Athlé: Reprise sous contrôle en Afrique du Sud

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

Actus AthlétismeAthlétismeFlash Infos

Athlé: Reprise sous contrôle en Afrique du Sud

Les entraînements et les compétitions vont reprendre en Afrique du Sud à partir du 1er novembre. Mais ils seront strictement contrôlés avec des protocoles sanitaires rigoureux. Le but est de freiner la propagation du Covid-19.

Les épreuves de course à pied seront de retour mais limitées à des distances ne dépassant pas 10 km. La course sur route, les courses de parc, le cross-country et le trail sont concernés. Cependant, les courses sur de plus longues distances sont considérées comme des événements à haut risque. Elles ne sont donc pas autorisées. Un maximum de 500 athlètes sera admis pour la course sur route, le cross-country, la course sur sentier et les courses au parc.

Pour les épreuves indoor, le nombre maximum de participants sur un site de compétition ne dépassera pas non plus 500 personnes. Ce chiffre comprend les athlètes, les officiels techniques, les bénévoles, l’équipe médicale, les médias et les travailleurs du stade. Mais aucun spectateur ne sera assister aux épreuves. Néanmoins, toutes les règles et restrictions relatives aux événements autorisés seront revues fin décembre 2020. Ce sera en concertation avec les départements des sports et de la santé.

Des mesures en vigueur le reste de l’année

Pendant la période du 1er novembre au 31 décembre 2020, seuls les athlètes licenciés seront autorisés à concourir dans les événements accrédités par l’ASA (Fédération sud-africaine d’althlétisme). Les athlètes temporairement licenciés pourront également y participer. Les licences temporaires seront délivrées au niveau provincial au moins 48 heures avant la compétition. C’est ainsi pour éviter un grand rassemblement de demandeurs le jour de la course.

«Nous entrons dans une nouvelle ère en tant que famille d’athlétisme dans le pays», déclare Aleck Skhosana, président de l’ASA. «Cependant, nous cherchons à revenir à une activité partielle avec des changements majeurs. N’oublions pas que la priorité est toujours de sauver d’abord des vies puisque le coronavirus est toujours très présent avec nous», ajoute le patron de l’athlétisme en Afrique du Sud.

Jim CEESAY

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com