fbpx
, , , ,

JO 2024 : Sarah Hanffou, lance une cagnotte en ligne pour se financer

Alors qu'elle devra bénéficier d'un accompagnement du Cameroun en terme de prise en charge (transport, séjour, hébergement), la pongiste et avocate camerounaise a lancé une cagnotte en ligne.

Sarah Hanffou

Les Jeux Olympiques débutent le 26 juillet prochain à Paris. Mais pour Sarah Hanffou, la compétition a débuté depuis qu’elle a validé son ticket lors du dernier tournoi de qualification pour le continent africain tenu en mai dernier à Kigali (Rwanda). La pongiste camerounaise a engagé une course contre la montre à l’effet de mobiliser les fonds nécessaires pour financer sa participation au tournoi, son troisième après Londres (2012) et Tokyo (2020). Alors qu'elle bénéficiera, comme les autres athlètes camerounais qualifiés, à une prise en charge des autorités de son pays. « Son transport du Cameroun pour Paris est pris en charge par l'Etat, de même que son hébergement et la gestion de son séjour aux jeux. D'ailleurs, elle va bénéficier comme cela a toujours été le cas, d'une prime de participation de la part de l'Etat », soutient un fonctionnaire du ministère camerounais des Sports.

Sarah Hanffou a néanmoins lancé une cagnotte en ligne. « La Fédération camerounaise de tennis de table ne peut pas m'accompagner. Je finance seule ma préparation : entraînements et compétitions », confie la pongiste. Depuis de longs mois dit-elle, elle est engluée dans un cercle infernal : « Je travaille beaucoup avant les compétitions pour les financer. Parfois des nuits blanches […] Je pars en compétition. Je travaille à nouveau pour compenser mon absence et financer la prochaine compétition. Un cercle loin d'être vertueux. Et cela commence à piquer ». Et à payer.

Déjà 3 800 euros collectés

Hanffou a déjà collecté 3 800 euros (près de 2,5 millions de francs CFA), soit la somme des contributions de 57 personnes. C’est encore loin d’être suffisant. D’autant plus que l’enveloppe à mobiliser devrait également servir à couvrir la prise en charge de son entraîneur, dit-elle. Un objectif à atteindre si elle veut voir ses chances de remporter sa première médaille olympique intactes à Paris. « Je dois reconnaître que j'atteins mes limites, les nuits sont trop courtes, la fatigue trop présente mais l'envie est là. L'objectif est là. Alors, je ne lâche rien », dit-elle.

Sport, droit, association… Les 3 vies d’Hanffou

Né le 8 octobre 1986, Sarah Hanffou a fait ses débuts dans le tennis de table avec les équipes jeunes de France. Après une médaille de bronze aux championnats d’Europe cadets par équipe en 2001, le Top Terminal cadet la même année et junior en 2003, et un titre de vice-championne de France de double en 2006, elle décide de mettre sa carrière entre parenthèses, lorsqu’elle passe en 3e année de faculté de droit.

A fond sur ses études, Sarah fait cependant tout pour ne pas définitivement oublier le tennis de table. Ainsi, une fois son diplôme en poche, la native de Roubaix (France) a repris sa raquette, ses balles et est remontée au filet. Et c’est pour les couleurs du pays de son père, le Cameroun, qu’elle se remet à la pratique du tennis de table. Très vite, elle enchaîne les compétitions et les victoires. Sarah est championne d’Afrique 2010 et médaillée de bronze par équipe la même année ; médaillée d’argent aux Jeux Africains 2019 : et décroche la troisième place au Top 16 africain 2020.

Pour participer à la cagnotte de Sarah Hanffou, cliquez ici

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram