). Il ne reste qu’à franchir l’ultime étape : la finale. La dernière rencontre du tournoi va opposer, ce dimanche 6 février (19h GMT), au stade d’Olembe de Yaoundé, l’Egypte au Sénégal. Deux beaux potentiels vainqueurs, mais pas les plus attendus au début.

L’Algérie, championne en titre, avait la faveur des pronostics. Mais ça, c’était avant le coup d’envoi de la compétition. Elle sera sortie au premier tour après un nul (0-0), face à la Sierra Leone, et deux défaites, contre la Guinée équatoriale (1-0) et la Côte d’Ivoire (3-1). Le Cameroun, cinq titres continentaux en boîte et pays organisateur, était vu au moins jusqu’en finale. Il s’arrêtera en demie. Le Maroc, qui a réalisé un sans-faute au premier tour et en huitième, avec des prestations abouties à la clé, semblait également taillé pour le titre. Il ne franchira pas les quarts. En corrigeant (3-1) l’Algérie, la Côte d’Ivoire avait recouvré une certaine crédibilité. Mais elle ne confirmera pas en huitième.

Montée en puissance

L’Egypte et le Sénégal, eux, n’attiraient pas autant les attentions. Les Pharaons sont l’équipe la plus titrée du continent avec sept CAN. Les Lions sont depuis 38 mois numéro 1 africain au classement FIFA. Mais avec leurs prestations ternes durant les premiers matches du tournoi, ces deux formations n'avaient pas la tête de futurs finalistes.

Battue (1-0) par le Nigeria, l’Egypte s’est par la suite reprise. Dominant, sur le même score (1-0), la Guinée-Bissau (2e journée) et le Soudan (3e). Mais c’était sans convaincre. En effet, son projet de jeu était demeuré flou et la connexion entre Mohamed Salah et ses coéquipiers paraissait bancale. C’est à partir du deuxième tour que les Pharaons ont embelli. Devenant subitement mieux structurés dans le jeu et plus efficaces. Autant offensivement que défensivement. La Côte d’Ivoire (8es), le Maroc (1/4) et le Cameroun (1/2) l’apprendront à leurs dépens.

Le Sénégal a connu la même progression au turbo. Au début du tournoi, les Lions ne faisaient peur à personne. Ils se sont qualifiés au deuxième tour avec seulement cinq points (1 victoire et 2 nuls), un but marqué et un jeu quelconque. Face au Malawi (0-0, 3e journée, groupe B), il y a eu un léger mieux. Mais, comme les Pharaons, c’est à partir du tour qu’ils ont fait honneur à leur statut de géant d'Afrique. Ils balayent le Cap-Vert (2-0, 8es), la Guinée équatoriale (3-1, quart) et le Burkina Faso (3-1, demie). Avec un jeu plus fluide et résolument offensif.

Douze confrontations, quatre en CAN

Ce sont ces deux équipes aux débuts poussifs qui s’affrontent ce soir pour le titre de champion d’Afrique. Les Pharaons visent une huitième étoile sur leur maillot. Ils ont échoué en 2017 face au Cameroun à reconquérir le trophée continental perdu en 2012 après un triplé inédit (2006, 2008 et 2010). Les Lions de la Téranga, de leur côté, cherchent à inscrire pour la première fois leur nom au palmarès de la compétition. Il s’agit de leur troisième tentative en finale après les échecs de 2002 et 2019.

Leur sélectionneur, Aliou Cissé, capitaine il y a 20 ans et sur le banc il y trois ans, n’a pas oublié. «Nous devons nous concentrer sur la finale, bien la jouer et ainsi réussir notre match, a-t-il suggéré en conférence de presse d’avant-match. Nous avons perdu deux finales dans le passé, mais cette fois nous aborderons le match avec plus de détermination.»

L’Egypte et le Sénégal se sont rencontrés à douze reprises dont quatre en phase finale de CAN. Les Egyptiens se sont imposés six fois contre quatre victoires pour les Sénégalais. Deux nuls ont sanctionné les face-à-face entre les deux pays. Leur dernière confrontation dans la compétition continentale remonte à 2006. Les Pharaons, sur leur sol, avaient sorti les Lions en demi-finale. Les chemins des deux formations se croisent seize ans plus tard, pour la première fois en finale de la CAN. Elles se retrouveront en mars prochain pour leur double confrontation dans le cadre des barrages du Mondial 2022.

«Nous sommes déterminés à prendre la couronne»

Les finalistes de la CAN 2021 sont épargnées par la Covid-19. Mais si le Sénégal va se présenter au stade d’Olembe avec son équipe au complet, l’Egypte devra composer sans quatre de ses joueurs. Il s’agit du gardien, Mohamed El Shanawy, et des défenseurs Akram Taoufik, Ahmed Hegazy et Omar Kamal. Les trois premiers sont blessés tandis que le quatrième est suspendu pour cumul de cartons jaunes. Et à l’absence de ces joueurs s’ajoute celle de leur sélectionneur, Carlos Queiroz. Le technicien portugais a été exclu en demi-finale contre le Cameroun.

Autre écueil pour les Egyptiens : la fatigue physique. Les Pharaons ont éliminé la Côte d’Ivoire, le Maroc et le Cameroun chaque fois au bout de 120 minutes. Ça laisse des traces dans les organismes. D’autant qu’ils comptent un jour de repos de moins que les Lions de la Téranga. «C'est vrai qu'on est fatigués après plusieurs matches disputés jusqu’aux prolongations et les différents déplacements depuis le début du tournoi», a acquiescé le Team manager égyptien, Wael Gomaa.

Mais, assure l’ancien défenseur des Pharaons, ce handicap sera surmonté. «Les joueurs vont se surpasser pour remporter le titre, a-t-il assuré. L'essentiel pour nous est de remporter le trophée et l’offrir à tout le peuple égyptien qui nous soutient depuis plusieurs mois. Je tiens à remercier le staff médical qui fait un travail de titan pour préparer tous les joueurs après chaque match.»

Mohamed Salah en écho : «Après une finale perdue en 2017 contre le Cameroun, nous jouerons contre le Sénégal pour décrocher une huitième étoile. Nous sommes déterminés à prendre la couronne. Les joueurs sont prêts physiquement et mentalement. Nous sommes ici pour jouer le titre et cela signifie beaucoup pour nous. Nous voulons offrir un titre à tous les citoyens égyptiens.»

Duel Mané-Salah

Dans le camp d’en face, la même détermination est de mise. Même si l’on ne perd pas de vue la qualité de l’adversaire. «Nous avons bien préparé notre finale avec des joueurs déterminés et confiants pour faire une bonne prestation, a lancé Aliou Cissé. Nous aborderons cette finale avec détermination contre une grande équipe égyptienne. Nous connaissons bien notre adversaire. Ils ont leur propre philosophie de jeu avec des joueurs expérimentés.»

Le capitaine des Lions, Kalidou Koulibaly, ne dit pas autre chose. «Après avoir raté la finale en 2019 (il n’avait pas encore rejoint la sélection, Ndlr), je serai là demain (aujourd’hui) pour écrire l'histoire du football sénégalais, a clamé le défenseur de Naples. Le plus important pour moi est d'offrir le trophée au Sénégal et au peuple sénégalais. Nous devons réaliser notre rêve, celui de gagner la finale. Ce sera certainement le match le plus important de ma carrière. Et je le jouerai avec toute la détermination et l'ardeur nécessaires pour gagner.»

Sénégal-Egypte, c’est aussi le duel entre Sadio Mané et Mohamed Salah. Les deux attaquants vedettes de Liverpool ont joué un rôle central dans la qualification en finale de leurs équipes. Le Sénégalais a marqué trois fois et délivré deux passes décisives. L’Egyptien a scoré à deux reprises et donné un caviar. Les deux Reds vont tenter de remporter leur premier trophée continental en sélection. Un titre de champion d’Afrique leur permettrait, sûrement, de bien figurer aux prochains Ballons d’Or africain et France Football.

La finale de la CAN 2021 sera arbitrée par le Sud-Africain Victor Gomes. Il était aux manettes lors de la victoire (3-1) du Sénégal sur la Guinée équatoriale en quart de finale. Gomes prend sa revanche sur l’histoire. Désigné pour officier lors de la finale de 2019 (Algérie-Sénégal : 1-0), il avait été retiré à la dernière minute. Le motif du changement n'a pas été publiquement précisé. Cette fois, sauf catastrophe, il dirigera la plus prestigieuse affiche du tournoi continental.

La Rédaction

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🇲🇦 🗣 « C’est la convocation de Sofiane Alakouch qui me choque. Pourquoi convoquer un arrière droit dont Metz s’est débarrassé pour le prêter à Lausanne ? »

@nasredine_nasri décortique pour nous les points négatifs de la dernière liste de coach Vahid

https://sportnewsafrica.com/a-la-une/maroc-vahid-remplace-halilhodzic/

🇹🇳 Le sélectionneur de la Tunisie, Jalel Khradi, a dévoilé sa liste de joueurs retenus pour les matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde contre Guinée Equatoriale et le Botswana https://sportnewsafrica.com/breve/can-2023-tunisie-27-joueurs-pour-affronter-la-guinee-equatoriale-et-le-botswana/

🇬🇭 Au Ghana on assiste à la convocation de 4 nouveaux joueurs et au retour d’André Ayew en prévision des matchs de Juin. https://sportnewsafrica.com/breve/can-2023-ghana-andre-ayew-de-retour-contre-madagascar-et-la-centrafrique/

🇬🇦🎙 Échange entre @snewsafrica & Patrice Neveu, sélectionneur français des Panthères :
« Pierre-Emerick avait mûrement réfléchi sa décision. Il a ses raisons, ce n’est pas à moi de vous les donner, ni de les commenter. » https://sportnewsafrica.com/a-la-une/pierre-emerick-aubameyang-a-pris-sa-retraite-international-neveu-reagit/

Load More...
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram