fbpx

Aïssata Maïga: "Je travaille sur ma reconversion"

Meneuse intrépide qui ne résigne jamais à aller aux charbons pour tirer son équipe des mauvaises passes, Traoré Aïssata Boubacar Maïga a beaucoup pesé dans le sacre de l’AS Police (Dames) comme championne du Mali de basket-ball (saison 2019-2020) pour la première fois de son histoire, le 7 novembre dernier. Quelques jours après ce sacre, l’une des joueuses les plus talentueuses et les plus engagées de sa génération s’est confiée à Sports News Africa (SNA). Elle évoque notamment ce titre et son avenir au sein de l’AS Police.

Aïssata Maïga, vous êtes championne du Mali avec l’AS Police. Mais après avoir mené 2-0 lors des deux premières journées des play-offs, vous avez été rattrapées (2-2) par le Djoliba AC. Comment expliquez-vous cette baisse de régime ? 

Ce n’était pas une baisse de régime. La volonté de l’adversaire de refaire son retard l’a un moment emporté sur notre détermination de rapidement plier ces play-offs. Mais, dès le début, l'encadrement nous avait préparé mentalement à la possibilité d'aller à 5 matches car, au regard du niveau des deux équipes, un play-off sans victoires des deux cotés n'était pas trop probable. 

Avez-vous douté, à 2 victoires partout ?

Logiquement, le doute a failli s'installer. Mais, nous l'avons balayé du revers de la main parce qu'il n'y avait pas sa place. Nous avions un objectif et nous devions l'atteindre : rentrer dans l’histoire du basketball malien en offrant ce premier titre à l’AS Police !

Qu’est-ce qui a été décisif dans votre victoire finale ? 

La cohésion, le mental, la discipline, le travail d'équipe ! Avec l’encadrement technique, nous avons cultivé l’esprit «chacune pour toutes et toutes pour chacune». Nous ne sommes pas simplement une équipe, mais une famille.

Anciennne joueuse du Djoliba

Vous avez été joueuse du Djoliba (2015-2016). Qu’avez-vous ressenti en privant vos anciennes coéquipières du titre qu’elles détenaient ?

J'ai certes joué du Djoliba, mais en voyant ce changement s'imposer, ma joie fut immense pour le basket malien. En effet, un tel changement montre que le niveau général progresse. Cela suscite plus de concurrence qui, au finish, aura un impact positif sur le basket féminin malien.

Vous avez signé un contrat de deux ans avec l'AS Police, en 2018. Qu'est-ce que vous envisagez pour l'avenir ?

Je travaille toujours sur ma reconversion de joueuse à coach. J'ai déjà obtenu mon diplôme de coach Niveau 1, il y a bientôt 2 ans

N'empêche que vous avez encore une belle carrière de joueuse devant vous ...

Bien sûr ! Comme joueuse, je trouve que l’AS Police est déjà une bonne équipe pour moi. Ainsi, pour le moment, je préfère finir la saison en cours d'abord. Et pour le reste, on verra bien !

Propos recueillis par Moussa BOLLY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

> Plus

SNA LE LIVESCORE

Aucun live en cours
> Plus

MERCATO

> Plus
SPORTNEWSAFRICA, la
référence du sport en
Afrique
A propos
Contact
Mentions légales
Protections des données
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPéTITIONS
LES Sélections NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram