fbpx
French VERSION

JO 2021- athlétisme : Zango, un héros frustré

Hugues Zango
Hugues-Fabrice Zango se contente du bronze alors qu'il visait l'or

Hugues-Fabrice Zango vient d’offrir au Burkina Faso sa première médaille olympique qu’il convoite depuis 1972. C’est la joie au pays des hommes intègres. Surtout qu’en ce 5 août, les Burkinabés fêtent le 60e anniversaire de leur indépendance. Et pourtant, le triple sauteur est un tantinet déçu à la fin du concours. Pour Zango en fait, l’été a, en effet, été moins ensoleillé que l’hiver. Il était venu à Tokyo pour ramener l’or mais doit se contenter du bronze.

L’athlète de 27 ans ne cache d’ailleurs pas sa frustration au micro de RFI. «Je suis quand même triste parce que toute ma saison a été plutôt belle et me laissait espérer de meilleurs résultats. Je voulais ramener le plus beau métal pour mon pays et pour moi-même. Malheureusement, c’est tombé sur le bronze» assure celui qui détient le record du monde en salle, depuis le 16 janvier dernier (18m07).

Pression

Sur le sautoir du stade olympique de Tokyo, l’Etalon ne s’est jamais libéré. Il est apparu crispé dès le jour des qualifications. Zango a même frôlé l’élimination en ne décrochant que la 12e et dernière place qualificative en finale. La pression certainement. Car après avoir décroché la médaille de bronze aux Mondiaux de Doha en 2019, tous les 20 millions de Burkinabés s’attendaient à enfin figurer dans le palmarès des JO. Il s’en défend pourtant. «Je n’avais ni problème physique, ni mental. J’étais motivé pour ces Olympiades et je ne sentais pas forcément de pression, comme certains pourraient le penser. J’ai vraiment tout donné et j’étais dans le même état que pour les autres compétitions» se justifie-t-il.

Zango a toutefois accompli sa mission en décrochant le bronze avec un bond de 17m47. Pour aller chercher l’or cependant, il fallait encore faire mieux que son record d’Afrique en plein air amélioré pourtant il y a juste quelques jours, le 6 juillet (17m82). Car son principal rival le Portugais Pedro Picardo, sans doute avec moins de pression sur les épaules et beaucoup plus habitué à la compétition, a fait des JO exceptionnels.

Allégresse

Après avoir signé le meilleur saut de l’histoire des qualifications mardi (17m71), ce jeudi Picardo a battu son record personnel (17m98). Tout comme le Chinois Yanning Zhu qui a également réalisé le meilleur bond de sa carrière (17m57) pour s’adjuger l’argent. Mais qu’importe de retour dans son pays natal, Zango oubliera rapidement la couleur de son métal.

La liesse populaire effacera très certainement déception. «Je ne sais pas trop comment ils vont m’accueillir, au Burkina Faso, laisse-t-il entendre. Mais je sais qu’ils m’attendent forcément et qu’on fera la fête pour cette première médaille historique». Ce sera bien mérité pour le Doctorant en Génie mécanique.

Demba VARORE

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram