fbpx
French VERSION

Coupe Arabe 2021 : quatre Fennecs qui vont donner des maux de tête à Belmadi

L’Algérie a remporté la Coupe arabe 2021. Certains éléments de cette équipe ont effectué un grand pas en direction de la sélection A qui va défendre son titre à la CAN 2021.

Djamel Belmadi, le sélectionneur de l'Algérie.
Djamel Belmadi, le sélectionneur de l'Algérie.

Sous les ordres de Madjid Bougherra, la sélection algérienne A’ a remporté pour la première fois la Coupe arabe. Cette compétition a permis à plusieurs joueurs de cette équipe de s’illustrer. De quoi donner des maux de tête à Djamel Belmadi, le sélectionneur de l’équipe A, en vue de la CAN 2021 (du 9 janvier au 6 février).

Les places chez les champions d’Afrique en titre coûtent cher. Ces derniers évoluent ensemble depuis leur sacre continental en 2019 (Egypte). Enchaînant en trois ans 33 matches sans défaite. Cette solidité a d’une certaine manière fermé les portes de l’équipe nationale à d’éventuels renforts. Hormis l’incorporation de trois éléments, Ramiz Zerrouki, Adam Zorgane et Mohamed Amoura, le groupe des Fennecs est resté imperméable. Mais, l’émergence de certaines pépites lors de la Coupe arabe pourrait changer la donne.

Adjoint de Djamel Belmadi en sélection A, Madjid Bougherra avait convoqué quatre titulaires des A pour la Coupe arabe. Il s’agit de Raïs M'Bolhi, élu meilleur gardien du tournoi, Djamel Benlamri, Baghdad Bounedjah et enfin Youcef Belaïli. Le coach des A’ a permis à plusieurs autres éléments de s’illustrer. Voici la liste de ceux qui pourraient bousculer la hiérarchie chez les coéquipiers de Riyad Mahrez, qui évolueront dans le groupe E de la CAN 2021.

Chetti, un exemple de régularité

Chetti (en vert et chaussures rouges).

Véritable révélation du tournoi, Ilyes Chetti, l’arrière gauche de l’Espérance de Tunis a marqué les esprits. D’une régularité exemplaire, le défenseur de 26 ans a gagné des points. Il pourrait en effet suppléer Ramy Bensebaini chez les Fennecs durant la prochaine CAN.

En manque de temps de jeu à l’Espérance, l’ancien latéral de la JS Kabylie a affiché une grande solidité défensive. Remportant la majorité de ses duels, Ilyes Chetti a rassuré les siens à des moments de grande pression.

Rarement pris de vitesse, le natif d’Annaba s’est aussi distingué par son apport offensif. Très actif sur son couloir gauche, Ilyes Chetti a souvent créé le surnombre dans la surface adverse.

Très rapide et disposant d’un gros volume de jeu, l’arrière gauche du «Taraji» constitue une véritable option pour Djamel Belmadi. En concurrence avec Mohamed Fares, Ayoub Abdellaoui et Naoufel Khacef pour le poste de doublure de Ramy Bensebaini, Ilyes Chetti, qui manque d’occasions pour s’illustrer en Tunisie, est sans aucun doute le grand gagnant de cette Coupe arabe sur le plan personnel. Sa présence dans la liste des Verts pour la CAN ne devrait surprendre personne.

Tougai, Bedrane et Benayada, les autres satisfactions

Benayada.

Souvent appelé en renfort en sélection avec les blessures à répétition de Youcef Atal, le défenseur des Verts Houcine Benayada, a lui aussi donné satisfaction sur son côté droit.

Connu pour sa solidité défensive, le latéral de l'Étoile sportive du Sahel a quelque peu été bridé dans son rôle offensif lors de cette compétition. Ayant appliqué à la lettre les consignes du staff technique, Houcine Benayada a justifié les éloges de Djamel Belmadi lors des derniers regroupements avec les A. Il sera très certainement du voyage au Cameroun.

Bedrane.

Toujours en défense, Abdelkader Bedrane et Mohamed Amine Tougai, les deux axiaux de l’Espérance Sportive de Tunis, peuvent eux aussi prétendre à une promotion chez les Champions d’Afrique.

Serein et appliqué dans son jeu, le premier a profité de ses capacités athlétiques pour s’imposer devant les attaquants adverses. Ayant gagné du crédit auprès de ses entraîneurs, l’ancien défenseur de l’ES Sétif a toutefois été fautif sur les deux buts du Maroc (2-2) en quart de finale sur coup de pied arrêté.

Tougai.

De son côté, Mohamed Amine Tougai a profité de l’absence de Djamel Benlamri pour s’imposer comme une véritable option pour la charnière centrale algérienne. Vainqueur de la quasi-totalité des duels disputés contre le Maroc et l’Egypte, il a ensuite été renvoyé sur le banc. Si sa présence à la CAN est loin d’être acquise, le joueur de 21 ans sera clairement l’un des visages de la sélection algérienne à moyen terme.

Touabi Juba ARRIS

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

#CAN2021 Côte d'Ivoire - Egypte, le choc tant attendu de ces 8èmes de finale. Une rencontre bien plus indécise qu'il n'y paraît https://sportnewsafrica.com/a-la-une/cote-divoire-les-elephants-defient-les-pharaons-en-8es-finale-de-la-can/

#CAN2021 Le Mali et Hamari Traoré sur leurs gardes avant d'affronter la Guinée Equatoriale https://sportnewsafrica.com/breve/can-2021-mali-hamari-traore-se-mefie-de-la-guinee-equatoriale/

Mostafa Mohamed dispute actuellement la #CAN2021 avec l'Egypte. Problème, il devait passer des examens au même moment
C'est donc un ami qui s'est présenté à l'examen à sa place... avant d'être arrêté
https://sportnewsafrica.com/news-football/present-a-la-can-2021-mostafa-mohamed-fait-passer-ses-examens-a-un-ami/

#CAN2021 Une bonne nouvelle pour le Sénégal en vue des quarts de finale https://sportnewsafrica.com/breve/can-2021-senegal-ismaila-sarr-est-apte-a-jouer/

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram