fbpx
French VERSION

Zinhe Nawonde, sauvée de la débauche grâce au rugby

Zinhe Ndawonde

Le rugby est pour Zinhe Nawonde une source d’évasion et aussi une bouée de sauvetage. Née à Durban,  Nawondo a commencé à pratiquer le rugby en 2008 pour fuir les tentations comme la drogue.  «Dans la région où nous habitions, beaucoup de jeunes filles tombaient enceintes précocement. Elle se faisaient violer et se droguaient. Le rugby est devenu pour moi une échappatoire» se remémore l'internationale sud-africaine dans un media local.

Zinhe Nawonde assure d'ailleurs que le «rugby lui a vraiment sauvé la vie». Aujourd'hui, elle veut être une source de motivation pour les jeunes filles sud-africaines. Une référence dont le parcours peut inciter les jeunes à s'éloigner de la débauche.

Zinhe Nawonde, rugbywoman et sapeur-pompier

 

En dehors du terrain, l'arrière sud-africaine est sapeur-pompier à l’aéroport international de Durban. Elle est officier d'incendie et de sauvetage. Depuis 2013, Zinhe Nawonde allie, en effet,  ce boulot avec la pratique de la balle ovale. Cet emploi lui permet ainsi de subvenir à ses besoins. Car pour le moment, le rugby féminin en Afrique du sud est semi-professionnel. «Nous pratiquons un sport mais nous n’avons pas de contrat ou nous ne pouvons pas en vivre, C'est la raison pour laquelle, j’ai personnellement un travail» confie la vice-capitaine des Springboks.

Se libérer de son travail pour répondre à ses engagements sportifs était tout de même difficile mais après la coupe du monde de 2014, la Sud-africaine a reçu le soutien de ses employeurs. «Ils ont réalisé que c’était quelque chose de grand et que je ne jouais pas pour moi ou pour ma famille mais pour la nation» confie t-elle.

Championnes d’Afrique en titre de rugby à XV, les coéquipières de Zinhe Nawonde vont représenter la nation arc-en-ciel à la prochaine Coupe du monde de la discipline en 2022, en Nouvelle Zélande. Pour la Springbok «il ne s’agira pas seulement de jouer mais aussi de gagner». Une tache qui s’avère toutefois difficile puisqu’elles partagent la poule C avec la France, l’Angleterre et les Fidji.

Amy WANE

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram