fbpx
French VERSION

Jeux paralympiques : la discipline où l'Algérie se sent plus forte

La délégation algérienne en route pour les Jeux paralympiques de Tokyo.
La délégation algérienne en route pour les Jeux paralympiques de Tokyo.

Sport News Africa : Que représentent pour la Fédération algérienne de handisport les Jeux paralympiques ?

Slimane Maachou : Nous comptons beaucoup sur les Jeux paralympiques. On a l’habitude d’y participer comme toutes les fédérations mondiales. On a essayé d’être à la hauteur pour la préparation des équipes nationales. Ils ont bénéficié de stages en Algérie ainsi qu’à l’étranger jusqu’au jour du départ de la délégation. On espère avoir de bons résultats et un bon classement au niveau mondial malgré la pandémie qui nous a ralenti. Nous comptons sur nos athlètes, nos entraineurs, nos staffs technique et médical ainsi que notre partenaire, le ministère de la Jeunesse et des Sports, qui nous a facilité la tâche pour préparer ce grand événement.

Comment se porte le handisport en Algérie de façon générale ?

En dehors des Jeux Paralympiques, il y a des championnats qui se déroulent chaque saison sportive. Toutefois, cela fait deux ans qu’on n’a rien pu faire malheureusement. On était absent lors de ces deux années de pandémie suite à la fermeture des salles de sport. Cela a freiné les sportifs en général et pas seulement dans le handisport. Nous avons encore certains championnats au niveau national. Nos athlètes participent aussi à des tournois internationaux. Nos sportifs ont l’habitude d’avoir de bons résultats lors de ces compétitions. Nous vivons une situation exceptionnelle mais nous pouvons dire que nous avons fait l’impossible pour bien se préparer.

«La particularité des personnes handicapées est leur volonté à toute épreuve. Ils sont déterminés à atteindre leurs objectifs.»

L'Algérie

Slimane Maachou.

La pandémie a compliqué la préparation. Comment avez-vous préparé les athlètes pour les Jeux paralympiques de Tokyo ?

Il y a eu deux volets de préparation. Le premier ce fut la préparation technique et physique, la seconde c’est le volet psychologique. On a eu l’occasion d’avoir une réception avec Monsieur Abderezek Sebgag, le ministre de la Jeunesse et des Sports, pour encourager toute la délégation. Nous avons organisé une réception au Centre de regroupement et de préparation des équipes nationales à Souidania Alger. Le ministre a rencontré les différents staffs et athlètes et nous a donné un deuxième souffle pour être à la hauteur. Et représenter de la meilleure des façons l’Algérie comme on a l’habitude de le faire.

Les sportifs qualifiés pour les Jeux paralympiques arrivent-ils à avoir facilement des sponsors pour bien se préparer ?

Nous avons deux partenaires à la Fédération algérienne de handisport. (Il cite une banque et une société de téléphonie). Ce sont nos partenaires de la préparation des Jeux paralympiques. On les remercie car ils ont beaucoup fait pour nous aider.

L'Algérie a souvent brillé lors des précédentes éditions des Jeux paralympiques. Comment expliquez-vous cette réussite ?

La particularité des personnes handicapées est leur volonté à toute épreuve. Ils sont déterminés à atteindre leurs objectifs. Ils ont envie d’avoir de bons résultats et de bien représenter le pays. Ils ont l’habitude de réaliser leurs pronostics de départ.

«Les athlètes nous ont habitués à avoir des médailles dont certaines en or. Ils sont toujours présents lors des grands rendez-vous.»

Combien d'athlètes algériens et de quelles disciplines seront présents aux Jeux paralympiques de Tokyo ?

Nous allons participer avec 60 athlètes dans les sports suivants : handi-basket masculin et féminin, le goal-ball messieurs, le judo, le powerlifting ainsi que l’athlétisme. Nous comptons beaucoup sur cette dernière discipline pour remporter des médailles.

Vous vous attendez a combien de médailles ?

Je ne peux pas donner de chiffre car c’est difficile à estimer mais nous espérons que les médailles seront nombreuses.

Dans quelles disciplines ?

Généralement, on arrive à avoir des médailles dans l’athlétisme. Cette année, on compte aussi sur le judo et le powerlifting. Et un bon classement aussi pour les sports collectifs.

Quels sont les athlètes sur qui vos plus grands espoirs de médailles reposent ?

Je ne vais pas citer de noms, mais je peux vous dire qu’en athlétisme on pourrait faire de belles choses. Les athlètes nous ont habitués à avoir des médailles dont certaines en or. Ils sont toujours présents lors des grands rendez-vous. On compte sur eux.

Touabi Juba ARRIS

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram