fbpx
French VERSION

Afrobasket : l’Australienne Liz Mills qui écrit l’histoire

Elle fait fureur dans un monde d’hommes. L'Australienne Liz Mills est l’unique femme à la tête d’une sélection africaine de basket masculin. Mais pas que. Elle a réussi là où des hommes ont échoué : qualifier Kenya à la phase finale de l'Afrobasket 2021… après 28 ans d’attente.

L'Australienne Liz Mills, seule femme coach d'une sélection masculine africaine.
L'Australienne Liz Mills, seule femme coach d'une sélection masculine africaine.

On lui promettait l’enfer dans un milieu extrêmement machiste et sexiste. Mais pas de quoi ébranler Liz Mills. La tacticienne australienne vient de prouver à la face du continent qu’une femme peut bien s’imposer dans un monde d’hommes. Une question de compétence et de personnalité. Promue sélectionneuse de l’équipe masculine du Kenya en janvier dernier, elle remplit sa mission à merveille. Les Morans retrouvent en effet l’Afrobasket cette année. La fin de 28 ans de traversée du désert. Et de battre l’Angola (73-74), 11 fois championne d’Afrique, pour marquer ce retour, c’est tout un symbole.

Mills, un exemple pour les Africaines

Mais cette success story n’a rien de surprenant aux yeux de l’intéressée. Il fallait juste y croire. Ce qu’elle a fait sans poser trop de questions. «Les Morans n'ont participé qu'à trois éditions du FIBA Afrobasket. Il est donc évident que certains problèmes ne peuvent être résolus qu'avec l'expérience. Si je ne pensais pas que c'était possible, je ne serais pas ici», soutient-elle avec fierté. Liz Mills en impose et force le respect. La qualification du Kenya au tournoi de Kigali (24 août-5 septembre 2021) en est une preuve.

Le message est fort. «Tous les spécialistes qui pensaient qu’une femme ne pouvait pas s’imposer dans un milieu d’hommes comme le basket peuvent s’en mordre les doigts. La preuve par quatre avec Liz Mills, lâche Yves Tsala, un cadre de la Fédé Camerounaise de Basket. C’est une très grande connaisseuse du basket africain. Elle est expérimentée et maîtrise les statistiques des joueurs et l’environnement africain. Elle a une grande vision pour le développement du basket en Afrique. Et je pense que c’est un exemple à suivre pour les femmes de notre continent», poursuit-il.

Une passionnée amoureuse de l'Afrique

En fait, Liz Mills tombe amoureuse de l’Afrique en 2008 lors d’une visite avec sa sœur jumelle. Les deux jeunes dames travaillaient alors comme volontaires pour une organisation de sport à but non lucratif en  Zambie. Cependant, après leur mission, Liz et sa sœur décident d’y retourner trois ans plus tard mais cette fois avec l’ambition de coacher des équipes de basket. Et très vite, elle décroche un contrat avec un club d’élite de basket masculin zambien. C’est là qu’elle commence alors à construire sa renommée. Une aventure qui la mène dans plusieurs clubs en Afrique Australe et Orientale.

En 2017, Liz Mills rejoint l’équipe nationale masculine de Zambie en tant qu’assistante du coach. Un an plus tard, direction le Cameroun pour le même poste chez les Lions Indomptables. C’était en marge de la 7e fenêtre des éliminatoires de la Coupe du monde de basket. Mais, l’aventure tourne court après l’échec du Cameroun à se qualifier. Une grosse déception pour la technicienne. «Avec le talent et l'expérience que possède le Cameroun, c'était très décevant de voir l'équipe ne pas se qualifier pour la coupe du monde», regrette-t-elle.

Promouvoir la présence des femmes

Derrière son apparence de top de model et son style raffiné se cache une passionnée qui se donne à fond pour se rapprocher de la perfection. Liz Mills fait ainsi de la rigueur et du  professionnalisme ses mots d’ordre. «Les gens me demandent souvent pourquoi je continue à être entraîneuse en Afrique. Mes raisons sont simples : premièrement, il y a un talent sans fin sur tout le continent. Deuxièmement, j'ai constaté que les joueurs étaient très ouverts à l'apprentissage et cherchaient sans cesse à améliorer leur jeu», constate-t-elle.

Liz Mills en pleine discussion avec ses joueurs.

A partir de sa propre expérience, Liz Mills se dit en campagne pour la promotion de la présence des femmes dans le basket masculin africain. «Avec un peu de chance, il y aura bientôt une autre femme à la tête d'une équipe masculine engagée au FIBA Afrobasket ou à la Coupe du Monde FIBA. Le plus important, c'est de servir d'exemples pour la prochaine génération de femmes coachs, leur montrer que c'est possible», soutient-elle. La révolution est en marche.

Kigoum WANDJI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram