fbpx
French VERSION

Jeux paralympiques : le Rwanda veut rebondir à Paris 2024

L'équipe nationale du rwanda de volley assis
L'équipe nationale féminine du Rwanda de volley assis

Le Rwanda veut rebondir aux Jeux paralympiques de Paris 2024. Après la déception de Tokyo où l'équipe rwandaise de volleyball était pourtant la seule représentante africaine. Les Rwandaises ont connu des défaites contre les États-Unis, la Russie et la Chine. La page japonaise tournée, le staff technique se fixe comme objectif : les Jeux de Paris 2024. «Nous allons commencer maintenant à préparer Paris 2024, nous n'attendrons pas», lance l’entraîneur Jean Marie Nsengiyumva. Le volleyball assis est un sport unique où les participants s'affrontent assis sur le sol. Il intègre donc facilement les athlètes avec et sans handicap.

Le cri de cœur de la capitaine

Liliane Mukobwankawe a vécu au Japon, une expérience unique. Et elle veut porter fort la voix des handicapés du Rwanda. «Beaucoup de personnes handicapées ne vont pas à l'école. Elles restent assises à la maison et ne sortent pas de leur chambre parce qu'on leur dit, elles peuvent rien faire dans leur vie», s’insurge-t-elle.

En tant que représentante des femmes pour le Comité paralympique rwandais depuis 2017, Mukobwankawe parcourt le Rwanda pour visiter des centres pour personnes handicapées et essayer de garantir aux femmes en particulier l'accès à l'éducation, à la formation professionnelle.

Mais, elle a déclaré que l'un des meilleurs moyens de défendre les personnes handicapées passe par la croissance du jeu de volleyball assis. D’autant que Rwanda continue d'écrire l'histoire après être devenu la seule équipe africaine à se qualifier pour les Jeux paralympiques. «Notre équipe nationale vient de tous les différents districts du Rwanda. Car, si vous voulez faire partie de l'équipe nationale, vous devez d'abord jouer pour un club», rappelle Mukobwankawe. «La mentalité est en train de changer», constate cette dernière.

 S’inspirer du modèle iranien

Pour être beaucoup plus performant, le Rwanda veut s’inspirer du modèle iranien. Car, pendant des décennies, le succès de la puissance iranienne sur la scène mondiale du volleyball assis masculin était le résultat direct du système de clubs professionnels du pays. Et le Rwanda, qui compte 18 équipes masculines et 12 équipes féminines qui alimentent l'équipe nationale, espère emboîter le pas.

Jim CEESAY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram