fbpx
French VERSION

Edito - JO 2021, SNA plus haut, plus fort…

Les JO sont lancés.
Les JO sont lancés.

C’est parti ! La flamme est allumée, les épreuves ont commencé, les JO sont lancés. Tokyo 2020, devenu 2021, a débuté, et c'est une sorte de victoire du sport après un an de report et plusieurs risques d'annulation dus à une pandémie qui a battu tous les records mondiaux. Ce sont des JO spéciaux qui ont lieu dans un pays où «aseptisation» n'est pas un vain mot et où le risque d'annulation d'une épreuve ou de l'événement est permanent.

Tokyo 2021 est lancé mais rien ne garantit qu'il aille à son terme. Rien n'annonce qu'il sera marqué d'une pierre blanche au niveau des performances, mais si ces Jeux nous font vibrer comme l'Euro nous a (agréablement) surpris, nous signons tout de suite.

C'est sur un air nostalgique que s'ouvrent ces JO pour la première fois sans Usain Bolt depuis 2004…, sans Mo Farah, sans Bekele, sans Dibaba.  Mais les héritiers sont là. Qui sera le nouveau roi de l’épreuve reine, le 100 mètres ? Akani Simbine, le TGV sud-africain, qui vient de battre le record d’Afrique, peut-il prétendre à la couronne ? Depuis Frank Fredericks, double médaillé d’argent sur 100 et 200 mètres à Barcelone (1992) et à Atlanta (1996), l’Afrique cherche le sprinter qui pourrait enfin battre les Américains ou les Jamaïcains.

Les chercheurs d'or

Sur les longues distances, il n’y aura pas besoin de chercher loin. Ce sera une nouvelle fois, un duel éthiopio-kenyan. L’or attend les Éthiopiennes Letesenbet Gidey et Gudaf Tsegay sur 5000 et 10000 mètres. Le 1500 mètres ne devrait pas échapper au Kenyan Faith Kipyegon. Les chercheurs d’or africains seront nombreux à Tokyo, et le Burkinabè Hugues-Fabrice Zango sera porté par tout un peuple pour décrocher la première médaille pour le pays des Hommes intègres.

Et SNA dans tout ça ? Pour nous, «l’essentiel est de participer» une nouvelle fois à valoriser, à exposer, à, juste, parler un peu plus du sport africain et de ses acteurs. Les JO, comme l’Euro, et les éliminatoires de la CAN, constituent un moment pour nous de vivre et de faire vivre l’Afrique du sport, des JO. Depuis lundi 19 juillet, focus sur les flashbacks, l’occasion de revivre les exploits de Bikila ou Boulmerka, de découvrir les symboles oubliés comme Abdou Sèye, qui défia la France, ou Aki Bua qui «fit peur» au dictateur ougandais Amine Dada.

Tout au long de ces olympiades, Sportnewsafrica suivra les performances africaines, les chances de médaille des athlètes du continent, zoomera sur la spécialité de certains pays, et surtout racontera au plus près les exploits.

Comme pour la plupart des sportifs africains, Tokyo 2021 est l’occasion pour SNA de s’étalonner une nouvelle fois. De viser plus haut, d’être plus fort…

Pape Saër GUEYE

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram