fbpx
French VERSION

Ablie Jallow-Gambie : « Ma meilleure saison depuis que je suis en Europe»

La Gambie, qualifiée pour sa première phase finale de Coupe d’Afrique des Nations, va entamer ce samedi 5 juin face au Niger à Antalya (Turquie), une série de trois matches amicaux. Ablie Jallow (22 ans), le milieu de terrain des Scorpions, est revenu sur cet évènement, mais également sur une saison très aboutie avec le club belge du FC Seraing, où le FC Metz l’avait prêté, et qu’il considère comme la plus réussie depuis son arrivée en Europe, en 2017.

De notre correspondant en France,

 

Ablie Jallow a réussi une saison aboutie en Belgique avec Seraing

Un peu plus de deux mois après la qualification pour la CAN 2021 au Cameroun, les internationaux gambiens se sont retrouvés pour ce stage en Turquie…

Oui, nous sommes très heureux de nous retrouver. Il y a eu cette qualification pour la CAN, qui a apporté beaucoup de joie dans l’équipe mais aussi aux gambiens. Comme nous sommes éliminés des qualifications pour la Coupe du Monde 2022, on ne va disputer que des matches amicaux pour la phase finale. Et il faudra jouer ses rencontres avec beaucoup de sérieux, pour bien nous préparer, et être prêts pour la phase finale (la Gambie, outre le Niger, affrontera également le Togo le 8 juin et le Kosovo le 11, ndlr).

Cette qualification, acquise aux dépens de la RD Congo, est-elle le fruit d’une progression amorcée il y a trois ans, avec l’arrivée du belge Tom Saintfiet au poste de sélectionneur ?

Je crois que depuis quelques années, l’équipe s’est améliorée. Et le coach a su nous faire bien travailler. On fait de très bons entraînements, et on fait de bons matches, face à des sélections de bon niveau. On a éliminé la RD Congo, mais on a su également, depuis deux ou trois ans, obtenir des résultats contre le Maroc, la Guinée, l’Algérie. Il y a de bons joueurs gambiens en Europe. Le sélectionneur nous donne de la confiance. C’est quelqu’un qui connaît bien son travail, il connaît aussi très bien l’Afrique. Et il est sympa…

Personnellement, vous avez également connu une satisfaction avec le club belge de FC Seraing, qui a décroché son accession en Ligue 1. Quel bilan faites-vous de votre saison ?

C’est ma meilleure saison depuis que je suis en Europe. J’ai beaucoup joué, j’ai marqué 5 buts, fait 6 passes décisives. Je suis vraiment très content. Mais j’étais prêté par le FC Metz à Seraing (Seraing est un club satellite du FC Metz, ndlr). Après le stage en Turquie, je vais partir en vacances en Gambie, pour voir ma famille, et je reviendrai à Metz, où je suis sous contrat jusqu’au 30 juin 2022. Ce serait peut-être intéressant que je retourne à Seraing, pour jouer en Ligue 1 belge. On verra avec mon agent et les dirigeants de Metz. Et si je reste en France, je ferai tout pour gagner ma place.

 

« Si je veux disputer la CAN, je dois jouer en club »

 

Depuis votre arrivée en France, en 2017, vous n’avez pas eu un temps de jeu important…

C’est vrai. Je venais de Génération Foot, au Sénégal. J’ai eu la chance de passer par ce centre de formation. En Gambie, il n’y a pas d’académie comme celle-ci. A Génération Foot, j’ai joué en L2, puis en L1, j’ai beaucoup progressé. J’ai aussi appris le français. Quand je suis arrivé à Metz, c’est devenu compliqué. Surtout la première année. J’ai peu joué, je me suis blessé deux fois, des blessures assez longues. Et j’ai dû m’habituer au climat. A Metz, l’hiver, il fait très froid. Je n’avais jamais connu ça. Heureusement, je parlais un peu le français, j’ai continué à prendre des cours. Et dans l’équipe, il y avait pas mal de sénégalais, on pouvait aussi parler en wolof.

En 2019-2020, vous avez été prêté à l’AC Ajaccio, en Ligue 2, où vous avez-eu un temps de jeu un peu plus important ?

Surtout au début, car je me suis blessé, et quand je suis revenu, il y avait la concurrence. Mais au moins, j’ai pu jouer un peu plus de matches à Metz. Et l’avantage, en Corse, c’est qu’il fait très souvent beau. C’était un peu plus facile pour moi. Quand je suis rentré à Metz, il y a eu cette possibilité d’aller à Seraing, et je n’ai pas hésité. Je suis très content d’avoir fait cette saison en Belgique. Je pense que je suis à un tournant de ma carrière. J’ai besoin de jouer plus souvent. Je sais qu’en Europe, c’est difficile, mais j’ai envie de m’imposer. Et si je veux disputer la CAN au Cameroun, je  dois jouer en club…

Alexis BILLEBAULT

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram