fbpx
French VERSION

Athing Mu, des foulées historiques au 400 m !

La dernière journée des finales de la NCAA à Fayetteville (Arkansas) valait vraiment le détour. Une fois n’est pas coutume, Athing Mu décide, notamment, de courir, ce week-end, le 400 m. «Pour le plaisir», alors qu’elle est spécialiste et recordwoman mondial du 800 m. Cependant, la sensation des pistes, débutante cette saison à Texas A&M, connaît des fortunes diverses.

Athing Mu perd la finale du 400 m et s'offre la fraction la plus rapide de l'histoire au relais 4 x 400 avec Texas A&M
Athing Mu perd la finale du 400 m et s'offre la fraction la plus rapide de l'histoire au relais 4 x 400 avec Texas A&M

Athing Mu perd d’abord l’épreuve du 400 m, samedi soir. Elle semblait pourtant sans rivales. Mais, au bout du compte, elle finit deuxième avec 51''03. Puis, l'athlète américaine prend sa revanche en s’octroyant l'étape la plus rapide de l'histoire du 400 m en salle. Déjà vainqueur avec l’équipe de relais de Texas A&M (3’26’’68), Mu termine alors l'épreuve en 49''54. «Je fais un départ arrêté en finale» lançait-elle dans un tweet la veille. Sans doute une blague.

Mais au cinquième couloir, Athing Mu n’était pas à son avantage. Elle subit naturellement le grand premier tour. À côté, Kaelin Roberts de l’USC tient son rang dans le couloir numéro 3. Et cette dernière fait parler son entraînement sous les ordres de Gilbert et Quincy Watts à l'Université de Caroline du Sud. Le duel tourne à l'avantage de Kaelin Roberts. Avec 50’’84, elle s’offre un record personnel. Atingh Mu se contente de la 2e place avec 51''03. Elle paraissait pourtant capable de faire bien mieux que ses 51’’00 en demi-finale ou d’égaler son record personnel de 50’’52. Talitha Diggs est troisième avec 51''26 (dans la deuxième finale).

La froide revanche de Mu

«C’est fait». C’est par cet autre tweet qu’Athing Mu montre qu’elle a remis bien vite les choses à l’endroit. Avec l’équipe de relais 4 x 400 m de Texas A&M, la coureuse de 18 ans prend sa revanche sur Roberts. Et, cette fois, la prodige de Texas A&M change de stratégie et attaque sa rivale de l’USC à la fin du premier tour. L’avantage est substantiel, et Mu continue de s’allonger jusqu'à la ligne d'arrivée. 3’26’’68 : un temps final fou pour Texas A&M.

Mais il ne l'est pas plus que le relais d'Athing Mu : 49''54 ! Le temps le plus rapide jamais parcouru par une femme sur 400 m en intérieur, en individuel comme en relais. Les étapes les plus rapides de l'histoire étaient jusque-là réalisées par Kseniya Ryzhova (49’’83) en 2014. La Russe avait détrôné sa compatriote Natalya Nazarova (49’’89, en 2004). Seule Femke Bol a pu s’approcher de ces vieux records avec ses 49’’99 aux Championnats d'Europe de Torun, il y a quelques jours.

Voilà pourquoi on aime l'athlétisme. C'est tellement imprévisible… Et, Athing Mu, qui n’a que 18 ans, ne s'est sans doute jamais sentie aussi amoureuse du tour de piste. «Vous savez quoi, j'aime vraiment le 400 m, répond l'Américaine à une question de Jonathan Gault de LRC. Cela entre lentement dans mon CV. Le 800, c'est juste ma course. J'entre dans le 400 en pensant que je fais ça pour m'amuser. C'est moins de pression.» Athing Mu se concentrera désormais sur la saison de piste en extérieur de la NCAA. Avant de participer aux essais olympiques en juin.

Amina SOGUI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram