fbpx
French VERSION

Togo-Guinée : Nya-Vedji n’a «plus de temps à perdre»

Le Togolais Elom Nya-Vedji (en polo bleu) à son arrivée dans le club albanais de Vllaznia Shkodër.
Le Togolais Elom Nya-Vedji (en polo bleu) à son arrivée dans le club albanais de Vllaznia Shkodër.

Sportnewsafrica : Votre histoire est assez originale : vous avez été repéré par Planète Foot, un centre de formation basé à Lomé, lors d’un tournoi de quartier. Et Claude Le Roy, alors sélectionneur du Togo, avait décidé de vous convoquer chez les Eperviers lors d’un autre tournoi auquel Planète Foot participait...

Elom Nya-Vedji : En fait, je jouais dans des équipes de quartier, et je participais à des tournois, comme il y en a beaucoup à Lomé. Et j’ai été repéré par Planète Foot. J’ai rejoint cette académie, où j’allais m’entraîner. Mais je dormais chez moi et je suivais ma scolarité. Un jour, Planète Foot participe à un tournoi. Lors du premier match, je ne joue que dix minutes, mais Claude Le Roy, le sélectionneur du Togo, assiste au match et trouve que j’ai des qualités. Pour le deuxième match, il demande à mon entraîneur de me titulariser et j’ai fait une bonne prestation. Et il m’a alors appelé en sélection, ce qui a été une grande surprise pour moi. Ensuite, je suis parti quelques semaines au Ghana, dans l’Académie de WAFA.  Mais je ne suis pas resté longtemps, car Le Roy m’a appelé pour un stage en France avec la sélection

Aviez-vous été sollicité par des équipes européennes ?

J’ai fait quelques essais en France, à Nancy (Ligue 2), à Rennes et Lorient (Ligue 1), et en Espagne, à Tarragone (Ligue 2). Cela ne s’est pas fait pour différentes raisons, mais mon objectif était de jouer en Europe, car c’est le meilleur endroit pour progresser. Puis j’ai été contacté par un agent ivoirien qui m’a parlé du Monténégro et du club de Rudar Pljevlja. Je ne savais rien de ce pays, mais j’ai accepté. Le salaire n’était pas très élevé (500 € environ, hors primes et avantages), mais l’argent n’était la priorité. Je voulais jouer en Europe, car c’est plus facile de s’y faire remarquer. Et j’ai donc passé près de deux ans au Monténégro (2019-2021), à Rudar, puis à Zeta.

 

«Au Montenegro, il arrive que les salaires des joueurs soient versés en retard ou pas versés.»

 

Quand on vient de Lomé, le dépaysement est garanti…

Oui. Le Monténégro est un pays magnifique. Mais le plus difficile, pour moi, était la communication. Je ne parle pas très bien anglais, et tous les Monténégrins ne maîtrisent pas cette langue. Heureusement, il y avait à Zeta un joueur camerounais, (Alphonse Soppo, Ndlr), qui parle le serbo-croate.

Les joueurs africains évoluant au Monténégro sont peu nombreux. Comment avez-vous été accueilli ?

Je suis plutôt casanier, donc je me concentre beaucoup sur le foot, même s’il m’arrivait de sortir boire un café ou au restaurant. Les gens sont plutôt sympas. Je n’ai jamais eu de problème de racisme, dans la rue ou dans les stades. En fait, quand tu es bon, ils t’adorent, ils veulent te payer un café, te parler. Et si tu n’es pas bon, ils le font savoir. Ils sont passionnés.

Le Monténégro fait partie des pays où les suspicions de matches truqués sont fréquentes. Avez-vous déjà observé des comportements suspects ?

Non, jamais. Je n’ai jamais eu de doutes sur la régularité d’un match d’une de mes équipes. Par contre, il arrive que les salaires des joueurs soient versés en retard, ou pas versés du tout.

Vous avez quitté le Monténégro en janvier dernier…

Oui. Je jouais à Zeta, où je gagnais un peu plus d’argent. Mais j’étais en fin de contrat, et je voulais évoluer dans un autre championnat. J’ai eu des contacts à Malte, à Chypre, en Géorgie, en Ligue 2 tchèque et donc en Albanie, avec Vllaznia, qui est un des meilleurs du pays. J’ai demandé des conseils à pas mal de gens avant de prendre ma décision. Et l’Albanie me semblait être le meilleur choix, d’autant plus que Vllaznia, à ce moment, était très bien placé en championnat. Le contrat était également plus intéressant financièrement.

 

«Je ne pense pas rester en Albanie. J’ai besoin de jouer davantage.»

 

Shkodër a la particularité d’être très proche du Monténégro. Cela a-t-il facilité votre adaptation ?

Oui, même si ce n’était pas évident au niveau de la communication. La ville de Shköder est assez agréable. Les supporters sont comme au Monténégro, il vaut mieux être bon (rires). Mais je n’ai jamais eu à subir d’insultes racistes.  Le problème, pour moi, c’est que je suis arrivé en cours de saison. L’équipe marchait bien, et ce n’était pas facile pour le coach (l’Allemand Thomas Brdaric, Ndlr) de changer quelque chose. J’ai compris ses choix, même si j’aurais aimé avoir plus de temps de jeu. Je donnais beaucoup à l’entraînement. J’ai aussi appris à me confronter à un football assez physique, mais je me suis bien adapté, grâce à ma vivacité. On a aussi gagné la Coupe d’Albanie, et l’équipe s’est qualifiée pour la Ligue Europa Conférence.

Allez-vous rester en Albanie ?

J’avais signé un contrat de six mois, avec une option pour une année supplémentaire. Mais sincèrement, je ne pense pas que je vais rejouer à Vllaznia. J’ai 23 ans, je suis à un tournant de ma carrière. J’ai besoin de jouer davantage, et je souhaite évoluer dans un championnat plus relevé, pour continuer à progresser. Je n’ai plus de temps à perdre.

Vous pensez à quelle destination par exemple ?

La Grèce, par exemple, ce serait intéressant pour moi. Ou un bon club à Chypre. Je vais en discuter avec mon agent. Je suis international, et si je veux être appelé régulièrement en sélection, je dois jouer en club. Un nouveau sélectionneur a été nommé (le Portugais Paulo Duarte, Ndlr), ce n’est pas lui qui dirige le stage (la tâche revient à Jonas Komla, Ndlr), puisqu’il ne sera là qu’en août prochain, mais je pense qu’il voudra que ses joueurs aient du temps de jeu en clubs.

Alexis BILLEBAULT

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram