fbpx
French VERSION
, ,

Algérie : Slimani, la longue marche du buteur...

Auteur de ses 31e et 32e buts avec la sélection algérienne, jeudi soir à Lusaka, contre la Zambie (3-3), le champion d’Afrique, Islam Slimani, n’est plus qu’à quatre réalisations de devenir le meilleur buteur de l'histoire des Fennecs. En presque 10 ans de présence en sélection, il a connu beaucoup de hauts mais aussi quelques bas

Slimani 32 buts en sélections d'Algérie
Islam Slimani

En signant un doublé contre les Chipolopolos, lors de l’avant-dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2021, Islam Slimani a mis fin à un an et demi sans scorer en sélection. Avant cette grosse prestation au National Heroes Stadium, le dernier but du Gone remontait au 10 octobre 2019 en amical contre la RD Congo (1-1). Ce doublé le rapproche d’ailleurs du record de buts en sélection algérienne.

Abdelhafid Tasfaout, meilleur buteur de l'histoire des Fennecs, n’a, en effet, plus que quatre réalisations de plus que l’avant-centre de Lyon. Interrogé à ce sujet sur les ondes de la radio algérienne, l’ancien meneur de jeu aux 36 buts en 80 sélections encourage son cadet. « Les records sont faits pour être battus. Slimani est un excellent attaquant. Il l'a démontré à plusieurs reprises, il reste capable d'aller chercher mon record» souligne l’ancien joueur de l’AJ Auxerre.

Slimani, une éclosion sur le tard

Rien ne prédestinait pourtant le natif de Ain Benian, dans la banlieue ouest d'Alger, à une carrière internationale. Islam Slimani a, en effet, tardivement joué en première division algérienne.

Ayant fait toutes ses classes au Widad Baladiet Ain Benian, le buteur longiligne rejoint la JSM Cheraga en 2008 à l’âge de 20 ans en Inter-Régions (D3). Auteur de 20 buts en 25 matchs, Slimani ne tarde pas à signer dans l’élite. «C’est complètement dingue, non ? Et dire que j’ai commencé ma carrière à Aïn Benian, puis en jouant à Chéraga ! », avait-il confié récemment au site Le Score.

C’est au CR Belouizdad qu’il va découvrir la première division et s’y affirmer comme l’un des meilleurs à son poste. Enchainant les saisons à dix buts, il attire l'attention du sélectionneur de l’équipe nationale A', Abdelhak Benchikha. Ce dernier le convoque, en effet, à deux reprises en 2009 et 2010.

"Qui est ce joueur ?"

Islam Slimani a toutefois dû attendre l’arrivée de Vahid Halilhodzic sur le banc des Fennecs pour connaitre sa première sélection en 2012. À l'origine de sa venue en sélection, l’actuel entraîneur du Maroc s’est confié, dans les colonnes de France Football, sur la découverte de l’ancien buteur de Chabab au sein du championnat local. «Quand je l'ai convoqué pour la première fois, je me souviens que tout le monde m'a critiqué, se souvient le technicien bosnien. Le président de la fédération, Mohamed Raouraoua, m'avait d’ailleurs demandé : "Qui est ce joueur ?". Moi, j'avais tout de suite vu qu'il avait quelque chose. Il était intelligent dans ses déplacements et très bon dans la profondeur. J'ai donc insisté avec Slimani».

5 buts pour envoyer l'Algérie au Mondial 2014

Il jouera le 6 mai 2012 ses premières minutes avec les Verts lors d’un match amical au stade Mustapha Tchaker de Bilda contre le Niger. N’ayant pas réussi à se montrer décisif pour sa première, l’actuel buteur de l’OL réussit à l’être les matchs suivants. Il inscrit, en effet, cinq buts en cinq rencontres pendant les qualifications du Mondial 2014. Et trois autres durant les éliminatoires de la CAN 2013. Il devient ainsi très rapidement une valeur sûre aux yeux du staff technique. Et des supporters algériens aussi.

Cependant, à l’image de l’ensemble de l’effectif, Islam Slimani sera transparent à la CAN 2013. Mais tout juste après le tournoi continental, il recommence à planter des buts pour les Fennecs. Il enchaine d’ailleurs les grosses prestations avec à la clé cinq réalisations en quatre rencontres qui permettent notamment d’assurer à l’Algérie une deuxième qualification de suite à la phase finale de la Coupe du Monde. Logiquement, il fait partie des joueurs convoqués pour le rendez-vous mondial.

Un but mémorable contre la Russie

Absent du onze de départ pour le premier match contre la Belgique, Islam Slimani retrouve sa place à la pointe de l’attaque lors du second match. Un retour gagnant. Il contribue, effectivement, au large succès des Fennecs (2-4) face à la Corée du Sud avec un but et une passe décisive. Une performance qui lui permet d’être titularisé lors du dernier match de la phase de groupe contre la Russie de Fabio Capello. Avec un seul point d’avance sur la Sbornaïa, les Verts devaient au moins faire match nul pour s’assurer de jouer son premier huitième de finale de Coupe du monde.

Menés dès la sixième minute, les poulains de Vahid ont dû attendre l’heure de jeu pour revenir à la marque. Islam Slimani inscrit ainsi le but le plus important de sa carrière avec sa spéciale de la tête.  Il offre aux siens une qualification historique au deuxième tour du mondial. Face aux futurs champions du Monde allemands en huitième de finale, Islam Slimani se voit refuser un but pour hors-jeu et se heurte à un Manuel Neuer des grands jours. Le portier allemand réinvente le goal volant. Ce soir-là, il touche 59 ballons dont 21 en dehors de sa surface.

7 buts entre novembre 2015 et mars 2016

Au sortir du mondial, l’ancien attaquant de l’AS Monaco connait toutefois un léger passage à vide. Avec seulement deux buts inscrits en 13 rencontres. Développant d’autres qualités, Islam Slimani commence cependant à faire marquer ses coéquipiers. Ayant retrouvé le chemin des filets en octobre 2015 contre la Guinée en amical (1-2), il fait rapidement grimper son compteur-buts en quelques semaines.

Slimani enchaine sept réalisations entre novembre 2015 et mars 2016. A la Coupe d’Afrique des Nations 2017, il se contente d’un doublé lors du dernier match de groupe contre le Sénégal (2-2) et d’une passe décisive face au Zimbabwe. Une nouvelle élimination précoce à la CAN qui ne permet à aucun algérien de briller sous les ordres de Georges Leekens.

Slimani et la grosse concurrence de Bounedjah

Peu performant, à l’image une nouvelle fois de toute l’équipe, l’ancien attaquant du Sporting Lisbonne n’arrive pas à être décisif lors des qualifications au Mondial 2018 et à la CAN 2019. Avec l’arrivée de Djamel Belmadi en août 2018, Islam Slimani se voit d’ailleurs dépasser dans la hiérarchie par Baghdad Bounedjah. De trois ans son cadet, le buteur d’Al Saad (D1 Qatar) a toute la confiance du nouveau sélectionneur.

Cela n’empêche pas Islam Slimani de continuer à empiler les buts à chaque fois qu’il en a l’occasion. Et bientôt, il pourrait être tout haut au classement des buteurs malgré son statut de remplaçant de Bounedjah. Même s’il continue de souligner que ce n’est pas son objectif de passer devant Tasfaout. «En toute sincérité, non, a-t-il confié. C’est déjà une grosse fierté pour moi de faire partie des plus grands buteurs de l’histoire de l’équipe d’Algérie aux côtés des Tasfaout, Madjer, Belloumi».

Juba TOUABI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram