fbpx
French VERSION

Athlétisme : El Gerroudj, le Seigneur du 1500 m

L’Ethiopien Kenenissa Bekele n’est plus le roi du 5000 m hommes. Un autre Africain l'a détrôné depuis vendredi 14 août 2020. C'est l’Ougandais Joshua Cheptegei, tout nouveau recordman du monde de la distance. En athlétisme d’ailleurs, pratiquement tous les records du demi-fond et du fond sont dans l’escarcelle des Africains. SNA vous les fait découvrir un à un. Après Tirunesh Dibaba, zoom sur le Marocain, Hicham El Gerroudj, le seigneur du demi-fond.

1995, naissance d’un champion

Dans son histoire, le Maroc compte de grands champions en athlétisme. Said Aouita (60 ans), Nawal Al Moutawakel (58 ans), Brahim Boutayeb (53 ans), Khalid Skah (53 ans) ont tous décroché une médaille d’or olympique. Mais aucun d’entre eux ne domine sa discipline pendant une dizaine d’années. Contrairement à Hicham El Guerroudj, l’enfant de Berkane.

Né en 1974, dans cette petite ville du nord-est du Maroc, le «King of the mile» comme le surnomme la presse, règne sur le 1500 m entre 1995 et 2004. Il décroche plusieurs podiums en juniors, mais le grand public le découvre en 1995, à l’occasion des championnats du monde en salle de Barcelone. Alors que c’est son premier grand tournoi international en seniors, El Gerroudj s’impose devant l'Espagnol Mateo Cañellas et l'Américain Erik Nedeau. Un champion est né.

Durant cette année 1995, le Marocain améliore son record personnel à pratiquement chacune de ses sorties : 3 min 44 s 54, 3 min 33 s 88 et 3 min 31 s 53. Son ascension sur la discipline est fulgurante. Cependant, ce n’est pas suffisant pour détrôner l’inévitable Algérien Noureddine Morceli, invaincu en plein air sur 1500 m entre 1992 et 1995. D’ailleurs, aux championnats du monde (plein air) de Göteborg en Suède, l’Algérien domine le Marocain qui se contente de la médaille d’argent. Toutefois, ce n’est que partie remise. Guerroudj a un destin de roi du demi-fond.

Atlanta 1996, la grosse déception

Juste un an après s’être fait un nom et déjà un palmarès dans l’athlétisme mondial, Hicham El Gerroudj s’installe au sommet du 1500m. Il démarre l’année 1996 par cinq victoires en cinq courses lors des grands meetings. Au-delà des succès, le Marocain parvient à progresser au niveau des chronos. Ainsi, le 8 juillet à Stockholm, l’athlète, alors âgé de 22 ans, descend pour la première fois de sa carrière sous les 3 min et 30 secondes au 1 500 m en établissant le temps de 3 min, 29 s, 59. En cette année olympique, son duel contre Morceli est logiquement attendu. Il fait saliver tous les chroniqueurs. Et tout le monde a hâte d’être à Atlanta, à la finale du 1500.

Comme attendu, les deux coureurs sont au rendez-vous après avoir dominé leurs deux séries. Cependant, le destin joue un vilain tour au jeune loup. Juste à l’entame du dernier tour, Guerroudj marche sur le talon d’un adversaire et tombe. Il se relève mais ne peut rattraper le train rapide du wagon de tête. De favori, il termine dernier de la course, remportée une nouvelle fois par l’Algérien Nourredine Morceli. Immense déception.

1997 et 1998, records du monde et consécration

Néanmoins, en vrai champion qu'il est, Hicham sait toujours rebondir après une chute. Revanchard, l’athlète marocain entame 1997, tel un boulet de canon. Lors de la saison en salle, il efface le record du 1500 m détenu par son grand rival, Noureddine Morceli. Il bat également le record du monde 1000 m et pour couronner le tout, il remporte les championnats du monde en salle à Paris, avec, à la clé, un nouveau record de la compétition.

La prophétie est en marche. Rien n’arrête plus El Guerroudj! «Le King of the mile» confirme toute sa rage de vaincre durant la saison estivale en décrochant la médaille d’or du 1500 m aux championnats du monde d’Athlétisme d’Oslo. Son grand rival Morceli, quatrième de la course ne peut que s’incliner devant le nouveau seigneur du demi-fond. Sur 1000 et 1500, El Guerroudj fait la pluie et le beau temps, imprime son rythme et enchaîne les succès. Et bientôt les records. En effet, le 14 juillet 1998 à Liévin, le Marocain bouffe le 1500 m en 3 minutes, 26 secondes et 00 centièmes et explose le record du monde établi par l’Algérien Morceli en 1995 (3’27’’37). Il gagne toutes ses courses dont les six meetings de la première édition de la Golden League (devenue Ligue de Diamant).

Doublé inédit aux JO d’Athènes et reconversion

Invaincu en 1998, l’enfant de Berkane est désormais seul au sommet du 1000 et du 1500 m. Il bat d’ailleurs en 1999 le record du monde du 1000 m détenu par… Morceli depuis 1993. Son principal objectif est désormais de décrocher la médaille olympique qui manque à son incroyable palmarès. Mais encore une fois, Hicham EL Gerroudj connaît une terrible désillusion dans le plus grand rendez-vous de l’athlétisme. En finale du 1500 m aux JO de Sidney, il enregistre sa première défaite en 3 ans. Il est battu au sprint sur la dernière ligne droite par le Kényan Noah Ngeny.

Pourtant, comme si le destin lui réservait le meilleur pour la fin, El Gerroudj accomplira son rêve au temple de l’Olympisme, à 30 ans. A ces JO de 2004 à Athènes, le Marocain tente et réussit l’improbable doublé 1500 m et 5000 m. Il s’impose dans les deux distances. Un exploit qu’un seul athlète avait réussi avant lui, 80 ans plus tôt! C’était le Finlandais Paavo Nurmi, en 1924 à Paris.

Le Roi a désormais toutes les couronnes et peut aller se reposer tranquillement. Ainsi, après un an sans compétition en 2005, El Guerroudj annonce sa retraite en 2006. Il part avec un riche palmarès: 2 médailles d’or olympiques, 4 titres de champion du monde en plein air, 3 titres de champion du monde en salle et les records du monde en plein air du 1 500 m (3 min 26 s 00), du mile (3 min 43 s 13) et du 2 000 m (4 min 44 s 79).

A l'heure actuelle, il détient 7 des 10 meilleurs chronos de tous les temps sur 1500 m. Seuls les Kényans Bernard Lagat (3e) et Asbel Kiprop (5e) et l’Algérien Nourredine Morceli (10e) ont des chronos dans ce top 10. Depuis 2004, El Guerroudji est membre du CIO. Il est également ambassadeur de l’UNICEF et 1er Vice-président de la Fondation Mohammed VI des Champions Sportifs.

Yacine DIENG

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram