fbpx
French VERSION

Haltérophilie-Championnat d'Afrique: les athlètes en quête d'une qualification olympique

La Tunisie est l'ultra favorite des championnats d'Afrique d'haltérophilie qui se déroule du 24 au 31 mai à Nairobi

Après l’annulation du tournoi de Malte, les championnats d’Afrique d’haltérophilie constituent la dernière chance pour certains africains d’espérer une qualification pour les prochains Jeux olympiques Tokyo 2020. La Tunisie a compris l’enjeu. L’ultra favorite de cette compétition tentera d’asseoir  sa domination sur le continent en l’absence de l’Égypte, suspendue pour des cas de dopage. La Fédération tunisienne d’haltérophile a envoyé en effet une forte délégation avec 18 athlètes.

Quatre haltérophiles tunisiens sont ainsi en pôle pour se qualifier aux JO. Il s’agit de Karem Ben Henia (73 kg), Aymen Bacha (109 kg), Cheyma Rahmouni (64 kg) et Nouha Landolsi (55 kg). Ces derniers ont même participé à un stage du 15 avril au 11 mai en Biélorussie pour préparer au mieux ces championnats. A bord du navire tunisien, on retrouve la championne olympique de la jeunesse (Buenos Aires 2018) Ghofrane Belkhir, qui essayera de valider son ticket pour les prochains JO.

L'Algérie bien représentée pour ces joutes

Le Maghreb risque ainsi de rafler toutes les médailles car l'Algérie n’est pas en reste. Elle envoie un contingent de 13 Haltérophiles. Mais seuls 7 ont pu pour l’instant rallier la capitale Kényane. Les six autres ont reçu tardivement leur visa et ont raté leur vol. L’Algérie devra encore débourser de l’argent pour permettre à ces athlètes de regagner Nairobi. L’Algérien Walid Bidani (+109 kg) quant à lui est déjà qualifié pour les Jeux olympiques. Le médaillé de bronze au dernier mondial et triple champion d’Afrique est 9e mondial. L’Algérie mise également sur Saddam Missaoui et Fatma Zohra.

Les autres nations vont tenter de décrocher des médailles. L’Ile Maurice fonde tous ses espoirs sur Marie Hanitra Roilya Ravanaivosoa. La double championne d’Afrique (2015 et 2016) rêve de participer à ses deuxième JO. Elle avait terminé neuvième à Rio dans la catégorie des moins de 43 kg.  Sa voisine malgache Rosina Randafiarison, championne d’Afrique en titre dans la catégorie des moins de 45 kg, défendra également son titre.

Amy WANE

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram