fbpx
French VERSION
,

Conseil des Prud’hommes : le Sénégalais Cheikh Ndoye fait condamner Angers

Le milieu sénégalais Cheikh Ndoye.
Le milieu sénégalais Cheikh Ndoye.

Le Conseil des Prud’hommes (CPH) a condamné Angers (Ligue 1) à payer 450 000 euros à Cheikh Ndoye, qui a évolué dans cette équipe entre 2015 et 2017 puis entre 2018 et 2019. Le tribunal estime que le club est coupable d’avoir unilatéralement rompu le contrat qui le liait au milieu de terrain sénégalais.

En 2018, après 39 matches avec Birmingham City, Ndoye est envoyé en prêt dans son ancien club. Le contrat du prêt avait été rédigé en même temps que celui d'un bail de deux ans au SCO pour le Lion de la Teranga. Le CPH considère cette promesse d’embauche d’Angers valait contrat de travail et que le club est fautif en décidant de le rompre unilatéralement.

Le Lion réclame 3 millions d'euros

Malgré cette victoire, Cheikh Ndoye n’est pas satisfait. Son avocat a décidé de contester cette décision des Prud’hommes devant la cour d'appel d'Angers.

«En droit en matière de CDD si la rupture à l'initiative de l'employeur est fautive, de manière mécanique il doit la valeur "faciale" du contrat et, en l'espèce, c'est 3 000 000 €», a argumenté Maitre Lacombe.

Dès lors, Cheikh Ndoye, qui évolue maintenant au Red Star (National), et son ancien club devraient se revoir au tribunal.

La Rédaction

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram