fbpx
LIVE
7

MATCHS DU JOUR 7

15H30 FC Lys Sassandra - CO Korhogo
17H45 Stella Club d'Adjamé - AS Indenié Abengourou
17H15 Olympic Club de Safi 1-0 Ittihad Riadhi de Tanger
19H30 Jeunesse Sportive Soualem - Olympique Club de Khouribga
14H00 Stade Tunisien - Espoir Sportif de Hammam-Sousse
14H00 Espérance Sportive de Tunis - CS Sfaxien
14H00 Étoile Sportive du Sahel - US Tataouine
, , ,

Maroc : Vahid out, Regragui probablement in… des fans jugent le revirement

Le Maroc a finalement choisi d’aller au Mondial 2022 sans Vahid Halilhodzic. Malgré le soutien qu’il a souvent reçu de la Fédération pendant la vague de critiques, l'instance a finalement décidé de se séparer du technicien. Un revirement diversement apprécié au Royaume chérifien.

Fouzi Lekjaa et Vahid Halilhodzic
Fouzi Lekjaâ à côté du désormais ex sélectionneur du Maroc Vahid Halilhodzic.

Journaliste actif dans le milieu du sport, Izem Anass avait lâché la bombe la veille. Le départ de Vahid a été finalement annoncé officiellement par la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) jeudi 11 août. Une décision attendue par une grande partie du public qui voyait le coach comme une «épine» dans le pied de la sélection. Pour ces Marocains, le conflit avec Hakim Ziyech et pendant un temps avec Noussair Mazraoui, le niveau de jeu affiché contre la RDC et l’Afrique du Sud, ou encore l’objectif non atteint durant la CAN 2021, sont des raisons suffisantes de se séparer du coach franco-bosnien.

Pour d’autres, la décision de la FRMF semble la bonne, puisqu'un autre technicien ayant eu de bons résultats pourrait prendre sa succession à la tête des Lions de l’Atlas : Walid Regragui, champion avec le Wydad et vainqueur de la Ligue des champions de la CAF.

Lekjaâ se justifie

Si le patron du football marocain a longtemps défendu contre vents et marrées Vahid Halilhodzic, il semble avoir pris cette décision radicale en prenant en compte le ressenti d’une partie du public. «L'équipe nationale ne peut exclure les joueurs marocains de haut niveau qui jouent avec nous depuis 6-7 ans et qui jouent dans des équipes de haut niveau, pour quelque raison que ce soit. Ce sentiment était également partagé par le public et les joueurs eux-mêmes», se justifie Fouzi Lekjaâ au lendemain du départ de Vahid. En d'autres-termes, au sein de la sélection, l'absence de Ziyech serait préjudiciable pour les joueurs.

«Une décision correcte»

« Je trouve correcte la décision de la FRMF concernant le licenciement de Vahid, même trois mois avant la Coupe du monde», nous répond Izem Anass sondé sur la pertinence de ce choix. «Le Maroc dispose d'un président de FRMF que tous les Marocains apprécient, M. Fouzi Lekjaa. Il a beaucoup donné à son pays», poursuit-t-il. Concernant la prochaine arrivée de Regragui, Anass ne voit que du positif dans ce choix. «C’est un vrai coach qui cherche toujours les défis, sans oublier sa personnalité... Je pense qu'il va réussir avec l'équipe nationale Incha’Allah», confie-t-il à SNA.

«Timing tardif»

Ilyas Kaddoud, coach du Tihad Athletic Club de football féminin, estime de son côté que la décision de la FRMF est logique, mais tardive. «Même si c’était prévu depuis longtemps, je crois que le timing est critique à trois mois de la Coupe du Monde, d’autant qu’il ne reste qu’une seule fenêtre FIFA (19-27 septembre)», réagit Kaddoud. Pour le jeune coach, «cela risque de compliquer la tâche du nouveau sélectionneur et l’harmonie du staff». Notre interlocuteur reste toutefois convaincu que la situation constitue un moindre mal, «car il y avait trop de divergences entre Vahid et la FRMF, son staff, les joueurs ainsi que le public».

Kaddoud juge d’ailleurs l’arrivée de Regragui comme une suite logique. «Même s’il n’a jamais entrainé une sélection (adjoint entre 2012-2013), il possède plusieurs clés qui peuvent l’aider. Il vient de réaliser une saison historique avec le Wydad. Sa nationalité, son jeune âge et sa carrière en Europe lui donnent plus d’avantages pour avoir une cohésion d’équipe».

«Vahid ne s’est pas remis en question»

Si les critiques sur Vahid Halihodzic pleuvent toujours au Royaume chérifien au lendemain de cette séparation «d’un commun accord», beaucoup de supporters estiment que le coach ne s’est pas remis en question durant le conflit avec ses deux joueurs. S’ils ne prennent pas forcément la défense de Hakim Ziyech, ils estiment que Vahid aurait dû convoquer le Blues et se passer de certaines déclarations en public. Histoire de mettre le joueur devant le fait accompli et de laisser le public marocain se faire un avis sur les prestations du gaucher.

Crainte d'un retour nocif de Ziyech

A l’approche de la nomination du nouveau coach, de nombreux supporters craignent pourtant un retour nocif de Ziyech au sein de la sélection. «Virer un coach pour qu'un joueur revienne en sélection est une décision bizarre. Certes, le joueur a un talent fou, mais virer un coach pour Ziyech montre que ce joueur pourra faire ce qu'il veut et qu'il est au dessus de la sélection…», commente un fan des Lions de l’Atlas.

Plus ironique, Abdelhamid, rencontré à son lieu de travail, voit déjà une élimination du Maroc au premier tour du Mondial. «Ce sera trois matchs et un retour à la maison. Parce que Regragui est certes un coach qui a gagné des trophées, mais ses équipes ne proposent pas un jeu séduisant. Avec ou sans Vahid, avec ou sans Regragui, et même avec Ziyech, cette sélection n'ira pas loin au Mondial», pronostique-t-il. Pour lui, si le Maroc n'a pas pu battre des sélections comme l'Egypte «qui ne proposait rien lors de la CAN», ce n'est pas en Coupe du Monde que les Lions de l'Atlas afficheront un meilleur visage. Surtout face à des sélections de la trempe de la Belgique et de la Croatie.

Mohammed Hadji

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

Difficile de trouver un meilleur moment pour marquer son premier but. Celui de Fodé Ballo Touré a permis ce soir à l’AC Milan d’engranger les 3 points contre Empoli

https://sportnewsafrica.com/breve/fode-ballo-toure-inscrit-son-premier-but-en-professionnel/

#SNA

S’il fallait une preuve qu’Ibrahima Sissoko est le porte-bonheur de Sochaux, elle est là. En son absence, les leaders de Ligue 2 ont perdu leurs premiers points depuis 6 rencontres.

https://sportnewsafrica.com/breve/sans-ibrahima-sissoko-sochaux-sincline/

#SNA

À 37 ans, Papiss Cissé se bonifie comme le bon vin 🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/amiens-papiss-cisse-continue-de-marquer/

#SNA

Champion en titre, le Maroc est tombé dans le groupe de la mort du prochain CHAN en Algérie. Le pays hôte a profité du tirage au sort d’ailleurs pour officiellement candidater pour remplacer la Guinée à l’organisation de la CAN 2025.

https://sportnewsafrica.com/news-football/chan-2022-des-poules-b-et-c-de-feu/

#SNA

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram