fbpx
French VERSION
,

Osaka remporte le jackpot de l'Open d'Australie

Noami Osaka remporte  le jackpot de l'Open Australie
Naomi Osaka remporte le pactole de l'Open d'Australie

Naomi Osaka, insolente d’efficacité, met donc la main sur le jackpot de l’Open d’Australie. Mais, après son dernier service gagnant, la numéro 3 mondiale se dirige froidement vers le filet. Elle s'incline et embrasse Brady, avant de lever les mains vers la foule.

«Je tiens à vous remercier d'être venus et d'avoir suivi (le match), lance Osaka aux fans, le trophée entre les mains. C'est vraiment incroyable pour moi. Je n'ai pas joué mon dernier Grand Chelem avec des fans, donc avoir cette énergie signifie vraiment beaucoup. Merci beaucoup d'être venus. Merci d'avoir ouvert vos cœurs et vos bras vers nous.»

Brady a pourtant bien paru solide pour sa première finale du Grand Chelem. Mais elle commet quatre doubles fautes et concède le premier set. Avec une avance de 4-0 au deuxième, Osaka tient le bon bout. Puis l’Américaine revient à 4-2 et retarde l’échéance. Toutefois, en servant à 5-3, Osaka ne laissera aucune chance à Brady.

Naomi Osaka, avec cet Open d’Australie, signe 3-0 contre Jennifer Brady sur le circuit WTA. La Japonaise restait, en effet, sur deux succès face à l’Américaine en 218 à Charleston et lors du dernier US Open. Mais elle s’inclinait lors de leur premier affrontement en 2014, à New Braunfels en ITF.

«Elle est d’une telle inspiration pour nous tous et j'espère que les jeunes filles à la maison regardent et sont inspirées par ce qu'elle fait, déclare Brady au sujet d'Osaka. Elle ne fait que s'améliorer, alors félicitations

1,1 milliard pour Osaka, 649,2 millions pour Brady

Naomi Osaka remporte ainsi le pactole de 2,1 millions de dollars (1,1 milliard FCFA). Tandis que Jennifer Brady, 22e mondiale, gagne 1,2 million de dollars (649,2 millions FCFA) pour sa première finale du Grand Chelem. Depuis mai, Osaka est, selon Forbes, l'athlète féminine la plus rémunérée de l'histoire avec 37,4 millions de dollars (18,6 milliards FCFA) au cours des 12 mois précédents, 1,4 million (757,4 millions FCFA) de plus que Serena Williams.

Avec désormais quatre trophées sur ses six dernières finales majeures jouées sur dur, la Japonaise de 23 ans se rapproche Monica Seles. L'ex-Yougoslave ne la devance, en effet, que de deux titres dans cette catégorie. Reste maintenant à Osaka de s'améliorer sur terre battue et sur herbe. Elle n'a jamais dépassé le troisième tour à Roland Garros ou à Wimbledon.

Amina SOGUI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram