fbpx
LIVE
13

MATCHS DU JOUR 13

14H00 Al-Merreikh Al-Sudan - Al Ahli Tripoli
06H26 USM Alger - ES Sétif
06H26 ASO Chlef - JS Saoura
06H26 CR Belouizdad - US Biskra
06H26 JS Kabylie - Paradou AC
14H30 NC Magra - RC Arbaâ
06H26 AS Forces Armées Royales de Rabat - Olympic Club de Safi
06H26 Ittihad Riadhi de Tanger - Wydad Athletic Club
06H26 Renaissance Sportive de Berkane - Moghreb Athlétic de Tétouan
06H26 Raja Club Athletic de Casablanca - Hassania Union Sport d'Agadir
17H00 Union Touarga Sportif - Sporting Club Chabab Mohammédia
14H00 AS Rejiche - AS Soliman
14H00 Union Sportive de Ben Guerdane - Etoile Olympique Sidi Bouzid
,

Cyclisme-Championnats d’Afrique sur route : «L’Egypte n’est pas un terrain favorable pour les cyclistes rwandais»

Le Rwanda a terminé la compétition avec trois médailles (une en or et deux de bronze) et une cinquième place au classement général. Le sélectionneur national, Félix Sempoma, se satisfait du bilan de son équipe, mais pas totalement. Entretien.

De notre correspondant au Rwanda

 

Félix Sempoma échangeant avec ses coureurs. 
Félix Sempoma échangeant avec ses coureurs. 

Sport News Africa : Félix Sempoma, le Rwanda rentre des Championnats d’Afrique sur route avec trois médailles, êtes-vous satisfait en tant que sélectionneur ?

Félix Sempoma : Gagner trois médailles est un bilan qui ne me surprend pas. Il n’est même pas mauvais parce que nous sommes partis en Egypte avec peu de cyclistes. Nous avions un junior chez les hommes et un autre chez les dames, cinq séniors hommes et trois séniors dames. On avait l’objectif de gagner une médaille dans chaque catégorie mais on terminait pour la plupart en quatrième position. Je ne suis pas déçu.

Votre effectif constituait alors un handicap ?

Oui, bien sûr. Quand on part dans une compétition avec un seul junior alors qu’on pouvait aligner quatre, qu’on a participé chez les séniors avec cinq cyclistes alors qu’on pouvait aligner jusqu’à huit cyclistes, vous comprendrez que les chances de gagner des médailles diminuent. En tant qu’entraîneur, je ne peux pas être content. Mais si le budget ne permettait pas de participer avec une équipe au complet, je ne peux rien changer, peut être que la fédération avait des moyens limités.

A part l’effectif que vous jugez limité, qu’est-ce qui vous a le plus compliqué la tâche pendant cette compétition ?

L’Egypte n’est pas un terrain favorable pour les cyclistes rwandais. Nous étions sur un terrain plat avec trop de vent. Nous avons franchement échoué lors de la course sur route. Chaque pays à ses caractéristiques à nous de nous habituer.

«Les années passées, quand on participait à des compétitions dans les pays où il y a trop de vent, on rentrait les mains vides. Petit à petit nous gagnons des médailles, ce qui montre qu’on s’habitue à ces conditions difficiles.»

Que pensez-vous des performances d’Aline qui a gagné une médaille ?

Cette fille m’a agréablement surpris. Elle était avec quatre Erythréennes, quatre Algériennes mais elle s’est très bien débrouillée. Elle a suivi mes conseils du début à la fin. D’ailleurs si elle n’avait pas chuté à trois kilomètres de l’arrivée, ce qui lui a obligé à utiliser plus d’efforts pour attraper le peloton, elle était bien partie pour gagner l’or.  C’est une fille qui évolue très bien. Si on continue de bien l’encadrer, elle a un bon avenir devant elle.

L’Île Maurice est classée devant le Rwanda. Etes-vous surpris ?

Pas du tout. C’est un pays qu’on a tendance de croiser dans les compétitions internationales. Ils ont de très bons cyclistes. Ils sont ensuite habitués à des terrains plats avec du vent mais ce n’est pas que ça, je le répète ils sont forts et bien organisés.

Quelle est la leçon à tirer de cette compétition ?

Dans chaque compétition, on apprend et nous avons beaucoup appris. Les années passées, quand on participait dans des compétitions au Maroc, en Egypte, dans les pays où il y a trop de vent, on rentrait les mains vides. Petit à petit nous gagnons des médailles ce qui montre qu’on s’habitue à ces conditions difficiles. Si nous voulons être compétitifs, on doit savoir que toutes les compétitions ne se passent pas chez nous. Nous devons prendre exemple sur l’Erythrée.

Désiré HATUNGIMANA.  

 

 

 

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🇦🇴 Les Palancas Negras seront les seuls représentants africains dans le dernier carré. Ils ont battu le Brésil.

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/mondial-des-amputes-langola-en-demi-finale-le-maroc-et-la-tanzanie-out/

#SNA

🟢 Ce week-end, 2 clubs maliens doivent recevoir leurs matchs de compétitions interclubs de la CAF au Stade du 26 Mars de Bamako. Petit problème : l’enceinte doit accueillir les célébrations du Maouloud d’un groupement religieux.
🔗 https://sportnewsafrica.com/a-la-une/mali-imbroglio-autour-du-stade-du-26-mars/

#SNA

🇲🇦 Vice-championnes d’Afrique, les Lionnes de l’Atlas ont souffert face à la Pologne et ne se rassurent pas avant la Coupe du monde féminine

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/mondial-2023-f-le-maroc-sincline-lourdement-en-amical/

#SNA

🟢 Il faudra aller chercher Ons Jabeur chez elle, intenable au tournoi de Monastir. La n°2 mondiale ne compte pas décevoir ses nombreux supporters.

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/jasmin-open-une-ons-jabeur-etincelante-passe-en-quarts-de-finale/

#SNA

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram