fbpx
French VERSION

LDC CAF : Al Ahly sabote les retrouvailles entre l’Espérance de Tunis et ses fans

Al Ahly (en bleu) a plombé l'ambiance des retrouvailles entre l'Espérance de Tunis et ses fans.
Al Ahly (en bleu) a plombé l'ambiance des retrouvailles entre l'Espérance de Tunis et ses fans.

Les champions d’Afrique en titre sont bien partis pour disputer la finale de la Ligue des champions 2021. Al Ahly a, en effet, réalisé une bonne opération en allant s’imposer (0-1), ce samedi 19 juin, au stade de Radés, devant l’Espérance de Tunis, en demi-finale aller de la compétition.

Les Tunisois ont monopolisé la balle sans jamais trouver la faille. Ils seront surpris à la 67e minute par Mohamed Sherif, qui a marqué l’unique but de la rencontre en reprenant victorieusement une passe lumineuse du milieu malien Aliou Dieng.

Ce but a installé le froid dans les gradins de Radès où étaient massés des milliers de supporters de l’équipe tunisienne. Les fans étaient partagés entre deux sentiments : le découragement et l’espoir. Les uns ont vite baissé les bras, visiblement résignés, tandis que les autres continuaient de pousser leur équipe. Al Ahly va tenir bon malgré les changements apportés par le coach de l’Espérance de Tunis, Mouine Chaabani.

«Célébrer la victoire tout en restant modestes»

Avec cette victoire, les Egyptiens effectuent un pas important vers la finale de la Ligue des champions, prévue le 7 juillet prochain. Pour leur barrer la route, en effet, l’Espérance de Tunis est condamnée à l’exploit au match retour, le 26 juin, dans la capitale égyptienne. Beaucoup de leurs supporters ne croient pas à un retournement de situation. Mais pour l’entraîneur sud-africain d’Al Ahly, rien n’est joué.

«Ce premier match ne veut pas dire grand-chose, c’est le deuxième match qui est le plus important, temporise Pitso Mosimane à la fin de la rencontre. On peut célébrer la victoire tout en restant modestes. Voilà ce que j’ai dit aux joueurs dans les vestiaires.»

Le coup d’envoi d’Espérance de Tunis-Al Ahly a été donné avec un tour d’horloge de retard par rapport à l’heure initialement fixée (16 heures UTC). Et pour cause. Des incidents ont opposé des supporters espérantistes et les forces de l’ordre, qui ont usé de gaz lacrymogènes pour faire revenir le calme. Cette brève intervention a perturbé l’échauffement des joueurs, qui durent regagner les vestiaires quelques minutes avant de revenir pour le coup d’envoi de la rencontre.

5000 spectateurs, tests Covid, 36 degrés…

Pour la réception d’Al Ahly, 5000 spectateurs étaient autorisés à accéder à Radès. Pour avoir un billet, il fallait alors se présenter tôt au stade et être muni d’un test Covid négatif. Ces restrictions n’ont pas douché l’ardeur des supporters de l’Espérance, qui n’ont pas assisté à un match de leur équipe depuis plus d’un an et l’instauration des huis clos.

Malgré la canicule, les fans du club tunisois ont commencé à afflué vers Radès à 12 heures. Le thermomètre affichait 36 degrés. Femmes, hommes et enfants, les inconditionnels de l’Espérance étaient parés aux couleurs des champions de Tunisie 2021, quatre fois vainqueur de la Ligue des champions. À 16h, ils avaient pris leurs quartiers dans les gradins et commencé en chœur leurs chants à la gloire de leur équipe. Les travées de Radès ont bien vibré pour les retrouvailles entre les Sang et Or et leurs supporters, mais Al Ahly a gâché la fête.

Ablaye DIALLO

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram