fbpx
French VERSION

JO 2021-Athlétisme (F) : un trio africain sur la même piste en demi-finales

Blessing-Okagbare-897x598
La sprinteuse nigériane Nzubechi Grace Nwokocha

Nzubechi Grace Nwokocha, l’insouciance de la jeunesse

Une course à la sauce africaine. Pour les demi-finales de la série 3 du 100 m (F) aux Jeux olympiques, trois des sept couloirs de la piste seront occupés par les sprinteuses africaines. L’Ivoirienne Murielle Ahouré au couloir numéro 2, la Gambienne Gonas Bass s’alignera dans la troisième allée et la Nigériane Nzubechi Grace Nwokocha qui tentera de faire parler poudre dans son couloir 7.

Cette dernière d’ailleurs, âgée seulement de 20 ans, a réussi à établir un nouveau record personnel de 11’’00 pour se qualifier pour les demi-finales ce vendredi. Et grâce à cet exploit, Nwokocha tient désormais sa place parmi les 5 meilleurs chronos des dames nigérianes ayant participé à la course de 100 m dans une compétition ou une autre. Elle rejoint ainsi dans cette liste Blessing OKagbare avec (10,79), Glory Alozie (10,90) Mary Onyali (10,97) et Damola Osayomi (10,99).

Gina Bass, encore plus loin encore plus grande

Gina Bass prendra part aux demi-finales du 100 m

L’heure était à la confirmation pour la sulfureuse coureuse gambienne Gina Bass. Et l’athlète de 25 ans n’a pas déçu pour sa première aux JO de Tokyo. Première sportive gambienne à avoir atteint la finale d’une épreuve des Championnats du monde (Doha 2019), Gina Bass a réussi à se qualifier pour les demi-finales du 100 m au stade Olympique de Tokyo avec un temps de 11’’12.

Déjà lors des Jeux africains à Rabat (Maroc), en 2019, Gina Bass avait créé la sensation en décrochant l’or au 200m en 22’’58 et l’Argent au 100m en 11’’13. Ces deux chronos constituent d'ailleurs les nouveaux records de la Gambie. Gina Bass s’est même payée le luxe de devancer l’Ivoirienne Marie-José Talou au 200m et de finir à ses talons au 100m. Depuis, elle ne cesse de prendre la lumière. Désormais reste à franchir le cap des demi-finales devant notamment l’Ivoirienne Murielle Ahouré.

Murielle Ahouré, en mission commando

Murielle Ahouré prête pour la bataille des demi-finales du 100 m

Murielle Ahouré s'est brillamment qualifiée pour les demi-finales en terminant troisième de sa série, avec un temps de 11’’16, son meilleur résultat de l'année. A 33 ans, l’Ivoirienne, 5e au 100 m aux JO de Rio 2016, dispute sans doute les dernières olympiades de sa carrière. Et pour mettre tous les atouts de son coté, la sprinteuse avait opté de ne pas disputer aucune compétition officielle cette année. Cela afin d’arriver en pleine forme à Tokyo.

Une stratégie pour le moment payante car elle sera sur la ligne de départ pour les demi-finales de la série 3. Mais, pour espérer remporter médaille olympique à Tokyo, Ahouré devra batailler dur, notamment face à ses deux compatriotes africaines.

La montagne jamaïcaine. Lors de ce rendez-vous, les sprinteuses africaines Murielle Ahouré, Gina Bass et Nzubechi Grace Nwokocha auront toutefois fort à faire devant l’indéboulonnable Jamaïcaine Fraser-Pryce. Médaillée d'or du 100 m en 2008 et 2012, elle a couru à un rythme régulier et contrôlé pour remporter sa course en 10’’ 84. L'athlète de 34 ans, qui est passée au deuxième rang mondial de tous les temps avec son run de 10,63 en juin, participe à ses premiers Jeux en tant que mère. Un nouveau statut qui visiblement n' altère en rien ses performances.

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram