fbpx
LIVE
[get-live-match-number]

MATCHS DU JOUR 13

12H00 Jeunesse Sportive de Kinshasa - US Tshinkunku de Kananga
13H30 CS Don Bosco Lubumbashi - FC Saint Eloi Lupopo
13H30 JS Groupe Bazano - AS Maniema Union
13H30 Tout Puissant Mazembe - Céleste FC
13H30 AS Vita Club - CS Don Bosco Lubumbashi
13H30 SM Sanga Balende - FC Renaissance
13H30 Blessing FC - Daring Club Motema Pembe
14H00 AS Vita Club - AS Maniema Union
15H30 SOL FC - Sporting Club de Gagnoa
18H00 Stade d'Abidjan - AS des Employés de Commerce Mimosas
16H00 AS Bakaridjan de Barouéli - AS Police de Bamako
16H00 AS Onze Créateurs de Niaréla - Yeelen Olympique
18H00 Stade Malien de Bamako - Union Sportive du Cercle de Kita

CAN 2021-Youssouf Hadji : «Le Maroc a une force de caractère»

Finaliste de la CAN 2004 face à la Tunisie, Youssouf Hadji (41 ans) va suivre avec une attention particulière le quart de finale entre les Lions de l’Atlas et les Pharaons d'Egypte. L’ancien international marocain (64 sélections, 16 buts), se montre raisonnablement optimiste avec ce duel nord-africain qui s’annonce serré...

De notre correspondant en France  

Youssouf Hadji.
Youssouf Hadji.

Sport News Africa : Qu’avez-vous pensé des quatre premiers matches du Maroc lors de cette CAN ?

Youssouf Hadji : J’ai trouvé les prestations plutôt intéressantes. D’abord, il n’a pas perdu un seul match au premier tour, ce qui est toujours positif pour la dynamique du groupe. Bien sûr, tout n’a pas été parfait. Contre le Gabon (2-2), et le Malawi (2-1) en 8e de finale, il y a eu des erreurs, qui ont coûté des buts. Mais les Lions ont été menés deux fois par le Gabon, ils l’ont été par le Malawi, et à chaque fois, ils ont su revenir au score, et même l’emporter. Cela prouve qu’il y a une vraie force de caractère dans cette équipe.

Les Marocains sont toujours exigeants sur la question de la qualité du jeu. Êtes-vous satisfait de ce que vous avez vu ?

Il est exact que les supporters de la sélection veulent qu’elle gagne, en jouant bien et en marquant des buts. Lors de cette CAN, elle gagne, propose souvent un football intéressant, et elle se procure beaucoup d’occasions de but. Mais elle manque d’efficacité, même si elle a marqué sept buts depuis le début de la CAN. Il y a une vraie qualité technique dans cette équipe, et c’est assez plaisant de la regarder. On voit aussi que Vahid Halilhodzic a imposé une vraie rigueur. Il veut que son équipe défende bien, tout en pensant à jouer. Seulement, face à un adversaire comme l’Egypte, il y a des choses à éviter, car c’est d’un autre niveau que le Malawi.

Lesquelles, par exemple ?

Comme je le disais, le Maroc a plusieurs fois été mené. Si cela arrive contre l’Egypte, une équipe solide, de haut niveau et qui est capable de fermer la baraque quand elle a l’avantage, cela va être compliqué de revenir. Et le Maroc se procurera peut-être moins d’occasions que lors des quatre matches précédents. ? Il faudra donc faire preuve de davantage de réalisme.

«Un statut de favori qu’il faut assumer, qu’on le veuille ou non»

Cette équipe est, à sa décharge, relativement jeune...

C’est vrai. Beaucoup de joueurs découvrent la CAN, une compétition difficile. Cette sélection me rappelle celle de 2004, à laquelle j’ai appartenue. On découvrait pour la plupart d’entre nous la CAN, mais nous avions atteint la finale (1-2 contre la Tunisie). Elle peut manquer d’expérience, c’est vrai, mais elle a beaucoup de talent, elle est bien organisée, et son sélectionneur est très rigoureux.

Les duels entre le Maroc et l’Egypte sont toujours très serrés...

Et ce sera sans doute le cas dimanche. L’Egypte peut s’appuyer à la fois sur des joueurs évoluant en Europe, dont Salah, habitués aux grands rendez-vous, et sur ceux qui jouent à Zamalek et Al-Ahly, qui connaissent très bien les réalités du football africain. C’est une équipe de haut niveau, expérimentée, qui va sans doute laisser aux marocains l’initiative du jeu, pour mieux les contrer.

Considérez-vous le Maroc comme un des favoris de la CAN ?      

En général, le Maroc est toujours classé parmi les favoris d’une CAN... C’est un statut qu’il faut assumer, qu’on le veuille ou non, avec la pression qui va avec et qui n’est pas forcément facile à gérer pour des jeunes joueurs. Si les Lions se qualifient, cette étiquette de favori ne va plus les quitter. Et si on gagne 1-0, même en ne jouant pas le football que les supporters aiment, je pense qu’ils s’en contenteront. Il y a une forte attente autour de la sélection nationale. Elle peut aller loin, mais pensons d’abord au match de dimanche…

Alexis BILLEBAULT

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🇸🇳 Ricardo Faty, ancien joueur de l’équipe nationale du Sénégal, pense que les Lions ont les capacités pour réaliser l’exploit ce soir 🗣️: « Les Anglais sont bien placés pour s’avoir qu’il y a de bons joueurs dans l’effectif du Sénégal. »

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/mondial-2022-ricardo-faty-cest-faisable-pour-le-senegal/

#sna

L’AS Kaloum a été tenu en échec par le CI Kamsar qui sort pour la première fois de zone rouge dans le championnat de Ligue 1 en Guinée.

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/ci-kamsar-accroche-las-kaloum-en-ligue-1-guineenne/

#sna

🎾 En finale contre le Béninois Monnou Sylvestre, le Burkinabé Meda Joël s’est adjugé l’Open de tennis de Lomé en 2 sets (6-4, 6-3)

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/open-ftt-meda-joel-vainqueur-de-lopen-de-la-ftt-2022/

#sna

🇸🇳 Devant la presse en l’absence d’Aliou Cissé, Régis Bogaert a donné son inspiration pour passer ce tour.

🗣️: «Les équipes africaines ont envoyé un message fort : le Cameroun peut battre le Brésil et la Tunisie peut battre la France.»

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/mondial-2022-senegal-les-lions-sereins-avant-daffronter-langleterre/

#qatar2022

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram