fbpx
French VERSION

Judo : Abakar Aumi dévoile ses ambitions pour l’UAJ

Abakar Djermah Aumi

C’est le premier à avoir déclaré sa candidature pour la succession du Malien Habib Cissokho à la présidence de l’instance dirigeante du judo africain. Me Abakar Djermah Aumi, par ailleurs patron de la discipline au Tchad, croit être l’homme qu’il faut pour porter haut l’UAJ. A un peu plus de trois mois de l’élection prévue le 18 mai, il a dévoilé ses ambitions, qui commencent par «promouvoir une véritable organisation administrative, technique et financière» indique-t-il sur sa page Facebook.

Mais également une implication des Etats dans la politique de développement judo continental. « Cela est impératif pour les biens de la population en général et de la jeunesse en particulier» estime Abakar Aumi. Avant d’ajouter : « Il est grand temps que l’UAJ prenne ses responsabilités et pour aller dans chaque pays sensibiliser et convaincre les gouvernements à financer et à investir dans le judo, qui sera dans les prochains mois, années un instrument indispensable pour l’éducation de la jeunesse africaine».

« Réaliser le rêve de voir le judo africain classé parmi l’élite mondiale»

Pour le Tchadien, la Confédération africaine ne peut pas continuer d’être entretenue par l’instance faitière. «Nous ne pouvons pas croiser les bras et attendre tout de la Fédération internationale de judo qu’il faut glorifier pour son appui multiforme. Depuis quatre ans, le président nous le rappelle à chaque assemblée générale (…). Nous devons aller vers des initiatives nouvelles de financement. Mon équipe et moi s’engagent à se déplacer dans chaque pays membre pour rencontrer les autorités étatiques ».

En plus d’œuvrer pour la prospérité du judo africain, Abakar Aumi va initier des zones sportives en mettant en place des circuits de compétions en cadets, juniors et séniors. Elles seront soutenues «techniquement, matériellement et financièrement». Il promet une informatisation, propre à l’UAJ, du système de gestion des compétitions. Ce qui va permettre de léguer à la génération future une structure modernisée. «Et c’est comme ça que nous allons réaliser ce rêve de voir le judo africain classé parmi l’élite mondiale» souligne Abakar Djermah Aumi.

Le Tchadien qui est un homme du sérail devrait faire face au Malgache Siteny Randrianasoloniaiko et sans doute au président sortant le Malien Habib Cissokho, qui a le soutien du comité directeur de l’UAJ.

Yacine DIENG

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram