fbpx
French VERSION

Athlétisme : le Kényan Kamar Etiang vise les sommets

Son année 2021 a été marquée par des retournements de situation. Mais Kamar Etiang a montré une partie de ce dont il est capable. Et maintenant, son objectif est de confirmer d’aller titiller les plus grands champions.

Kamar Etiang vise plus haut
Kamar Etiang

Kamar Etiang a vécu une année 2021 à rebondissements. Du haut de ses 18 ans, le coureur kényan a réalisé des débuts canons. Il a d’abord fini deuxième du 1500 m en Ouganda. C’était en avril 2021. Mais le principal fait d’arme d’Etiang est d'avoir terminé devant la légende ougandaise Joshua Cheptegei. Ce dernier est en effet détenteur des records du monde du 5000 et du 10 000 m.

Et ce n'est pas tout. Il a terminé encore deuxième lors des essais olympiques du Kenya en juin 2021. Cette performance lui a d’ailleurs permis de décrocher son ticket pour les Jeux olympiques de Tokyo. Malheureusement pour lui, il n’a pas effectué le nombre minimum de tests de dépistage de drogue hors compétition requis pour un athlète kényan. Il était donc out pour les jeux. Sa place revint ainsi à Timothy Cheruiyot.

Les Championnats du monde U20 organisés au mois d’aout 2021 à Nairobi semblaient ainsi être l’occasion idéale de se montrer. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme il l’espérait. Etiang a atteint la finale du 1500 m, mais une blessure aux ischio-jambiers, datant de la préparation, a refait surface pour le priver de victoire. «Au deuxième tour, j'ai senti la jambe tirer, quand j'ai augmenté le rythme, la jambe n'a pas répondu», confiait-il après la finale.

Troisième de la course, le Kényan sera disqualifié pour une infraction de voie. Il perd sa médaille.

Objectif : exploser les records

Kamar Etiang n’a que 18 ans, mais de l’ambition à revendre. Le spécialiste des courses de demi-fond se considère d’ailleurs capable de battre tous les records. Il prend date : «Les prochaines années, je pourrai courir pour le record du monde (1 500 m) de Hicham El Guerrouj. Je peux le faire ! Même 3000m m'est possible.»

Pour atteindre son but, Etiang essaie de s'en donner les moyens. Son entraineur, Peter Bii, veille d’ailleurs au grain. Le technicien dirige le Asics Chojo Camp, un camp qui regroupe deux athlètes qui s’entrainent sous sa direction.

Kamar Etiang et son entraîneur Peter Bii ( © Erick Baraza )

Kamar Etiang (à gauche) et son entraîneur Peter Bii (© Erick Baraza).

Kamar Etiang l’a rejoint en 2019. Mais pour Peter Bii, l’essentiel n’est pas d’avoir les qualités sportives. Il faut aussi un petit supplément d’âme, ce qu’il voit chez Etiang : «Il s'agit de discipline. Trouver quelqu'un qui écoute, quelqu'un qui peut être façonné pour faire quelque chose de grand. Parfois, vous obtenez un bon athlète, mais vous ne pouvez pas le guider. J'ai vu en lui la discipline, le moral pour y arriver. Si vous avez cela, le reste peut être fait et la formation devient facile.»

Les prochains mois nous diront si le Kényan de 18 ans peut confirmer tout son potentiel.

Oumar NDONGO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram