fbpx
French VERSION

Velud, sélectionneur du Soudan : «Rester en course jusqu’au bout»

Le Soudan, qui a perdu ses deux premiers matches face au Maroc (0-2) et à la Guinée-Bissau (2-4), s’apprête à affronter la Guinée, à Marrakech, ce 6 octobre, puis à Agadir, le 9, lors des 3e et 4e journées des qualifications pour la Coupe du monde 2022. Hubert Velud, le sélectionneur français des Faucons de Jediane, sait que son équipe jouera très gros lors de cette double confrontation.

De notre correspondant en France

Hubert Velud, le sélectionneur du Soudan.
Hubert Velud, le sélectionneur du Soudan.

Sport News Africa : Hubert Velud, les deux matches face à la Guinée auront lieu au Maroc, alors que vous aviez accueilli la Guinée-Bissau au stade d’Al-Hilal, à Omdurman…

Hubert Velud : Le délégué de la CAF a fait un rapport assez salé sur le stade d’Al-Hilal, et qui concernait notamment le vestiaire des visiteurs et l’éclairage. Il n’a donc pas été homologué pour ce match face à la Guinée. Ce n’est pas forcément une bonne nouvelle, car le Soudan est en général très difficile à battre à domicile.

En général, mais cela ne s’est pas vu contre la Guinée-Bissau, le 7 septembre dernier...

En effet. Nous avons complètement raté notre première période, en étant mené 3-0. Nous avions battu le Ghana (1-0) et l’Afrique du Sud (2-0) en qualifications pour la CAN 2021, on pensait que face à un adversaire supposé moins fort, ce serait plus facile… Eh bien, nous avons commis une erreur. Il a manqué de tout, d’engagement, d’implication dans les duels, même si il y avait eu du mieux en seconde période. J’ai piqué une grosse colère, on doit se servir de ce match pour ne pas refaire la même chose contre la Guinée, qui est une très bonne équipe.

Avec zéro point après deux journées, vos chances de vous qualifier pour le 3e tour semblent minimes...

On va tout faire pour prendre des points. Le fait de jouer ces deux matches sur terrain neutre, puisque la Guinée ne peut pas accueillir de matches internationaux, rebat forcément les cartes. On sait que nous allons jouer sur une bonne pelouse, dans un beau stade, mais hélas à huis-clos. Notre objectif, c’est d’être encore dans le coup avant les deux dernières journées, en novembre. Ce serait sympa d’avoir encore un rôle à jouer.

«Le Maroc est le grand favori du groupe»

La qualification pour la Coupe du Monde fait-elle partie des objectifs fixés par votre fédération ?

Non. Les objectifs, c’était atteindre le deuxième tour, se qualifier pour la CAN et pour la Coupe arabe de la FIFA, qui aura lieu au Qatar (30 novembre 16 décembre). Tout a été réalisé. On savait très bien qu’avec le Maroc et la Guinée comme adversaires, ce serait difficile. Et même la Guinée-Bissau, qui est vraiment une équipe de qualité, avec de bons joueurs. Il faut être réaliste, le Maroc est le grand favori du groupe. Il va disputer ses trois matches en octobre à domicile. S’il gagne les trois, il peut même, si les autres résultats lui sont favorables, être qualifié avant les matches de novembre.

Avez-vous déjà l’esprit tourné vers la CAN ?

Non. Chaque chose en son temps. On doit se concentrer sur les matches de qualifications pour la Coupe du monde. Ils doivent nous servir à préparer la CAN, bien sûr. En affrontant le Maroc, la Guinée ou la Guinée-Bissau, qui sont des habitués des phases finales, on gagne en expérience. Il y aura aussi la Coupe arabe, qui sera très intéressante à jouer. Nous avons envie de faire des résultats contre la Guinée, qui a besoin de prendre des points si elle veut espérer atteindre le dernier tour des qualifications. Ces matches, nous les prenons très au sérieux.

Alexis BILLEBAULT

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram