fbpx
French VERSION

Vincent Mashami (Rwanda) : « Quand on joue contre l’Ouganda, c’est un derby à gagner à tout prix »

Ce jeudi au Stade Régional de Kigali, la formation rwandaise s’attend à un match piège contre l’Ouganda comptant pour la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Le Rwanda doit impérativement battre son rival de toujours avant le match retour dimanche à Kampala. L’entraineur rwandais Vincent Mashami a exprimé sa confiance en vue cette double confrontation, même si en deux matches livrés, le Rwanda ne compte qu’un point.

Entretien avec notre correspondant à Kigali.

Vincent Mashami
Vincent Mashami, sélectionneur du Rwanda

Sport News Africa : Vous jouez ce jeudi votre 3ème match des éliminatoires contre l’Ouganda, votre rival de toujours. Comment comptez-vous aborder cette rencontre ?

Vincent Mashami : Comme tout le monde le sait, c’est un match très important pour nous et pour l’Ouganda aussi. Ce sont deux pays avec beaucoup de choses en commun, mais permettez-moi de parler uniquement football.

Le Rwanda et l’Ouganda sont deux pays qui se sont croisés à maintes reprises et chaque pays veut à tout prix gagner. De nombreux joueurs ougandais ont joué dans notre championnat, et il y a également dans notre équipe des joueurs en provenance du championnat ougandais. Même chose pour les entraîneurs. Tous ces facteurs font que le match qui nous oppose à ce pays soit vraiment capital. Que ce soit au volleyball ou au basketball, quand on joue contre l’Ouganda, c’est un derby à gagner à tout prix.

Nous nous sommes très bien préparés pour gagner ce match, car nous savons combien c’est important pour le pays, pour le peuple rwandais et pour notre histoire. Les joueurs sont prêts et ils se sont préparés en conséquence.

Vous connaissez très bien Milutin Sredojević Mico, coach de vos adversaires ougandais, pour avoir été son adjoint. Etes-vous prêt à le défier ?

Mico est un entraîneur très expérimenté au football et qui connaît très bien la région. Il a entraîné le Rwanda, il connaît plusieurs de mes joueurs, mais il faut savoir que les choses évoluent. La formation que Mico a entraînée est trop différente de mon équipe actuelle. Néanmoins, c’est un coach que nous respectons beaucoup. Il nous connaît et nous le connaissons également. J’espère qu’il y aura un bon match des deux côtés.

Peut-on s’attendre à des changements par rapport aux joueurs qui ont débuté contre le Kenya ?

Vous verrez une bonne équipe qui joue avec la volonté de gagner. Tous les joueurs qui seront alignés sont des Rwandais. Soyez patients.

Pensez-vous que Rafael York qui jouera son premier match pour le Rwanda apportera un plus à votre équipe ?

Bien sûr. C’est un professionnel. Il vient de Suède et ne connaît pas la rivalité entre le Rwanda et l’Ouganda comme ses coéquipiers, mais il a été informé, j’en suis sûr. C’est un garçon de caractère qui travaille énormément. Même à l’entraînement, tu constates qu’il poursuit un objectif. Je compte sur lui pour le match de ce jeudi et j’attends beaucoup de lui. Je ne peux pas lui demander de porter toute l’équipe sur ses épaules, mais avec le concours de tout en chacun, je suis sûr qu’on arrivera à un résultat positif.

Désiré HATUNGIMANA

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram