fbpx
French VERSION

JO 2021-Finale 200 m (F) : un trio africain pour une place sur le podium

Béatrice Masilingui (photo) en finale du 200 m dames, avec sa compatriote Mboma et l'Ivoirienne Ta Lou.
Béatrice Masilingui (photo) en finale du 200 m dames, avec sa compatriote Mboma et l'Ivoirienne Ta Lou.

Le continent africain sera bien représenté en finale du 200 m femmes, aux Jeux olympiques de Tokyo. En effet, auteures de belles performances, trois sprinteuses africaines ont obtenu leur ticket ce lundi lors des demi-finales de cette épreuve. Il s’agit du duo namibien Maslingui-Mboma et de l’insatiable ivoirienne Marie-Josée Ta Lou.

Béatrice Masilingui, une foulée exceptionnelle

Sur la piste du stade Olympico de Tokyo, la Namibienne Béatrice Masilingui et la Bahaméenne Anthonique Strachan ne se sont pas lâchées d’une semelle pour la deuxième place de la série 1. Au coude-à-coude, juste avant la ligne d’arrivée, c’est finalement la Namibienne de 18 ans qui aura eu le dernier mot sur son adversaire. Elle devance ainsi d’un cheveu Strachan, avec un chrono de 22’’40, son record personnel.

Sa compatriote Christine Mboma n’a pas fait moins dans la série 2. Elle a, elle aussi, validé son ticket pour la finale du 200 m, prévue le mardi 3 août. Alors qu’elle était mal partie dans cette course, Mboma a réussi à refaire son retard son sur ses adversaires dans les dernières mètres. Agée seulement de 18 ans, la sprinteuse namibienne finit ainsi deuxième (21’’97) derrière la médaillée d’or du 100 m femmes la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah (21’’66).

Marie-Josée Ta Lou rebondit bien

On croyait, qu’après sa déception lors de la finale du 100 m femmes où, elle avait fini au pied du podium derrière le trio jamaïcain Thompson-Fraiser, Marie Ta Lou n’y arriverait pas dans l’épreuve du 200 m. Mais ça, c’est méconnaitre la l'Ivoirienne, qui a battu son record personnel au 100 m lors de ces olympiades (10''78).

Telle une fusée, elle s’est hissée à la première place de la série 3. Une qualification acquise avec grande sérénité. Son temps : 22’’21. Lors de la finale, demain, elle devra, une nouvelle fois, faire face aux indéboulonnables Jamaïcaines. Saurait-elle relever le défi ? Tout reste possible pour la médaillée d’argent du 200 m des Championnats du monde 2017 à Londres, en Angleterre.

Jules DIA

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram