fbpx
French VERSION

Volleyball : les secrets de la Tunisie indéboulonnable en Afrique depuis 2017

Depuis 4 ans, l’équipe nationale masculine de volleyball de la Tunisie règne sans partage sur la scène africaine. Le 14 septembre dernier, les Aigles de Carthage remportaient un 3e titre d’affilée, leur 11e sacre, en battant 3 sets à 1 les Lions Indomptables du Cameroun. Sport News Africa est allé à la rencontre de la tête pensante du volley tunisien pour décrypter les bases d’un tel succès.

Les Tunisiens sur le toit de l'Afrique
Les Tunisiens sont intraitables en Afrique depuis 2017

Après son triomphe au Caire en 2003, la Tunisie a connu une longue traversée du désert avant de se hisser une nouvelle fois sur le toit de l’Afrique. Les Aigles ont ainsi attendu 14 longues années. Mais depuis 2017, la Tunisie, sous la houlette du sélectionneur Antonio Giacobbe, est désormais intraitable. Elle a, en effet, remporté 3 fois de suite le trophée continental.

«Nous assurons toujours la relève en équipe nationale A»

Sport News Africa est allé à la rencontre du directeur technique national de la Fédération tunisienne de volleyball (FTVB), Bassem Fourati pour percer le secret de cette prouesse inédite des Aigles. Dans les locaux de la FTVB, le technicien confie qu’il a fallu un travail de longue haleine pour bâtir cette équipe invaincue en Afrique depuis 4 ans. «Avoir un titre est beaucoup plus facile que de le préserver. Nous avons bien travaillé pour cette génération. Nous ciblons toujours des jeunes dans des postes bien déterminés pour assurer la relève en équipe nationale A. On suit donc de très près les équipes nationales dans les petites catégories. Malheureusement, à cause du Covid-19, on n’a pas participé aux championnats d’Afrique des U19 et U21», souligne la tête pensante du volley tunisien.

Six jeunes joueurs de la Tunisie déjà prêts pour 2023

Vingt fois médaillée en 23 éditions, la Tunisie ne dort pas sur ses lauriers. Loin de là. Elle est effectivement déterminée à rester la place forte du volleyball africain. Déjà 6 jeunes joueurs sont ainsi prêts à intégrer l’équipe nationale pour le championnat d’Afrique de 2023. «On a eu 14 joueurs qui ont participé au championnat d’Afrique à Kigali. Nous avons un effectif de 20 joueurs qui ont participé à la préparation du championnat d’Afrique 2021. Il y a 6 jeunes qui étaient dans le stage de préparation parce qu’on les prépare déjà pour les championnats d’Afrique de 2023. On pense toujours au futur, c’est pourquoi notre équipe est à chaque fois sur le podium», assure Bassem Fourati, directeur technique national de la FTVB.

La Tunisie triple championne d'affilée de volleyball

La Tunisie triple championne d'affilée de volley-ball

Les clubs tunisiens, moteur de l’équipe nationale

Entre l’Espérance Tunis, l’Etoile du Sahel et le CS Sfaxien, la Tunisie a ce qui se fait de mieux en matière de volleyball dans les clubs africains. D’ailleurs, le meilleur joueur africain Hamza Nagga et ses coéquipiers espérantistes sont les vainqueurs de la Coupe d’Afrique des clubs champions cette année. Une aubaine pour le directeur technique. «On ne peut pas travailler sans nos clubs. Ils constituent le moteur de l’équipe nationale. Nous avons également des professionnels en Europe. C’est un plus pour l’équipe. L’Espérance Tunis est championne d’Afrique des clubs. Les Espérantistes sont également qualifiés pour le championnat du monde des clubs champions», renchérit Bassem Fourati.

Un travail d’équipe entre la Fédé, la Direction technique et le staff

Le technicien italien Antonio Giacobbe est certes un gagneur dans l’âme mais il bénéficie de conditions de travail à la hauteur de ses ambitions. Et la tâche se fait en synergie avec les autres entités de la Fédération. «Nous avons une Fédération qui accomplit son rôle. Un sélectionneur qui planifie son programme avec la Direction technique. En plus, nous avons des joueurs professionnels qui sont des gagneurs. Tout est lié. Il faut un travail en synergie pour gagner.», confie Fourati dans son bureau.

La Tunisie est déjà focalisée sur le prochain championnat du monde en Russie avec comme objectif d’accéder au second tour. « J’espère qu’au championnat du monde, on aura une poule abordable. Notre objectif est de se qualifier au second tour », déclare le DTN.

Ablaye DIALLO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram