fbpx
French VERSION

Marie Josée Ta Lou : «ça fait mal de ne pas avoir une médaille»

Marie Josée Ta Lou n'est pas contente de ses performances aux JO

Marie Josée Ta Lou a connu encore une nouvelle déception aux Jeux olympiques de Tokyo. La porte-drapeau de la Côte d'Ivoire était pourtant une des plus grandes chances de médaille pour le continent africain. Malheureusement, la sprinteuse a encore échoué à la 4e place, la plus frustrante d'ailleurs de cette compétition. Elle connait le même sort comme il y a quatre à Rio où Marie Josée a fini 4e au 100m et 200m. Elle a encore calé à la 4e place au 100m et la 5e au 200m à Tokyo.

L’Ivoirienne a fait un temps de 22’27 à la finale du 200m qui a été notamment remportée par la jamaïcaine Elaine Thompson Herah en (21'53).

«Ce n’est pas ma plus belle course. Mais je suis déjà satisfaite de finir en bonne santé», a-t-elle confié après la finale du 200m. « C’est vrai que ça fait mal de ne pas avoir une médaille, mais on ne peut pas changer les plans de Dieu. Je reste satisfaite et je garde le sourire. J’avais plus de mal après mon résultat sur 100m», ajoute la championne ivoirienne.

Après ce fiasco, Marie Jose Ta Lou se tourne déjà vers l’avenir. Et le prochain grand rendez-vous olympique sera en 2024. Mais Ta Lou aura 32 ans. Aura-t-elle toujours ses jambes de 20 ans ?

Murielle Ahouré tombée en demi-finale du 100m et Arthur Cissé Gué sorti également en demi pour sa première participation aux Jeux olympiques et Ta Lou sont tous passé à côté de l’objectif.

Jim CEESAY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram