fbpx
French VERSION
, ,

Slimani, Ounas, Boulaya, Ferhat : les "invendus" algériens du mercato d’été

Islam Slimani reste à Lyon.
Islam Slimani reste à Lyon.

Les uns ont changé d’air, les autres devront encore patienter. Les Algériens les plus cotés du marché des transferts de cet été ont eu des fortunes diverses durant le mercato estival qui vient de baisser les rideaux. Andy Delort a quitté Montpellier pour l’OGC Nice. Aissa Mandi est passé du Betis Séville à Villarreal. Et Mohamed farès a quitté la Lazio pour Genoa. A l’opposé, il y a quelques "invendus" : Adam Ounas (Naples), Farid Boulaya (FC Metz), Islam Slimani (Lyon) ainsi que Zinedine Ferhat (Nîmes), annoncés sur le départ, n’ont pu quitter leurs clubs respectifs.

Naples a mis son véto pour Ounas

Ounas n'ira ni à l'OM ni au Milan AC. Naples n'a pas souhaité le vendre.

L’un des champions d’Afrique les plus courtisés sur le marché européen, Adam Ounas a dû composer avec l’intransigeance des dirigeants napolitains au sujet d’un transfert dès cet été. Convoqué par Luciano Spalletti, le nouveau coach du Napoli, pour la préparation d’intersaison afin de l’évaluer après deux prêts consécutifs en Italie la saison dernière, l’ancien milieu de terrain offensif des Girondins de Bordeaux a manifestement convaincu le staff de l’équipe italienne.

Les Napolitains ont repoussé les approches de plusieurs formations de Serie A, de l’Olympique de Marseille ainsi que du Milan AC durant les derniers instants du mercato d’été. L'international algérien rejoint ainsi le lot des "invendus" algérien du mercato estival.

«Ounas reste avec nous. C'est un joueur important qui peut apporter un plus sur le terrain», a décrété Luciano Spalletti à son sujet. Quelques heures après la fenêtre estivale des transferts, la presse sportive italienne a informé que le bail d’Adam Ounas avait été prolongé jusqu’en juin 2023.

Arrivé dans la ville méditerranéenne en 2017, l’Algérien n’a jamais réellement eu sa chance avec les Partenopei. Cette année pourrait être la bonne pour l’ailier droit.

Islam Slimani, l’intérêt de Nice n’a pas suffi

Slimani, auteur d'un quadruplé lors de la victoire (8-0) de l'Algérie contre Djibouti. Nice, qui le voulait, finit par prendre son compatriote Delort.

Adam Ounas n’est pas le seul international algérien à avoir enchainé les prêts ces dernières années. Islam Slimani a lui aussi beaucoup voyagé depuis qu’il a quitté le Sporting Lisbonne en 2016.

Il était mis sur la liste des joueurs à vendre de l’Olympique Lyonnais. Mais le co-meilleur buteur de l’histoire de la sélection algérienne (36 buts), qui a rejoint Tasfaout au classement en signant un quadruplé lors du carton (8-0) de l’Algérie contre Djibouti, pour le compte de la première journée des qualifications du Mondial 2022, est finalement resté dans le Rhône.

Dans le viseur de l’OGC Nice, qui a finalement recruté Andy Delort, son coéquipier avec les Verts, Islam Slimani n’a pas trouvé un nouveau point de chute. Il est parmi les plus beaux "invendus" algériens du moment.

Pas titulaire dans l'esprit de Peter Bosz, le coach lyonnais, l’ancien buteur du CR Belouizdad aura à cœur de faire mentir les pronostics à son sujet comme il l’a souvent fait durant ces dernières années. Son quadruplé, réalisé dans ce contexte, va peut-être dans ce sens-là.

Metz n’a pas eu les 5 millions demandés pour Boulaya

Le meneur algérien espérait changer d'air cet été. Il reste à Metz.

Alors que dans les premiers cas cités, les deux internationaux algériens n’étaient pas déterminés à quitter leurs formations respectives, les choses étaient différentes pour Zinedine Ferhat et Farid Boulaya.

Titulaire incontestable et considéré comme l’un des hommes forts du FC Metz, Farid Boulaya «n'a reçu aucune offre sérieuse», comme l’a récemment annoncé le président du club de Ligue 1, Bernard Serin.

Agé de 28 ans, le meneur de jeu algérien espérait débuter une nouvelle aventure au sein d’une équipe qui joue la compétition européenne. «J'ai envie d'un niveau au-dessus, clamait-il au début de l’été. Pourquoi ne pas aller à l'étranger ? Ce serait bien d'aller dans une équipe qui joue l'Europe. Mais ça dépendra surtout du projet

Aucun des nombreux prétendants de l’international algériens, Leeds United, des clubs espagnols et italiens, n’ont consenti à payer les 5 millions d’euros demandés par les Grenats. le forçant à figurer parmi les "invendus".

Ferhat méritait sans doute mieux cet été

L'international algérien n'a pas trouvé preneur pour 3,5 millions d'euros, le montant réclamé par Nîmes pour le céder.

Zinedine Ferhat a lui aussi connu les mêmes soucis durant ce mercato d’été. Et c’est sans aucun doute le dossier qui a tenu le plus en haleine les supporters algériens lors du D-Day.

«Ferhat méritait d'aller dans un club de plus haut standing. Il devra rebondir, à lui de se remettre au travail, a suggéré le sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, mercredi 1er septembre, en conférence de presse d’avant Algérie-Djibouti (8-0). Il y aura un autre marché des transferts et des clubs auront sûrement des besoins

Ciblé par plusieurs formations de Ligue 1 dont le RC Strasbourg, l’Olympique de Marseille ainsi que l’AS Saint-Etienne, Zinedine Ferhat n’a finalement pas bougé. Les 3,5 millions d’euros réclamés par les dirigeants du Nîmes Olympique n’ont pas été proposés.

Ce sont les Strasbourgeois qui ont fait le plus grand effort dans ce dossier. Ils avaient accepté de faire montrer leur offre à 3 millions 250 mille euros. Mais c’était sans compter sur l’intransigeance des Crocos.

Touabi Juba ARRIS

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram