fbpx
French VERSION

Maroc-Judo-Asma Niang : «Je monterai toute seule sur le tapis à Tokyo»

Amsa Niang.
Amsa Niang.

Sport News Africa : Après la bonne nouvelle de votre qualification aux Jeux olympiques, vous recevez une mauvaise nouvelle : vous serez privée de votre coach Safouane Attaf. Que s’est-il passé ?

Apparemment il doit y avoir un seul coach pour deux athlètes. Sauf que moi, je n’ai jamais travaillé avec la technicienne choisie. Mon coach avec qui j’ai mis toutes les choses en place depuis longtemps ne pourra pas y être... Ils ont mis dans le quota l’entraineur de Soumiya Iraoui, également qualifiée aux JO. De mon côté je me suis renseignée pour comprendre ce qui s’est passé. Mais il se trouve que dans beaucoup d’autres pays deux athlètes d’une même discipline peuvent, bien sûr, avoir deux entraineurs. Donc je ne sais pas ce qui s’est passé réellement.

C’est une décision difficile à encaisser ?

J’essaie ne pas mettre trop d’émotionnel parce que maintenant la décision est vraiment prise. Je vais prendre une décision exceptionnelle et monter toute seule sur le tapis à Tokyo. Ce sera la première fois qu’une athlète montera sur le tapis seule. Après, mon rêve olympique demeure intact. J’espère le concrétiser. C’est vrai que cela sonne comme une injustice pour moi. Parce que quand j’entends que  d’autres athlètes qui sont qualifiés à deux partent avec deux entraineurs, je me pose la question. Pourquoi nous ne pouvons pas faire de même ? Je ne sais pas pourquoi nous sommes autant limités.

Quel est l’impact de cette décision sur votre préparation ?

Mon entraineur devait venir pendant cette grosse fin de préparation, à moins de deux mois des JO. Mais il a eu un problème de visa qui a beaucoup trop tardé. Finalement je suis partie dans un périple depuis trois semaines à Valence pour avoir des partenaires. Parce qu’il y a un centre et des partenaires de qualité ici. J’ai fait ce choix, et je pensais que mon coach allait pouvoir venir pour qu’on puisse travailler ensemble. On a certes pu travailler, mais seulement à distance.

«Je veux remporter tous mes combats aux JO. Dans ma tête rien n’est impossible, il faut juste vouloir gagner…»

Quels seront vos objectifs à Tokyo ?

Mon objectif reste très clair : je veux aller jusqu’au bout. Je veux remporter tous mes combats. Je pense que tout athlète qualifié aux JO veut aller jusqu’au bout. Ce serait le graal. Ce serait également une belle consécration de toutes mes années de pratique du judo. Dans ma tête rien n’est impossible, il faut juste vouloir gagner et se préparer des années avant. Le jour-j, il faut être focus sur chaque détail et prendre combat après combat.

Au niveau africain le judo marocain se porte bien et ramène souvent des médailles. Que lui manque-t-il pour enfin remporter une breloque olympique ?

Je pense que ce sera la première fois que le judo marocain ne qualifie que des femmes. Je dirais que nous n’avons pas été très bons par rapport à d’autres olympiades. Nous avons moins de qualifiés cette fois-ci. Il est vrai que la Covid-19 a dû perturber certaines athlètes dans leur préparation. Mais les sportifs de tous les pays étaient dans la même situation. Selon moi nous aurions pu vraiment qualifier plus d’athlètes avec le budget et les moyens mis en place par la fédération. Après, il y a eu un problème avec l’ancienne Direction technique… Maintenant, il faut être fier d’avoir deux femmes qualifiées qui vont représenter le Maroc et les encourager pour qu’elles réussissent leurs JO.

Après Tokyo, allez-vous dire stop ou vous tournerez-vous vers Paris 2024 ?

Je vais me faire tuer par ma maman si je pense à Paris 2024 (rires). Non. Mais qui sait ? En tout cas, je pense aussi fonder une famille et après il y aura peut-être une mini Asma qui me regardera depuis les tribunes à Paris incha’Allah. Mais on ne peut pas savoir ce qui se passera. J’ai encore de la fougue puisque j’ai commencé tard le judo (à 20 ans). Je ne sais pas ce que je serai encore capable de faire. On verra.

Mohamed HADJI

 

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram