fbpx
French VERSION

Afrobasket féminin 2021 : le Cameroun rêve d’un exploit

Finalistes de l’édition 2015 sur leur propre terrain, les Lionnes indomptables du Cameroun s’avancent vers l’Afrobasket 2021 avec l’ambition de soulever leur premier trophée continental.

De notre correspondant au Cameroun,

La sélection camerounaise de basket.
La sélection camerounaise de basket.

Les Lionnes indomptables du basketball n’ont pas oublié l’Afrobasket féminin organisé au Cameroun en 2015. Cette année-là, elles avaient franchi la finale pour la première fois de leur histoire, après un parcours sans faute. D’abord cinq victoires en cinq matchs dans le groupe A. Puis, une large victoire (76-54) contre l’Egypte en quarts de finale. Et ensuite, un succès (71-70) au bout du suspense contre le Nigeria en demi-finale.

Les Camerounaises avaient tout pour terminer en beauté. Mais une histoire de primes est venue plomber l’ambiance, saper le moral des troupes. Conséquence : elles s’inclinent (66-81) lourdement devant le Sénégal en finale.

Six ans après cet Afrobasket perdu à domicile, les Lionnes de la balle orange ont l’occasion de se racheter. Sur leur sol, une nouvelle fois. Elles accueillent, en effet, l’édition 2021 de la compétition. Le tournoi se tiendra du 18 au 26 septembre au Palais des Sport de Yaoundé, la capitale camerounaise.

Faire mieux qu’en 2015

Au moment d’accueillir l’Afrique du basket, les Lionnes indomptables refusent de regarder dans le rétroviseur. Elles fixent devant elles. «L’Afrobasket 2015, c’est du passé. Mais nous n’avons pas oublié les erreurs commises. Nous allons tout faire pour être la meilleure équipe sur le terrain, à chaque match», promet l’un des piliers de l’équipe, Ramses Lonlack.

L’arrière camerounaise de 32 ans est la seule rescapée de la finale manquée de 2015. Et c’est sur ses épaules que reposent les espoirs de son pays. Logique. L’ancienne joueuse de la Memphis University est la meilleure marqueuse camerounaise de tous les temps.

Mais Lonlack sera en bonne compagnie pour défendre le drapeau vert-rouge-jaune. La sélection camerounaise a été en effet remaniée avec une brochette de jeunes joueuses pétries de talent. C’est le cas de Marguerite Effa. Pur produit américain, la joueuse d’Anares Rioja en Espagne évolue au poste 3 et 4. Son jeu, fait à la fois de technique, d’agressivité et d’adresse, peut donner du relief à celui des Lionnes.

Ahmed Mbombo Njoya, un acteur clé

L’autre joueuse à suivre, c’est Dulcy Fankam. A 22 ans, la pensionnaire des USF Women’s Basketball Team aux Etats-Unis d’Amérique incarne la fraîcheur et le dynamisme. Du haut de son 1,93m, son explosivité est l’élément principal de son jeu.

L’entraîneur, Ahmed Mbombo Njoya sera aussi un acteur clé. Assistant de Natosha Cummings-Price à l’édition précédente, il a occupé le même poste avec Basket Lattes Montpellier Association qu’il a accompagné en finale de l’Eurocup Women en 2019.

Le pays hôte devra lutter dur pour briller dans le Groupe A. Septième nation africaine au FIBA Ranking, le Cameroun a rendez-vous avec le Kenya (18 septembre) et le Cap-Vert (20 septembre) au premier tour. Les Lionnes semblent bien placées pour atteindre la phase à élimination directe, mais la partie n’est pas gagnée d’avance. Elles devront absolument éviter tout excès de confiance, au risque d’être surprises.

Kigoum WANDJI

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram