fbpx
,

Cameroun : un responsable de la Fédération de handball en détention en Suisse

Le secrétaire général adjoint de la Fédération Camerounaise de Handball par ailleurs fonctionnaire en service au ministère des Sports, Serge Ndam Ngoudikou a écopé de deux ans de prison avec sursis et d'une expulsion du territoire suisse d’une durée de six ans, pour immigration clandestine.

Equipe du Cameroun de handball
Equipe du Cameroun de handball

Des sportifs camerounais qui se font la malle en pleine compétition internationale ? C’est déjà arrivé trop de fois ! Mais des individus se faisant passer pour des joueurs d’une sélection nationale à l’effet d’entrer illégalement dans un pays, c’est bien la première fois que le pays des Lions Indomptables s’illustre dans ce chapitre. Le feuilleton qui se déroule à Zurich en janvier dernier met en scène 19 personnages. Ils sont présentés comme des joueurs de la sélection camerounaise de handball. Et ont à leur tête le secrétaire général adjoint de la Fédération (Fécahand), Serge Ndam Ngoudikou, chef de ladite « délégation », par ailleurs employé du ministère des Sports.

Seulement, pendant leur villégiature, deux d’entre eux vont se faire prendre à la gare de Zurich. « Les deux infortunés, murmure une source à la Fécahand, vont alors raconter à la police qu’ils font partie de l’équipe du Cameroun, en route pour la Coupe d’Afrique de handball qui se tient en Egypte, au moment des faits ». Sauf que leur histoire ne colle pas. En effet, en Egypte, la vraie sélection du Cameroun a déjà livré son premier match de la compétition.

Acculés par la police, les deux compagnons se mettent à table et révèle le nom de leur passeur. Il s’agirait du secrétaire général de la Fécahand, Serge Ndam Ngoudikou. Neuf jours plus tard, ce dernier « a été arrêté à l’aéroport, alors qu’il s’apprêtait à rentrer [au Cameroun] », rapporte 20minutes.ch. Selon le média, l’infortuné a été jugé à Zurich et a écopé de deux ans e prison avec sursis et d’une expulsion du territoire suisse d’une durée de six ans, pour immigration clandestine. Il a été placé en détention. Quant aux deux autres, « ils ont été relâchés et ont disparu », apprend-on.

Dans le viseur de la justice camerounaise

Au Cameroun, l’arrestation en Suisse du secrétaire général adjoint de la Fécahand suscite de l’indignation. « Pour le moment, la Fédération ne souhaite pas faire de commentaire sur l’affaire d’un individu, seul responsable des faits à lui reprochés. Pour l’instant, il fait l’objet d’une suspension à titre conservatoire. Le moment venu, des mesures disciplinaires seront prises », indique un haut responsable de la Fédé. Du côté du ministère des Sports, même son de cloche.

« Le ministre des Sports a pris acte de la condamnation de Monsieur Ngoudikou en Suisse. Il tient à souligner qu’il a été arrêter sous sa casquette de secrétaire général adjoint de la Fécahand. Mais en tant que fonctionnaire, l’infortuné a posé un acte qui porte gravement atteinte à l’image de la République. Par conséquent, une fois qu’il sera renvoyé au Cameroun, il sera mis à la disposition de la justice pour répondre de ses actes en violation des règles éthique et de bonne conduite qui s’appliquent à tout fonctionnaire de l’Etat », martèle un proche collaborateur du ministre Narcisse Mouelle Kombi.

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram