fbpx
French VERSION

Namibie : Pourquoi Helalia Johannes a échoué aux JO

Helalia Johannes déçue mais contente de sa participation aux récents JO de Tokyo

Helalia Johannes (41 ans) portait sur ses frêles épaules l’espoir de la Namibie au marathon féminin des récents JO de Tokyo. Mais cette dernière n’a pu accrocher une médaille. Helalia Johannes a même été loin des performances. Car, elle a fini 11e de cette finale. N’empêche, Helalia Johannes se dit fière de sa course puisqu’il y a eu des aléas qui ont fait qu’elle n’a pu performer.

«Je suis très heureuse de ce que j'ai accompli lors des JO», dit-elle. Johannes a terminé en 2h31min22s. Soit à quatre minutes et deux secondes derrière la vainqueur Peres Jepchircher du Kenya. A 16 secondes derrière Brigid Kosgei du Kenya (2e), et  26 secondes après la troisième, Molly Seidel des États-Unis. «Il faisait très chaud et humide et ce n'est pas le même temps que celui dans lequel nous nous sommes entraînés pendant l'hiver chez nous», reconnait la marathonienne.

«Je suis arrivée 11e sur 73 athlètes qui ont terminé la course.  Alors, je suis très heureuse et je suis également heureuse pour les gens de chez moi qui m'encourageaient, qui se réveillaient au petit matin pour me regarder. J'apprécie beaucoup cela», confie Helalia Johannes .

Des erreurs sur ses boissons spéciales

Si Helalia Johannes  a échoué dans sa course, c’est parce qu’elle a  en effet connu des problèmes d'organisation aux points d'eau. Helalia Johannes a manqué ses suppléments de boissons spéciales aux trois premiers points d'eau, lorsque les bénévoles ont mis par erreur une boisson d'athlète mongole sur sa table.

«J'ai raté mon verre aux points d'eau à 5 km, 10 km et 15 km. Imaginez dans ces conditions météorologiques sans boire vos suppléments spéciaux de boisson ? Et avec  cette chaleur, vous perdez tellement d'eau et de minéraux, et vous ne pouvez rien remplacer, ce n'est pas facile» , révèle la Namibienne.

«L'officiel de l'événement a placé ma boisson spéciale à la mauvaise table. C’était celle de l'athlète mongol. Je l'ai donc manquée à la table des 5 km qui était la première station pour les boissons spéciales. Ainsi qu'à la deuxième table des 10 km. À la table des 15 km, la bouteille de l'athlète mongol était toujours sur ma table, alors j'ai décidé de boire un peu. Car, mon corps se déshydratait et je n'étais pas sûre d'avoir ma propre boisson», regrette Helalia Johannes.

«Mais je remercie Dieu. Quand j'ai atteint 16 km, mon entraîneur était là et j'ai réussi à prendre mon verre», poursuit la marathonienne.

Un autre incident  au kilomètre 30

«Au kilomètre 30, j'ai également raté ce verre. Car le volontaire ne pouvait pas me reconnaître de loin. Et il ne m'a vue que lorsque je le dépassais. Il a essayé de me tendre la main, mais il était trop tard. Et  la course s'accélérait», enfonce Helalia Johannes.

Malgré toutes ses difficultés, Johannes a réussi à terminer la course, recevant les applaudissements de Xoagub. «C'était assez remarquable qu'elle ait réussi à terminer la course à la 11e position. Ce qui reste un exploit majeur. Nous sommes fiers d'elle et j'espère qu'elle continuera sa carrière», s’est ainsi félicité Abner Xoagub, le président de la Fédération namibienne d’athlétisme.

Jim CEESAY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram