fbpx
LIVE
1

MATCHS DU JOUR 1

16H30 AS des Employés de Commerce Mimosas - Société Omnisports de l'Armée
, ,

Football-Afrique-Amicaux : les affiches à ne pas manquer

La première trêve internationale de la saison 2022-2023 aurait dû être consacrée aux qualifications pour la CAN 2023. Mais le glissement de calendrier de la phase finale, de juin-juillet 2023 à janvier-février 2024 a automatiquement conduit la CAF à changer les dates des éliminatoires. Les sélections africaines joueront donc des matches amicaux, même si certaines resteront inactives.

De notre correspondant en France

Tunisie-Brésil est l'une des grosses affiches de la fenêtre FIFA de septembre pour les sélections africains.
Tunisie-Brésil est l'une des grosses affiches de la fenêtre FIFA de septembre pour les sélections africains.

Ce n’est pas que le football africain tournait au ralenti depuis les derniers matches de juin, qu’ils soient amicaux ou qualificatifs pour la CAN ivoirienne, mais voir revenir les sélections nationales procure toujours, chez les supporters comme chez les journalistes, une certaine excitation. Bien sûr, depuis les au revoir d’il y a déjà plus de trois mois, tout ce joli petit monde a pu s’occuper, en suivant les qualifications pour le CHAN 2023, la Coupe COSAFA en Afrique du Sud, les championnats nationaux et la reprise des compétitions interclubs, au début du mois.

Le report des qualifications pour la CAN 2023 faisait déjà partie des revendications des cinq mondialistes (Cameroun, Tunisie, Ghana, Sénégal et Maroc) avant même que la CAF et le gouvernement ivoirien se rendent compte qu’il était très difficile de jouer au football en juin et juillet, dans un pays où les pluies sont souvent abondantes à cette période de l’année. Tout le monde peut se tromper :  la Coupe du Monde 2022 avait été attribuée au Qatar en 2010, et personne, à l’époque, ne s’était s'intéressé aux conditions climatiques du petit émirat, où les températures, qui peuvent atteindre 50 degrés en juin et juillet, sont paraît-il incompatibles avec la pratique du football. Le glissement de calendrier de la CAN va donc permettre aux cinq représentants du continent africain de se rôder une avant-dernière fois, puisqu’il sera encore possible de jouer au mois de novembre, avant le début de la Coupe du Monde (20 novembre-18 décembre).

Un inédit Saint-Marin-Seychelles en apéritif, les mondialistes actifs

Mais aucun des heureux mondialistes n’ouvrira le bal de cette trêve internationale, qui débutera ce mercredi 21 septembre. Si la Libye et l’Ouganda seront les premiers à jouer, à l’occasion du match d’ouverture d’un tournoi triangulaire organisé à Benghazi et qui concerne également la Tanzanie, c’est à Serravalle que se jouera le match le plus inédit de la journée en particulier et de la longue liste des rencontres internationales en général.  Saint-Marin, la plus faible des sélections européennes et qui n’a plus remporté un match depuis 2004 et la visite du Liechtenstein (1-0) accueillera les Seychelles, à qui il arrive un peu plus souvent de gagner. Jamais les insulaires  n'avaient affronté une nation du Vieux-Continent dans leur histoire. Mercredi soir, cet impair sera définitivement réparé…

Mais c’est à partir du vendredi 23 septembre que les choses sérieuses débuteront vraiment. L’Algérie, en pleine rédemption depuis ses échecs du premier trimestre - élimination du 1er tour de la CAN et de la Coupe du Monde – accueillera la Guinée dans son nouvel écrin d’Oran, dont on observera l’attitude avec Andy Delort, de retour chez les Fennecs un an après un brouille spectaculaire avec Djamel Belmadi. Surtout, quatre des cinq mondialistes, qui ont eu le bon goût de choisir la même date pour leur première représentation de la saison, seront évidemment observés avec un peu plus d’attention que les autres. Le Ghana affrontera le Brésil au Havre, le Maroc se mesurera au Chili à Barcelone avec Walid Regragui dans son costume de nouveau sélectionneur et Hakim Ziyech sur le terrain, le Cameroun à l’Ouzbékistan en Corée du Sud et la Tunisie aux Comores, à huis-clos à Croissy-sur-Seine, en Île- de-France. On suivra également la première sortie de la RD Congo face au Burkina Faso sous les ordres de Sébastien Desabre, lequel vient de récupérer une équipe meurtrie par ses absences au Cameroun et au Qatar, et qui a tellement mal négocié les deux premières journées des qualifications pour la CAN en Côte d’Ivoire (deux défaites) qu’elle pourrait bien prolonger sa pénitence.

Deux matches pour les Éléphants, embouteillage au Maroc

Le lendemain, pendant que la Côte d’Ivoire de Jean-Louis Gasset défiera la Togo à Rouen avant de filer à Amiens pour y retrouver la Guinée le 27 septembre, le Sénégal, dernier mondialiste à montrer le bout de son nez, en saura un peu plus sur lui-même et accessoirement sur le football sud-américain en affrontant la Bolivie, un adversaire supposé ressembler à l’Equateur, un de ses rivaux au Qatar. Sadio Mané, en difficulté au Bayern Munich depuis quelques semaines, pourrait profiter de ses retrouvailles avec la Tanière pour reprendre des forces avant de retrouver son club, qui ne nage pas lui non plus en pleine euphorie.

Puis, le 27 septembre, camerounais, marocains, ghanéens, tunisiens et sénégalais rejoueront, respectivement face à la Corée du Sud, au Paraguay, au Nicaragua, au Brésil et à l’Iran, pour un programme à forte tonalité latino-américaine. Le public du parc des Princes, à Paris, sera sans doute le plus gâté - et le plus nombreux – pour voir comment la Tunisie de Wahbi Khazri s’y prendra pour maintenir à distance respectable de son but un Neymar au sommet de sa forme avec le Paris-SG et qui évoluera dans son jardin de la porte de Saint-Cloud.

Mais l’attention portée à ces cinq sélections ne devra pas occulter le reste du copieux programme des autres équipes africaines, alors que certaines (Gambie, Gabon, Centrafrique, Soudan du Sud, Namibie...) ont choisi, souvent pour des questions financières, de ne pas occuper la scène internationale.  Plusieurs se retrouveront au Maroc pour un tournoi quadrangulaire réunissant Madagascar, le Bénin, le Congo et la Mauritanie, ou pour de simples matches amicaux (RD Congo, Sierra Leone, Burkina Faso, Comores, Togo, Rwanda, Guinée Equatoriale). D’autres ont pris la direction de l'Egypte, puisque les Pharaons vont tenter de se refaire une beauté face au Niger et au Liberia, ce qui n’a à priori rien d’insurmontable, après une litanie de déceptions lors du premier semestre..

Alexis BILLEBAULT

LE PROGRAMME COMPLET

21 septembre : Saint-Marin-Seychelles et Libye-Ouganda

23 septembre : Algérie-Guinée ; Bahreïn-Cap-Vert ; Brésil-Ghana ; Burkina Faso-RD Congo ; Ouzbékistan-Cameroun ; Maroc-Chili ; Ethiopie-Soudan ; Egypte-Niger – Mali-Zambie : Rwanda-Guinée Equatoriale ; Algérie A’-Nigeria

24 septembre : Sénégal-Bolivie ; Côte d’Ivoire-Togo ; Afrique du Sud-Sierra Leone ; Madagascar-Congo ; Mauritanie-Bénin ; Martinique-Guinée-Bissau; Tanzanie-Ouganda.

25 septembre : Niger-Liberia

26 septembre : Mali-Zambie

27 septembre : Brésil-Tunisie ; Algérie-Nigeria ; Burkina Faso-Comores ; RD Congo-Sierra Leone ; Egypte-Liberia ; Ghana-Nicaragua ; Côte d’Ivoire-Guinée ; Sénégal-Iran ; Afrique du Sud-Botswana ; Corée du Sud-Cameroun ; Congo-Mauritanie ; Bénin-Madagascar ; Ethiopie-Soudan ; Togo-Guinée Equatoriale

29 septembre : Algérie A’-Soudan

 

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🟢 L’international sénégalais va quand même se présenter devant le TAS

https://sportnewsafrica.com/breve/affaire-pape-gueye-bonne-nouvelle-pour-le-senegalais/

#SNA

🤾🏽‍♀️ Yacine Messaoudi a-t’il raison selon vous de considérer le Cameroun, vice-championne d’Afrique, comme principal adversaire des Lions de la Téranga dans leur poule de la CAN féminine de Handball ?

https://sportnewsafrica.com/breve/handball-can-f-le-cameroun-sera-le-gros-choc-du-groupe-selon-le-coach-du-senegal/

#SNA

🟢 Le défenseur ghanéen est sans club pour le moment

https://sportnewsafrica.com/breve/francfort-enock-kwateng-en-approche/

#SNA

🇬🇳 La Guinée était en bonne voie de se qualifier pour le Mondial 1994. Cependant une défaite à domicile sous fond d’erreur d’arbitrage contre le Cameroun, brise le rêve de tout un peuple.

🟢 Retour sur une journée qui aurait pu être historique ➡️ https://sportnewsafrica.com/news-football/18-juillet-1993-le-reve-dun-mondial-senvola-pour-la-guinee/

#SNA

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram