fbpx
French VERSION

JO 2021 : les infos du lundi 19 juillet

L'Algérien Yasser Triki vise le podium à Tokyo

L’Afrique rêve toujours d’accueillir les Olympiades

Après plus d’un siècle et demi (125 ans), les Jeux olympiques n’ont toujours pas été organisés en Afrique. Si la prestigieuse Coupe du monde de football s’est déjà tenue sur le continent en 2010, en Afrique du Sud, aucun pays africain n’a encore eu l’honneur d’accueillir les JO. Des nations comme le Kenya récemment, l’Afrique du Sud ou encore l’Égypte ont déjà essayé d’accueillir les olympiades… Mais sans succès.

Une telle réalité s’explique surtout par les couts onéreux qu’entraine une telle organisation. L’accueil d’un événement de cette dimension requiert en effet, des moyens financiers et logistiques colossaux. Les Jeux olympiques réunissent 11 092 athlètes de plus de 200 pays. Ils concourent dans 33 sports, 50 disciplines et 339 épreuves.

 Dia Ba sort l'album souvenirs des JO de 1988 

« Si on parle d'El Hadji Amadou Dia Ba, c’est parce qu’il y a eu cette médaille d’argent des Jeux de Séoul.» En 1988 à Séoul, le Sénégal décrochait sa seule médaille aux Jeux olympiques grâce à El Hadj Amadou Dia Ba. Comment est-il parvenu à réaliser une telle prouesse ? L’athlète sénégalais revient sur ce jour de gloire dans une interview accordée à SNA

« (…) J’étais très bien préparé et entre temps j’ai gagné des titres de champion d’Afrique. En Europe, j’étais un des meilleurs avec Harald Schmid. C’est ainsi que je me suis préparé d’arrache-pied pour faire les derniers réglages. J’avais commis beaucoup d’erreurs en 1984. J’ai mûri et cela m’a énormément aidé. Ces 4 ans m’ont permis d’être prêt pour décrocher cette 2e place en 1988 et donc la médaille d’argent», a-t-il confié à Sport News Africa.

L'Algérien Yasser Triki sur le podium à Tokyo ?

Mohamed Tahar Yasser Triki pour créer la sensation à Tokyo ? Pourquoi pas. Le triple sauteur algérien connait depuis quelques temps une ascension fulgurante, grattant ainsi des centimètres à chacune de ses sorties.  Lors de la 4e étape de la Ligue de diamant, par exemple, tenue le 1er juillet à Oslo (Norvège), le vainqueur des Jeux africains de 2019 avait enregistré un saut de 17m24. Il s’est également imposé aux Championnats Pana-arabe de Radès, le 19 juillet. Sa meilleure performance demeure 17.33 m, effectuée au Grand Prix de Gyulei Istvan, le 6 juillet. Avec de telles performances, l’espoir est permis pour l’Algérien aux JO de Tokyo.

Le Japon inquiet à cause des cas de Covid-19 

La peur gagne du terrain au Japon, à cinq jours de l’ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo. Samedi 17 juillet, deux membres de l'équipe sud-africaine de football ont été testés positifs au Covid-19. Plusieurs autres Britanniques ont également été déclarés cas contacts. D'ailleurs six athlètes britanniques et deux membres de l'encadrement sont à l'isolement depuis leur arrivée au Japon. Selon l'Association olympique britannique (BOA), ils étaient en contact avec une personne positive.

Et ce lundi 19 juillet, c'est un joueur de l'équipe tchèque de beach-volley masculin qui a chopé le virus. Dimanche18 juillet, Christophe Dubi a expliqué que la situation pourrait s’empirer. « Une chaîne de contamination pourrait donc malheureusement rapidement voir le jour. Il est inévitable que nous ayons des cas», déclare le directeur des Jeux.

Le champion olympique Mellouli renonce aux JO

Un coup dur pour le Comité national olympique tunisien (CNOT) et un camouflet pour la Fédération tunisienne de natation. Champion olympique et champion du monde du 1500 mètres nage libre, à Pékin en 2008 et à Rome en 2009, Oussama Mellouli a décidé purement et simplement de ne pas participer aux JO de Tokyo 2020. Le nageur de 37 ans ne compte plus représenter son pays aux compétitions internationales.

Avec une carrière XXL, le nageur a participé à cinq olympiades de rang. Il a également remporté la médaille d’or du 10 km en eau libre et la médaille de bronze du 1500 mètres nage libre aux JO de Londres 2012. Il ne prendra donc pas part à ses 6èmes JO. Et pourtant, il y a quelques semaines, il avait décroché sa qualification au Portugal.

Cheick Cissé Sallah pour conserver son or de 2016

Vainqueur de la médaille d’or en taekwondo dans la catégorie des 80 kg, aux Jeux olympiques de Rio, en 2016, l’Ivoirien Cheick Cissé Sallah n’a rien perdu de ses aptitudes. Le jeune champion de 27 ans s’est en effet facilement qualifié pour les JO de Tokyo, au Japon. Et le taekwondoïste compte bien conserver sa médaille lors des olympiades.

Pour accomplir cet objectif, Cheick Salah, premier sportif champion olympique de la Côte d’Ivoire de l’histoire des JO devra être au meilleur de sa forme. Car, il devra lors de son entré en lice, faire face à des adversaires coriaces, à savoir, l’Australien Jack Marton, le Dominicain Moises Hernandez Encarnacio, le Taïwanais Liu Wei- Ting etc.

Jules DIA

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram