fbpx
French VERSION

JO 2021 : ces athlètes camerounais «médaillés olympiques» de la fugue

Thomas Essomba (en bleu) aux JO 2012 à Londres. Il fait partie des cinq boxeurs qui s'étaient évaporés dans la nature avant la fin des compétitions.
Thomas Essomba (en bleu) aux JO 2012 à Londres. Il fait partie des cinq boxeurs qui s'étaient évaporés dans la nature avant la fin des compétitions.

C'est devenu presqu’un classique des grandes compétitions sportives. Les Jeux olympiques ne dérogent pas à la règle. Les délégations repartent des pays organisateurs avec une taille moins importante que lorsqu’elles y posaient les pieds. Les pays africains sont les plus touchés par le fléau des athlètes qui fuguent. Le Cameroun sort du lot avec ses boxeurs qui sont les champions toutes catégories.

Pour les JO Tokyo 2021, c’est l’haltérophile ougandais Julius Ssekitoleko qui s’est déjà signalé dans ce registre. Mais sa tentative n’a pas abouti. Au bout de quelques jours de fugue, il a été retrouvé et renvoyé dans son pays.

Lors des deux dernières éditions des JO, le Cameroun a enregistré près d'une dizaine de défections. En 2016 (JO de Rio, Brésil), deux athlètes avaient pris la poudre d’escampette avant même le début des Jeux. Ils ont ensuite été rattrapés alors qu’ils s’apprêtaient à entrer à Moscou, en Russie.

Sept athlètes disparaissent en 2012

C’est lors des Jeux de 2012 à Londres (Angleterre), que la fuite de compétiteurs camerounais a été la plus retentissante. La gardienne réserviste de la sélection de football, Drusille Ngako, a été la première à s’évaporer dans la nature. Quelques jours plus tard, c’est au tour du nageur Paul Ekane Edingue de s’éclipser.

Puis, c’est le coup de tonnerre : cinq boxeurs disparaissent en même temps des radars. Tous éliminés au premier tour, Thomas Essomba, Christian Donfack Adjoufack, Abdon Mewoli, Blaise Yepmou Mendouo et Serge Ambomo n’ont pas attendu la fin des JO. La rumeur dit que ces derniers boxent dans des pays européens où ils auraient, pour certains, obtenu la nationalité.

La quête d’un mieux-être est souvent l’explication agitée pour justifier ces fugues. «Il est rare de vivre une édition des JO, sans entendre parler d’un boxeur camerounais qui a fui. Parce qu’il est en effet difficile de vivre de la boxe au Cameroun, lance Lindovi Ndjio, chroniqueur sportif camerounais. Il n’y a pas de structures appropriées, ni de moyens d’accompagnement. Or, beaucoup rêvent de devenir professionnels. Leur premier combat, c’est de se qualifier à des compétitions internationales comme les JO. Une fois sur place, ils prennent la tangente. Parfois, avec l’aide d’anciens boxeurs qui ont eux aussi en leur temps fugué.»

La barrière de la Covid-19 à Tokyo

Un économiste camerounais en écho : «Dans la plupart des cas, les causes de ces défections sont d’ordre économique. Les sportifs camerounais n’ont pas de chance de gagner convenablement leur vie en restant au pays. L’Europe leur offre plus ou moins un avenir meilleur. Dans certains cas, certains talents obtiennent facilement des nationalités étrangères et arrivent désormais à vivre de leur passion. On ne peut pas leur en vouloir pour ça.»

Douze athlètes représentent le Cameroun à Tokyo 2020 (23 juillet au 8 août). Mais cette année, il sera certainement plus difficile de fuguer pour ceux qui seraient tentés par l’aventure. Car, dans un contexte marqué par la crise sanitaire liée à la Covid-19, les autorités japonaises ont pris des mesures strictes pour encadrer les délégations. L’Ougandais Julius Ssekitoleko l’a appris à ses dépens.

Kigoum WANDJI

LA LISTE DES ATHLETES CAMEROUNAIS A TOKYO 2020

Athlétisme (200 m) : Emmanuel Eseme

Lutte : Emilienne Essombe Tiako (53 kg)

Tennis de table : Sarah Hanffou

Judo : Arrey Sophina (-70 kg) et Vanessa Mballa (+78 kg)

Natation (50 m libre) : Yves Charly Ndjoume et Elisabeth Milanesi

Boxe : Wilfried Seyi (+71 kg), Albert Mengue Ayissi (-69 kg) et Maxime Yegnong (+91 kg)

Haltérophilie : Jeanne G. Eyenga (76 kg) et Clémentine Meukeugni (87 kg)

 

LIRE AUSSI JO 2021 : ces athlètes africains disparus en pleine compétition olympique

 

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram