fbpx
French VERSION
,

Tennis de table : l’Egypte sur le toit de l’Afrique

Omar Assar-Egypte-tennis de table
Les Pharaons survolent le championnat d'Afrique de tennis de table

Ce fut une bataille serrée du début à la fin ! Mais le grand vainqueur du 24e Championnat d’Afrique de tennis de table, c’est bien l’Egypte. Les Pharaons ont imposé leur diktat au cours de la compétition qui s’achève ce mardi 7 septembre 2021 à Yaoundé, au Cameroun. Ils remportent, effectivement, l’or dans six des sept épreuves au programme.

Le diktat de l’Egypte

Les «rois» du tennis de table en Afrique commencent leur conquête en équipe dames. Après une entrée en la matière réussie, Dina Meshref et son pays ont facilement battu le Nigeria en finale (3-0). Chez les hommes, il a toutefois fallu 5 manches aux Egyptiens pour venir à bout (3-2) d’un Nigeria porté par Quadri Aruna. Le médaillé d'argent en double hommes et par équipe aux Jeux africains de 2019 a battu à la fois Ahmed Ali Saleh (11-7, 9-11, 11-9, 11-9) et Omar Assar (8-11, 7-11, 11-7, 11-5, 11-9). Dommage pour lui, Mohamed El-Beiali a résisté face à Bode Abiodun dans le troisième match de la rencontre, pour sceller la victoire (11-7, 14-12, 9-11, 8-11, 11-9). L'Egypte tient ainsi sa revanche, après avoir perdu le titre face au Nigeria il y a trois ans à Port Louis, la capitale de l'Île Maurice.

Omar Assar indétrônable

Numéro un africain, Omar Assar a réalisé une compétition presque parfaite pour s’octroyer un autre titre continental en simple messieurs. Vainqueur successivement d’Omotayo Olajide (4-3) et de Diaw Ibrahima (0-4), l’Egyptien n’a pas flanché en finale contre son adversaire numéro un, Quadri Aruna. Vaincu par le Nigérian en finale des Jeux africains de 2017 (3-4), le numéro 36 mondial a renversé la tendance en s’imposant 4-1.

Quart de finaliste aux derniers Jeux Olympiques, Omar Assar a pris le meilleur départ en remportant de fort belle manière le premier set. Après la victoire de son adversaire sur le set suivant, l’Egyptien a ensuite repris l’ascendant. Il a littéralement été injouable pendant trois sets, ne laissant que des miettes à son rival. « C’était un match incroyable face à l’un des meilleurs pongistes du continent. Je suis content de l’avoir rencontré en finale. Ce fut une rencontre difficile, je suis très content de ma performance », se réjouit le champion. Même s’il perd en finale de double messieurs contre le Nigérian (2-4).

Hana Goda dans l’histoire

En simple dames, Hana Goda a inscrit son nom en lettre d’or dans l’histoire du tournoi. La jeune égyptienne de 13 ans a confirmé face à ses aînées et compatriotes. Après avoir battu la grande Dina Meshref en demi-finale (4-2), la numéro un mondial de sa catégorie a enchainé face à Mariam Alhodaby (3-4). Une première participation pour Hana Goda qui impose déjà ses marques au milieu de joueuses plus anciennes et plus expérimentées. Présente aux derniers Jeux Olympiques à Tokyo, Goda et l'Egypte ont également décroché l’or en double dames et double mixte.

Cap sur les Mondiaux

Une centaine de pongistes représentant 16 pays ont, ainsi, pris part à ce tournoi. Au terme de la compétition, les meilleures nations ont validé leurs tickets pour le Championnat du monde prévu en Chine en 2022. Il s’agit des équipes messieurs de l’Egypte, du Nigeria, de la Tunisie et de l’Île Maurice. Chez les dames, l’Afrique sera représentée par l’Egypte, le Nigeria, l’Algérie, le Togo et la Tunisie. Le Cameroun, pays hôte de ce Championnat d’Afrique termine au bas du tableau.

Kigoum WANDJI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram