fbpx
French VERSION

Alice Muhongerwa, la banquière du basket rwandais !

Ancienne arrière – ailière de l’équipe nationale du Rwanda, Alice Muhongerwa fait partie de ceux qui font bouger le basket rwandais. La trésorière générale de la Fédération rwandaise de basket (Ferwaba) nourrit de grandes ambitions pour le basket féminin de son pays. 

Comme toutes les Rwandaises, Alice Muhongerwa a dû batailler ferme pour pratiquer son sport favori, le basket. «Dans notre pays, les gens pensent que les filles ne doivent pas faire du sport. Ils pensent qu’une femme ne doit pas être musclée comme un garçon. C’est pourquoi on a des difficultés à avoir de bonnes sélections féminines. Mais j’ai pu convaincre mes parents pour faire du basket», explique-t-elle.

Joueuse polyvalente, capable de jouer aux postes 2 (arrière) et 3 (ailière), Alice Muhongerwa fit les beaux jours de l’Université National du Rwanda (UNR), de l’APR Women BBC et Ubumwe BBC. Double MVP en 2009 avec UNR, puis en 2015 sous le maillot d’Ubumwe BBC, elle dispute l’Afrobasket 2007 au Sénégal après avoir remporté le tournoi de la Zone 5 FIBA. Au palmarès de l’ancienne capitaine de la sélection rwandaise, deux titres de championne nationale avec UNR et Ubumwe.

 

Reconversion réussie

Après avoir porté haut les couleurs de son pays, Alice Muhongerwa s’installe dans l’administration du basket rwandais. Depuis 8 ans, en effet, elle s’occupe des finances de la Fédé nationale (Ferwaba) en tant que trésorière générale. Un secteur qu’elle connaît car étant employée de banque. La femme qu’il faut à la place qu’il faut. Car au Rwanda, pour être membre de la Ferwaba, «il faut pratiquer le basket, être membre d’un club ou d’une autre entité reconnue. J’ai pu intégrer la fédé car je remplis toutes ces conditions. En plus, les gens m’ont motivé en accompagnant ma candidature», soutient la femme de 35 ans, mère de deux petites filles.

Malgré l’impact négatif du Covid-19 sur le sport, la Ferwaba a su trouver les moyens de contourner les obstacles pour dérouler ses activités et organiser le tournoi de Kigali (27-29 novembre). «Ce n’était pas facile, mais on a su trouver les moyens pour finir nos championnats. On a eu des sponsors… (dont le) soutien a été fortement apprécié», salue la meilleure marqueuse du championnat rwandais en 2008. Grâce à ces sponsors la saison a pu donc être bouclée par les sacres des Patriots Rwanda chez les hommes et les Hoops Rwanda, en dames. Les Patriots Rwanda sont d’ailleurs qualifiés pour la Basketball Africa League. La nouvelle saison de basket devrait démarrer en janvier.

L’équation du championnat réglée, la Fédé peut désormais se tourner vers d’autres objectifs pour les quatre prochaines années. «Il faut d’abord mettre l’accent sur la formation des jeunes pour assurer la relève. On n’a pas mis beaucoup d’énergie dans ce volet et c’est la clé des réussites futures. En plus, on devra insister sur les infrastructures pour avoir plus de terrains. On ne peut pas développer le basket sans infrastructures», assure-t-elle.

Revenir sur la scène continentale…

Mais l’objectif qui lui tient à cœur reste le retour de la sélection nationale féminine sur la scène continentale. Alice Muhongerwa pense avoir trouvé les raisons de cette longue absente (depuis 2011). «La pratique sportive (au Rwanda) a été longtemps considérée comme une chose réservée aux hommes. En plus, les Rwandaises ne sont pas fortes (physiquement) comme les autres femmes africaines. Elles refusent de ressembler à des hommes en faisant de la musculation. Alors que le sport de haut niveau rime avec entraînement. Ces choses ont freiné la progression de notre basket féminin», pense la trésorière de la Fédé.

 

Aujourd’hui, le Rwanda est déterminé à retrouver les joutes africaines. Et le pays ne semble pas manquer les moyens pour réussir cette ambition. «Aujourd’hui, on a 5 joueuses aux Etats-Unis, sans compter celles qui sont dans les autres championnats professionnels et au pays. L’objectif est de revenir sur la scène continentale. On y travaille et on a entamé les éliminatoires au niveau de la Zone 5. On mettra tout pour se qualifier», conclut l’ancienne capitaine de la sélection féminine.

Victor BAGAYOKO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

SNA LE LIVESCORE

02:00Primera A
Aguilas
1 - 1
70 
Atl. Nacional
02:00Liga Primera
Esteli
0 - 1
72 
Ocotal
03:00Liga Primera
Managua FC
1 - 0
29 
CD Junior
02:00Liga MX
Club America
1 - 1
70 
Club Leon
02:06Liga MX
Monterrey
2 - 1
62 
Queretaro

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram