fbpx
French VERSION

Sportifs africains: valeur en hausse mais toujours moins riches

Dans le tableau des 100 sportifs les plus riches du monde, les Africains, considérés comme de la main d’œuvre bon marché, ne sont que très peu représentés. Ils restent moins bien rémunérés que leurs collègues européens et latino-américains, notamment dans le foot, même si leur valeur marchande a augmenté ces dernières années. Rien de vraiment surprenant! Explications.

Ce n’est pas une faillite, loin de là. Les sportifs sont toujours riches comme Crésus. Les chiffres dévoilés par Forbes cette année le montrent à merveille. 3,6 milliards de dollars, avant impôts (plus de 1.600 milliards Fcfa), c'est la somme cumulée par les 100 athlètes les mieux payés au monde! Seul hic: c’est 9% de moins que les revenus glanés par le Top 100 de ces quatre dernières années. Et comme toujours, les Africains brillent par leur absence de cette liste des nababs du sport dominée par le tennisman suisse, Roger Federer (près de 70 milliards de francs CFA), le footballeur portugais Cristiano Ronaldo (environ 69 milliards de francs CFA) et l'Argentin Lionel Messi (près de 68 milliards de francs CFA). Pas de surprise...

C’est connu de tous, le sportif africain ne vaut que dalle comparé, par exemple, à un Européen ou un Sud-Américain. Illustration parfaite avec le foot. À talent égal, un footballeur africain ne s’échange pas au même prix qu’un joueur d’un autre continent. Ce Top 100 des sportifs les plus riches au monde reste un indicateur fort illustratif de la situation. Sur la liste, ne figurent que deux Africains: Mohamed Salah et Joël Embiid. L’Egyptien occupe la 34ème avec plus de 23 milliards de francs CFA. Le Camerounais, lui, n’est que 60ème avec des gains estimés à plus de 17 milliards de francs CFA.

Le football, l’exemple parfait

Cette faible représentativité des sportifs du continent dans le gotha des plus riches remet au goût du jour la question de la valeur marchande de nos sportifs et leur poids sur le plan marketing. La tendance est certes à la hausse concernant les transferts, mais elle ne suit que le mouvement du marché. L’inflation de ces dernières années a favorisé la montée en flèche des prix sur le marché. Et la dernière liste de l’Observatoire du football CIES des footballeurs aux plus hautes valeurs de transfert, publié lundi 8 juin dernier, confirme ce constat. Seuls 8 Africains figurent dans le Top 100. Ils passent à 2 dans le Top 10: Mohamed Salah (6ème, plus de 95 milliards de francs CFA) et Sadio Mané (7ème, plus de 91 milliards de francs CFA). Mais il ne s’agit que d’une estimation, rien à voir donc avec la rémunération des joueurs. Sadio Mané gagne, par exemple, moins que son coéquipier à Liverpool Mohamed Salah. Rémunéré à plus de 79 milliards de francs CFA par an, l’Égyptien est le plus gros salaire du club. Avec près de 6 milliards de francs CFA, le Sénégalais occupe la troisième place avec le Néerlandais Virgil Van Dijk juste derrière le Brésilien Roberto Firmino. Mais si le Pharaon flirte avec les plus riches, il le doit surtout à ses sponsors. Pour son statut de joueur le mieux payé de Liverpool, il faudra regarder au-delà de son talent.

Le poids du marketing

Que rapporte un Sadio Mané, ressortissant d’un pays de moins de 16 millions d’habitants au pouvoir d’achat très faible ? Pratiquement nada! Or avec plus de 98 millions d’habitants et un niveau de vie assez élevé, l’Egypte fait bien l’affaire de Liverpool du point de vue du marketing. L’équation est donc simple à résoudre. Si Mohamed Salah est, en quelque sorte, l’égérie des Reds, c’est parce que son image rapporte. Et son statut de star des Pharaons lui ouvre la porte à des contrats faramineux aussi bien au niveau des entreprises locales que du côté des équipementiers. Rien que ça! Pareil pour le Brésilien Roberto Firmino. Mais le cas Sadio Mané n’est que l’arbre qui cache une forêt bien sombre.

Jean-Charles MAMBOU

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram