fbpx
French VERSION

Bordeaux : la signature de Mbaye Niang retardée par des intermédiaires

Mbaye Niang est attendu dans les prochaines heures à Bordeaux pour signer un contrat de deux ans, plus un en option. Le transfert du futur ex-attaquant de Rennes a été retardé par la présence d’intermédiaires dans le dossier.

Mbaye Niang.
Mbaye Niang.

Il devrait bientôt être officiellement un joueur des Girondins de Bordeaux. Le Rennais Mbaye Niang est en effet attendu au Haillan dans les prochaines heures pour signer un contrat de deux saisons, plus une en option. Ainsi se conclurait le transfert de l’attaquant sénégalais, mais avec dix jours de retard par rapport au timing initial. La faute ? L'intervention d’intermédiaires dans le dossier, selon L’Equipe.

Retraçant la chronologie des négociations entre les parties, le quotidien sportif rappelle d’abord que Bordeaux était à la recherche d’un attaquant «de référence, puissant et capable de garder le ballon». Suivant ce portrait brossé par leur président, Gérard Lopez, les dirigeants girondins avaient jeté leur dévolu sur l’Egyptien Mostafa Mohamed. Mais l’ancien attaquant du Zamalek finira en prêt à Galatasaray.

C’est ainsi que l’option Mbaye Niang est avancée. International sénégalais (15 sélections, 4 buts dont une au Mondial 2018), passé notamment par le Milan AC, Torino, Montpellier, Watford, puissant (1m84 pour 75 kg), habile des pieds et adroit face aux buts, le Rennais remplit a priori tous les critères fixés par Bordeaux. En plus, le joueur et son club actuel sont sur la même longueur d'ondes que les Girondins. Ils tiennent à un accord.

Niang est encore lié à Rennes pour deux ans. Mais le club breton, qui ne mise plus sur lui, est partant pour le céder aux Girondins. Les dirigeants bordelais dont l'équipe a mal engagé la saison espéraient boucler l’opération avant le 18 septembre et le déplacement à Saint-Etienne (2-1). Niang était d’ailleurs sur place depuis six jours. Il s’est entretenu avec le coach, Vladimir Petkovic, le directeur technique, Admar Lopes, et le président, Gérard Lopez.

Le précédent Saint-Etienne

Malheureusement pour les parties, la présence d’intermédiaires bloquent le dossier. Le représentant du joueur, Badou Sambagué, dut faire une mise au point pour sans doute griller ces derniers. Et certainement éviter que les mêmes causes (les manœuvres d’intermédiaires) qui ont fait capoter le passage, un temps envisagé, du Lion de Téranga de Rennes à Saint-Etienne produisent les mêmes effets pour les discussions avec Bordeaux.

Sambagué dit : «Il n'existe aucun accord entre Mbaye Niang et Bordeaux et entre le Stade Rennais et les Girondins. Nous discutons avec Admar Lopes avec qui j'entretiens de bons rapports.» Il ajoutera que son protégé, «vu le contexte girondin, est prêt à aider le club et faire des efforts financiers».

C’est ainsi que l’attaquant sénégalais, qui gagne en ce moment 250 000 euros net, a accepté de descendre à 80 000 euros. Un salaire qui peut cependant, selon L’Equipe, gonfler en fonction des performances du joueur.

Mbaye Niang a donc privilégié l’aspect sportif plutôt que celui financier. Car, au moment où Bordeaux se positionnait, il avait des propositions très lucratives venant du Qatar.

Rennes, pour sa part, n’a pas réclamé d’indemnité de transfert. Le club breton a en revanche exigé un fort pourcentage à la revente et des bonus élevés, d’après le quotidien sportif français.

La Rédaction

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram